Tag-Archive for » Verrières «

Charente(16)

Le département de la Charente  (16) situé dans la région Poitou-Charentes, compte 351 577 habitants en 2010.

Pour vous déplacer plus rapidement sur la page, cliquez sur un des liens ci-dessous :

La région du département :

 

Son blason et logo :

 

 

 

Le Département :

 

L’ Histoire du département :

 

On croit que la contrée dont se compose le département de la Charente fut habitée originairement par les Agesinates, tribu de la grande confédération des Santones. Ils firent sans doute partie de l’antique expédition des Celtes en Italie et durent contribuer aussi à la fondation de Mediolanum, Milan. Toutefois, malgré plusieurs dolmens encore debout dans le pays, il n’y a rien de bien certain ni de bien authentique dans les faits antérieurs à la conquête romaine.

A dater de cette époque, les documents se présentent plus clairs et plus précis. Jules César et ses successeurs firent d’inutiles efforts pour conquérir l’affection des Santones vaincus ; c’est en vain que leur territoire fut préservé par les armes romaines d’une double invasion des Helvètes et des Teutons ; c’est en vain que les villes furent embellies, les arts encouragés, le commerce protégé, la circulation facilitée par la création de routes nouvelles ; rien ne put désarmer les rancunes obstinées de l’esprit national. Sans parler de plusieurs séditions locales, les Santones, qui avaient fourni un contingent de 12 000 hommes à Vercingétorix ne se laissèrent pas décourager par leurs constantes défaites ; on les vit encore sous Auguste livrer à Messala Corvinus une sanglante bataille non loin de l’Océan. Pour chercher à déraciner cette nationalité tenace, la politique des empereurs eut recours à son moyen habituel : elle changea les divisions territoriales ; de la Celtique Lyonnaise, le pays des Santones passa dans la seconde Aquitaine. La trêve fut de courte durée ; un siècle à peine s’écoula entre l’apaisement des révoltes du peuple conquis et les premières apparitions des barbares, ses nouveaux maîtres.

Dès les commencements du IVe siècle, les pirates saxons apparaissent sur les rivages de la mer et à l’embouchure des rivières ; les Francs, dont l’heure, n’est pas encore venue, menacent déjà le Nord ; les Wisigoths disputent aux Romains les régions occidentales et méridionales, dont ils finissent par rester maÎtres. C’est au milieu de ces symptômes de dissolution et de transformation que le christianisme pénètre et s’implante dans le pays. Il dut trouver les cœurs des Agésinates disposés à la foi nouvelle, puisque l’Angoumois, qui avait eu pour premier apôtre saint Martial, et pour premier évêque saint Ausone, qu’il ne faut pas confondre avec le poète, possédait, en 379, un siège épiscopal occupé alors, selon Grégoire de Tours, par Dynamius.

On sait quels ravages les doctrines d’Arius, encouragées par les princes wisigoths, exerçaient dans leurs possessions ; les évêques se liguèrent avec les chefs francs, qui étaient restés orthodoxes. Clovis exploita habilement l’alliance qui lui était offerte. Le succès de ses armes et l’éclatante victoire de Vouillé couronnèrent l’œuvre préparée par sa politique, et l’Aquitaine, dont notre province faisait partie, fut incorporée dans le nouvel empire franc. L’existence de l’Angoumois, comme province distincte, est constatée à cette époque par la création de comtes qui y représentaient le pouvoir dit roi et par l’acte de partage qui suivit la mort de Clotaire. L’Angoumois entrait dans l’héritage de Sigebert, roi de Metz, tandis que la Saintonge et l’Aunis étaient affectés à Caribert, roi de Paris.

L’Angoumois fut mêlé à toutes ces guerres ; mais le fanatisme, les traditions et l’intérêt, qui poussèrent si avant Toulouse et Bordeaux dans cette querelle, eurent moins d’action sur les habitants de la province qui nous occupe ; nous n’avons pas guerre aux Francs, disaient-ils, et, trop désireux peut-être de voir la paix rétablie, ou, du moins, trop peu scrupuleux sur les moyens d’y parvenir, ils mirent à mort le malheureux Waïfre, le dernier et intrépide descendant des ducs, qui, vaincu et fugitif, était venu chercher un asile auprès d’eux.

Malgré la garantie que semblait offrir cette attitude, il paraît que Charlemagne ne regardait pas comme sans danger le pouvoir provincial aux mains des hommes du pays ; il les remplaça tous par des seigneurs francs dans le voyage qu’il fit en Aquitaine pour y organiser sa dernière expédition d’Espagne, dans laquelle périt Roland. C’est à Angoulême qu’il rassembla son armée, et parmi ses plus illustres compagnons, l’histoire a conservé les noms des membres de trois familles de l’Angoumois, qui s’acquirent un grand renom de vaillance dans les guerres de cette époque ; c’étaient les Achard, les Tison et les Voisin.

Lors du partage de l’empire entre les fils de Louis le Débonnaire, Pépin, roi d’Aquitaine, institue, en 839, des comtes pour gouverner les provinces de son royaume ; il met à la tête de l’Angoumois un seigneur d’un rare mérite et d’une valeur éclatante, Turpion, qui devient la souche des comtes d’Angoulême, si puissants pendant une grande partie de la période féodale. Turpion, comme tous les fondateurs de dynastie à cette époque, établit sa réputation et son crédit par son zèle à défendre sa province contre les agressions étrangères et par ses exploits contre les Normands.

Pendant trois siècles, ses successeurs maintiennent et agrandissent, la puissance de leur maison ; guerroyant contre leurs voisins les comtes de Saintes et de La Marche, contre les seigneurs d’Archiac et de Bouteville ; étendant leurs domaines aux dépens des ducs d’Aquitaine, comme les seigneurs d’un rang plus élevé le faisaient. eux-mêmes aux dépens de la royauté ; expiant leurs méfaits trop criants, leurs usurpations trop flagrantes par quelques voyages en Palestine et couronnant enfin l’ambition traditionnelle de leur famille, par le mariage du comte Geoffroy, surnommé Taillefer, avec Pétronille d’Archiac et de Bouteville, la plus riche héritière de la Saintonge et de l’Angoumois, en 1148. La reconstitution sérieuse du duché d’Aquitaine par Guillaume Tête-d’Étoupe, comte de Poitiers, la réunion d’immenses domaines aux mains d’Éléonore, son héritière, l’union de cette princesse avec Louis VII le Jeune, son divorce, puis son second mariage avec Henri Plantagenêt, ouvrent une nouvelle phase de l’histoire de l’Angoumois.

Rien de plus confus, de plus variable que la politique des seigneurs de nos provinces occidentales pendant cette lutte longue et désastreuse de la France et de l’Angleterre, qui commence à Louis le Jeune et ne finit qu’à Charles VII ; les intérêts aquitains s’effacent, le sentiment de la nationalité française n’existe pas encore ; les princes anglais, par leurs alliances, par leur origine, par les traités, avaient des droits trop oublies par l’histoire, mais qui durent ne pas être sans valeur aux yeux des contemporains ; en outre, leur valeur dans les combats, le libéralisme de leur administration purent souvent faire illusion sur la légitimité de leurs prétentions. On comprend donc, sans pouvoir l’excuser absolument, que dans ce chaos, au milieu de toutes ces incertitudes, l’intérêt ait été le guide le plus habituel des barons aquitains. La difficulté de la situation rend d’autant plus méritoire la conduite des comtes d’Angoulême, qui, sauf quelques circonstances exceptionnelles, restèrent fidèles à la cause nationale.

En 1168 et 1175, Guillaume IV prit part à la lutte des grands vassaux ligués contre Henri II d’Angleterre. En 1194, Aymar Taillefer s’allie à Geoffroy de Rancon pour recommencer la guerre contre Richard Cœur de Lion, et, quelques années plus tard, il refuse à Jean sans Terre la main de sa fille et unique héritière, Isabelle, pour la marier à Hugues de Lusignan, comte de La Marche. Puis, lorsque le célèbre arrêt de confiscation est prononcé contre le monarque anglais, pour le punir d’avoir dépouillé son neveu, Arthur de Bretagne, Aymar, quoique déjà vieux, se met à la tète des seigneurs disposés à assister Philippe-Auguste dans l’exécution de la sentence.

Les descendants de cet ennemi acharné de l’Anglais furent moins belliqueux que leur ancêtre, mais ils semblent avoir hérité de ses sympathies pour la monarchie française. Le second mariage d’Isabelle avait réuni dans les mains des Lusignan les deux comtés de la Marche et de l’Angoumois. Hugues XIII, qui n’avait point d’enfants, engagea la Marche à Philippe le Bel, en 1 301, pour une somme d’argent considérable et assura au roi tant d’avantages par bon testament, qu’à sa mort le prince put écarter sans peine les prétentions des collatéraux et réunir à la couronne les deux provinces, en 1303.

Ce fut donc dans la personne de Hugues XIII et de Guy de Lusignan que s’éteignit la dynastie des comtes féodaux de l’Angoumois. Les princes qui, depuis, portèrent ce titre ne le possédèrent que comme apanage. C’est ainsi que Charles IV le Bel le conféra à sa nièce, Jeanne de Navarre, et que plus tard, de 1322 à 1496, nous en voyons successivement revêtus Charles d’Espagne, favori de Jean le Bon, le duc de Berry et le duc d’Orléans, frère et second fils de Charles V, puis Jean et Charles d’Orléans, héritiers du duc. Le retour de l’Angoumois au domaine royal ne l’avait pas mis à l’abri des chances de la guerre, qui continuait plus calamiteuse et plus acharnée ; l’épée de Du Guesclin avait bien maintenu pendant quelque temps la domination française dans nos provinces ; mais de cruels désastres avaient succédé à ces jours de gloire.

Pendant la captivité du roi Jean, l’Angoumois était tombé au pouvoir des Anglais ; le traité de Brétigny avait ratifié cette conquête ; Angoulême devint la capitale et le séjour habituel du Prince Noir Cette possession fut vivement disputée pendant le règne suivant. Mais c’est à Charles VII qu’appartient la gloire d’avoir enfin rendu l’Angoumois à la France.

Nous n’aurons plus à compter maintenant avec l’étranger ; ce sont des discordes civiles et les guerres de religion qui agiteront le pays. Elles, ne se firent malheureusement pas attendre ; à la révolte de Charles de Valois, que Louis XI, son frère, avait placé à la tête des gouvernements de la Guyenne, de l’Aunis et de la Saintonge, succède, sous Charles VIII, en 1487, la conjuration de Charles d’Orléans, comte d’Angoulême, contre lequel le roi fut obligé de marcher à la tête d’une armée, accompagné de sa soeur, Anne de Beaujeu. Le duc fit sa soumission : on lui pardonna. Il venait d’épouser Louise de Savoie, et de cette union naquit, au château de Cognac, en 1494, François, qui, avant de régner sous le nom de François Ier, porta comme son père le titre de comte d’Angoulême. C’est en considération de ce souvenir qu’en 1515 il érigea en duché-pairie le comté dont il avait été titulaire, et il en fit hommage à sa mère, qui fut la première duchesse d’Angoulême.

Les nombreux témoignages de bienveillance et d’affection que François Ier donna aux habitants de l’Angoumois, soit par l’amélioration de la navigation de la Charente, soit par l’établissement d’une université dans la capitale de la province, retardèrent ou rendirent inoffensifs les premiers progrès de la réforme religieuse ; il est même permis de supposer que la lutte eût été beaucoup moins acharnée et moins sanglante dans cette contrée, si les haines n’avaient eu leur principal aliment et la guerre son point de départ dans la malheureuse insurrection dite de la gabelle. Un impôt fort impopulaire, frappé dans les circonstances les plus défavorables, détermina un soulèvement presque général dans les campagnes.

La révolte trouva pour la diriger un gentilhomme d’une rare capacité, qui réunit sous ses ordres jusqu’à 50 000 hommes et fut pendant quelque temps maître de l’ancienne Aquitaine. C’était, sans doute, une immense calamité ; mais ce qui fut plus malheureux encore, ce fut de confier le soin de la répression à un homme aussi inflexible dans son caractère, aussi implacable dans sa sévérité que l’était le connétable de Montmorency. Il usa envers les insurgés vaincus de si terribles représailles ; il rendit si odieux le gouvernement au nom duquel il prétendait agir, que les populations se jetèrent avec une espèce de frénésie dans les voies d’opposition qui s’ouvrirent devant elles, et que le souvenir des atrocités dont le pays avait été le théâtre et la victime exerça une déplorable influence sur le caractère des habitants.

Le calvinisme, à dater de ce moment, prit des développements formidables ; la noblesse, jalouse de la fortune inouÏe de la maison de Lorraine, fournit des chefs à l’insurrection qui se préparait. La Renaudie, l’âme et le héros de la conjuration d’Amboise, était un gentilhomme de l’Angoumois ; les comtes de La Rochefoucauld, les barons de Duras furent des premiers à courir aux armes quand les religionnaires crurent venu le moment favorable de prendre l’offensive. C’est par la dévastation, le pillage, le meurtre et le sacrilège, que leurs premiers succès furent signalés ; on se vengeait du connétable ; les insurgés de la gabelle prenaient leur revanche.

Les catholiques s’abandonnaient aux mêmes excès quand ils étaient vainqueurs ; les trêves, les traités de paix ne servaient qu’à masquer de nouveau pièges et de nouvelles trahisons. L’état normal, c’était la guerre, et la guerre des grandes batailles, comme Jarnac et Moncontour, des sièges héroïques, comme ceux de Saint-Jean-d’Angely et de La Rochelle, des grands capitaines, comme Condé, Coligny, Rohan, d’Aubigné, d’Anjou, La Trémouille, Matignon et les Guises. Les massacres de la Saint-Barthélemy vinrent mettre le comble à l’exaspération, et lorsque l’épuisement des deux partis, la mort de leurs principaux chefs, la politique conciliatrice de Henri IV, l’administration paternelle et éclairée de Sully ont partout ailleurs ramené le calme dans les esprits, le poignard d’un Angoumoisin, de Ravaillac, vient attester l’invincible obstination des haines et du fanatisme de sa province.

C’est dans ces ferments de discorde toujours prêts à éclater, dans ces amas de rancunes toujours ardentes, que trouvèrent leur principal point d’appui et qu’établirent leur base d’opération les ambitions qui agitèrent les premières années du règne de Louis XIII. C’est l’Angoumois et la, Saintonge que soulèvent Rohan et Soubise, à la nouvelle de l’union projetée entre le roi et l’infante d’Autriche. C’est sur les bords de la Charente que se rencontrent le maréchal de Bois-Dauphin et le prince de Condé, commandants en chef des deux armées. Quatre ails plus tard, lors- que, dans un accès de dépit, Marie de Médicis quitte la cour, c’est à Angoulême qu’elle se réfugie, et c’est là que Richelieu vient négocier sa réconciliation avec son fils. La Fronde elle-même, enfin, si futile dans ses causes, inoffensive sur tant de points, d’une stérilité quasi ridicule presque partout, prend dans l’Angoumois les proportions d’une guerre sérieuse et aboutit à une sanglante bataille, perdue par le prince de Condé sous les murs de Cognac en 1651.

Des agitations si continuelles et si profondes avaient depuis longtemps paralysé l’essor du commerce dans l’Angoumois ; la révocation de l’édit de Nantes acheva de l’anéantir. Le règne pacifique de Louis XV, les commencements de celui de Louis XVI avaient été impuissants à réparer tant de maux. La révolution de 1789 fut accueillie dans l’Angoumois avec un enthousiasme universel et saluée comme l’aurore d’une ère réparatrice. Toutes les rivalités locales s’effacèrent, les dissentiments religieux eux-mêmes furent oubliés. Les orages mêmes qui survinrent bientôt ne découragèrent pas les espérances des habitants ; il existe plusieurs rapports des commissaires de la Convention, envoyés en mission dans le département de la Charente ils sont unanimes dans l’éloge qu’ils font de l’esprit patriotique des habitants.

Au temps des Romains, la confédération des Santones avait, comme nous l’avons dit, fourni 12 000 combattants à l’armé de Vercingétorix ; en 1793, le seul département de la Charente leva 10 000 hommes pour la défense de la République menacée. Depuis lors, le département n’a plus eu qu’un rôle passif dans les événements de l’histoire nationale.

L’amélioration de sa culture, le réveil de son commerce sont des bienfaits qu’elle doit à l’organisation moderne ; l’aspect général du pays s’est déjà notablement modifié. On sent qu’une vie nouvelle circule dans ce corps rajeuni ; l’application de la vapeur a transformé, agrandi les anciennes industries et en a créé de nouvelles. A côté des papeteries de l’Angoumois, renommées depuis si longtemps, s’élèvent de puissantes usines pour la distillerie et la fabrication du fer et de l’acier. Le nombre des filatures et des ateliers de tissage augmente de jour en jour ; le commerce, à son tour, par son activité, par l’abondance des capitaux, et grâce au perfectionnement des voies de communication et. des moyens de transport, étend d’année en année le rayon des débouchés de tous ces produits.

Ce progrès, tout sensible qu’il soit, n’est à nos yeux que le début d’une véritable renaissance. Les longues misères du passé avaient placé le département de la Charente dans une infériorité relative contre laquelle protestent et les ressources de son sol et le génie de ses habitants. Cette surexcitation que nous avons indiquée, cette marche accélérée vers les conquêtes de l’avenir, ne s’arrêtera que quand la Charente aura repris sa place parmi les plus avancés et les plus favorisés des départements de la France.

Le caractère des habitants se dépouille petit à petit de tout ce qui pourrait faire obstacle à la réalisation de nos espérances ; cette paresse contemplative, jointe à une grande instabilité dans les goûts et à un vif amour des plaisirs, ces tendances superstitieuses s’alliant à un scepticisme religieux, toutes ces inconséquences signalées par les vieux auteurs n’existent plus guère dans les villes, si elles se manifestent encore au fond de quelques campagnes ; partout on semble avoir conscience de l’avenir, et l’homme s’harmonise avec la nature qu’il embellit et qu’il féconde.

 ( source : http://www.france-pittoresque.com/)

 Liste des communes

de la Charente :

Le département de la Charente compte 404 communes repartis en population de la manière suivante ( Pour retrouver le site web de la commune et ses dernières nouvelles,cliquer sur le symbole « site web » a coté de la commune ):

  • Abzac : 496   Habitants,code postal :  16500
  • Les Adjots : 492   Habitants,code postal :  16700
  • Agris 828   Habitants,code postal :  16110
  • Aignes-et-Puypéroux : 261   Habitants,code postal :  16190
  • Aigre 1 076   Habitants,code postal :  16140
  • Alloue : 535   Habitants,code postal :  16490
  • Ambérac : 321   Habitants,code postal :  16140
  • Ambernac : 411   Habitants,code postal :  16490
  • Ambleville : 187   Habitants,code postal :  16300
  • Anais : 584   Habitants,code postal :  16560
  • Angeac-Champagne : 507   Habitants,code postal :  16130
  • Angeac-Charente : 369   Habitants,code postal :  16120
  • Angeduc : 127   Habitants,code postal :  16300
  • Angoulême 41 613   Habitants,code postal :  16000
  • Ansac-sur-Vienne : 827   Habitants,code postal :  16500
  • Anville : 202   Habitants,code postal :  16170
  • Ars : 712   Habitants,code postal :  16130
  • Asnières-sur-Nouère 1 167   Habitants,code postal :  16290
  • Aubeterre-sur-Dronne 418   Habitants,code postal :  16390
  • Aubeville : 150   Habitants,code postal :  16250
  • Auge-Saint-Médard : 299   Habitants,code postal :  16170
  • Aunac 370   Habitants,code postal :  16460
  • Aussac-Vadalle 449   Habitants,code postal :  16560
  • Baignes-Sainte-Radegonde 1 326   Habitants,code postal :  16360
  • Balzac 1 303   Habitants,code postal :  16430
  • Barbezières : 122   Habitants,code postal :  16140
  • Barbezieux-Saint-Hilaire 4 768   Habitants,code postal :  16300
  • Bardenac : 253   Habitants,code postal :  16210
  • Barret : 905   Habitants,code postal :  16300
  • Barro : 366   Habitants,code postal :  16700
  • Bassac : 572   Habitants,code postal :  16120
  • Bayers : 134   Habitants,code postal :  16460
  • Bazac : 158   Habitants,code postal :  16210
  • Beaulieu-sur-Sonnette : 276   Habitants,code postal :  16450
  • Bécheresse : 281   Habitants,code postal :  16250
  • Bellon 166   Habitants,code postal :  16210
  • Benest : 352   Habitants,code postal :  16350
  • Bernac 477   Habitants,code postal :  16700
  • Berneuil : 329   Habitants,code postal :  16480
  • Bessac : 114   Habitants,code postal :  16250
  • Bessé : 148   Habitants,code postal :  16140
  • Bignac : 233   Habitants,code postal :  16170
  • Bioussac : 228   Habitants,code postal :  16700
  • Birac : 333   Habitants,code postal :  16120
  • Blanzac-Porcheresse :   835   Habitants,code postal :  16250
  • Blanzaguet-Saint-Cybard : 259   Habitants,code postal :  16320
  • Boisbreteau : 124   Habitants,code postal :  16480
  • Bonnes 378   Habitants,code postal :  16390
  • Bonneuil : 269   Habitants,code postal :  16120
  • Bonneville : 156   Habitants,code postal :  16170
  • Bors : 245   Habitants,code postal :  16190
  • Le Bouchage : 167   Habitants,code postal :  16350
  • Bouëx : 933   Habitants,code postal :  16410
  • Bourg-Charente : 789   Habitants,code postal :  16200
  • Bouteville : 334   Habitants,code postal :  16120
  • Boutiers-Saint-Trojan : 1 388   Habitants,code postal :  16100
  • Brettes : 196   Habitants,code postal :  16240
  • Bréville 519   Habitants,code postal :  16370
  • Brie 4 002   Habitants,code postal :  16590
  • Brie-sous-Barbezieux : 117   Habitants,code postal :  16300
  • Brie-sous-Chalais : 163   Habitants,code postal :  16210
  • Brigueuil : 1 052   Habitants,code postal :  16420
  • Brillac : 638   Habitants,code postal :  16500
  • Brossac 530   Habitants,code postal :  16480
  • Bunzac : 474   Habitants,code postal :  16110
  • Cellefrouin : 552   Habitants,code postal :  16260
  • Cellettes : 446   Habitants,code postal :  16230
  • Chabanais 1 877   Habitants,code postal :  16150
  • Chabrac : 555   Habitants,code postal :  16150
  • Chadurie : 525   Habitants,code postal :  16250
  • Chalais 1 844   Habitants,code postal :  16210
  • Challignac : 299   Habitants,code postal :  16300
  • Champagne-Mouton : 963   Habitants,code postal :  16350
  • Champagne-Vigny : 230   Habitants,code postal :  16250
  • Champmillon : 526   Habitants,code postal :  16290
  • Champniers 5 168   Habitants,code postal :  16430
  • Chantillac : 289   Habitants,code postal :  16360
  • La Chapelle : 199   Habitants,code postal :  16140
  • Charmant : 316   Habitants,code postal :  16320
  • Charmé : 368   Habitants,code postal :  16140
  • Charras : 353   Habitants,code postal :  16380
  • Chasseneuil-sur-Bonnieure 2 986   Habitants,code postal :  16260
  • Chassenon : 879   Habitants,code postal :  16150
  • Chassiecq : 166   Habitants,code postal :  16350
  • Chassors 1 153   Habitants,code postal :  16200
  • Châteaubernard 3 829   Habitants,code postal :  16100
  • Châteauneuf-sur-Charente 3 418   Habitants,code postal :  16120
  • Châtignac : 215   Habitants,code postal :  16480
  • Chavenat : 224   Habitants,code postal :  16320
  • Chazelles 1 500   Habitants,code postal :  16380
  • Chenommet : 154   Habitants,code postal :  16460
  • Chenon : 151   Habitants,code postal :  16460
  • Cherves-Châtelars : 432   Habitants,code postal :  16310
  • Cherves-Richemont 2 399   Habitants,code postal :  16370
  • La Chèvrerie : 139   Habitants,code postal :  16240
  • Chillac : 208   Habitants,code postal :  16480
  • Chirac : 739   Habitants,code postal :  16150
  • Claix : 936   Habitants,code postal :  16440
  • Cognac 18 557   Habitants,code postal :  16100
  • Combiers 120   Habitants,code postal :  16320
  • Condac : 468   Habitants,code postal :  16700
  • Condéon : 564   Habitants,code postal :  16360
  • Confolens 2 711   Habitants,code postal :  16500
  • Coulgens 495   Habitants,code postal :  16560
  • Coulonges : 149   Habitants,code postal :  16330
  • Courbillac : 655   Habitants,code postal :  16200
  • Courcôme 432   Habitants,code postal :  16240
  • Courgeac : 212   Habitants,code postal :  16190
  • Courlac : 66   Habitants,code postal :  16210
  • La Couronne 7 123   Habitants,code postal :  16400
  • Couture : 168   Habitants,code postal :  16460
  • Cressac-Saint-Genis : 148   Habitants,code postal :  16250
  • Criteuil-la-Magdeleine : 428   Habitants,code postal :  16300
  • Curac : 123   Habitants,code postal :  16210
  • Deviat : 166   Habitants,code postal :  16190
  • Dignac : 1 312   Habitants,code postal :  16410
  • Dirac : 1 536   Habitants,code postal :  16410
  • Douzat : 433   Habitants,code postal :  16290
  • Ebréon : 156   Habitants,code postal :  16140
  • Echallat 491   Habitants,code postal :  16170
  • Ecurat : 624   Habitants,code postal :  16220
  • Edon : 260   Habitants,code postal :  16320
  • Empuré 126   Habitants,code postal :  16240
  • Epenède : 216   Habitants,code postal :  16490
  • Eraville : 209   Habitants,code postal :  16120
  • Les Essards : 204   Habitants,code postal :  16210
  • Esse : 489   Habitants,code postal :  16500
  • Etagnac : 975   Habitants,code postal :  16150
  • Etriac : 190   Habitants,code postal :  16250
  • Exideuil sur Vienne 1 078   Habitants,code postal :  16150
  • Eymouthiers : 306   Habitants,code postal :  16220
  • La Faye 617   Habitants,code postal :  16700
  • Feuillade : 303   Habitants,code postal :  16380
  • Fléac 3 629   Habitants,code postal :  16730
  • Fleurac : 234   Habitants,code postal :  16200
  • Fontclaireau : 399   Habitants,code postal :  16230
  • Fontenille : 338   Habitants,code postal :  16230
  • La Forêt-de-Tessé : 211   Habitants,code postal :  16240
  • Fouquebrune : 660   Habitants,code postal :  16410
  • Fouqueure : 440   Habitants,code postal :  16140
  • Foussignac : 606   Habitants,code postal :  16200
  • Garat : 1 871   Habitants,code postal :  16410
  • Gardes-le-Pontaroux : 261   Habitants,code postal :  16320
  • Genac 723   Habitants,code postal :  16170
  • Genouillac : 610   Habitants,code postal :  16270
  • Gensac-la-Pallue 1 599   Habitants,code postal :  16130
  • Genté : 897   Habitants,code postal :  16130
  • Gimeux : 745   Habitants,code postal :  16130
  • Gondeville : 523   Habitants,code postal :  16200
  • Gond-Pontouvre 5 937   Habitants,code postal :  16160
  • Les Gours : 125   Habitants,code postal :  16140
  • Gourville : 639   Habitants,code postal :  16170
  • Le Grand-Madieu : 156   Habitants,code postal :  16450
  • Grassac : 296   Habitants,code postal :  16380
  • Graves-Saint-Amant : 337   Habitants,code postal :  16120
  • Guimps 472   Habitants,code postal :  16300
  • Guizengeard : 152   Habitants,code postal :  16480
  • Gurat : 190   Habitants,code postal :  16320
  • Hiersac 1 086   Habitants,code postal :  16290
  • Hiesse : 244   Habitants,code postal :  16490
  • Houlette : 390   Habitants,code postal :  16200
  • L’ Isle-d’ Espagnac 5 284   Habitants,code postal :  16340
  • Jarnac 4 434   Habitants,code postal :  16200
  • Jauldes 750   Habitants,code postal :  16560
  • Javrezac 635   Habitants,code postal :  16100
  • Juignac 399   Habitants,code postal :  16190
  • Juillac-le-Coq : 668   Habitants,code postal :  16130
  • Juillaguet : 139   Habitants,code postal :  16320
  • Juillé : 185   Habitants,code postal :  16230
  • Julienne 447   Habitants,code postal :  16200
  • Jurignac : 526   Habitants,code postal :  16250
  • Lachaise : 299   Habitants,code postal :  16300
  • Ladiville : 118   Habitants,code postal :  16120
  • Lagarde-sur-le-Né : 187   Habitants,code postal :  16300
  • Lamérac : 196   Habitants,code postal :  16300
  • Laprade : 230   Habitants,code postal :  16390
  • Lésignac-Durand : 177   Habitants,code postal :  16310
  • Lessac : 594   Habitants,code postal :  16500
  • Lesterps : 479   Habitants,code postal :  16420
  • Lichères : 87   Habitants,code postal :  16460
  • Ligné : 173   Habitants,code postal :  16140
  • Lignières-Sonneville 617   Habitants,code postal :  16130
  • Linars 2 060   Habitants,code postal :  16730
  • Le Lindois : 343   Habitants,code postal :  16310
  • Londigny 256   Habitants,code postal :  16700
  • Longré : 216   Habitants,code postal :  16240
  • Lonnes : 163   Habitants,code postal :  16230
  • Louzac-Saint-André : 1 039   Habitants,code postal :  16100
  • Lupsault : 123   Habitants,code postal :  16140
  • Lussac : 278   Habitants,code postal :  16450
  • Luxé : 800   Habitants,code postal :  16230
  • La Magdeleine : 127   Habitants,code postal :  16240
  • Magnac-Lavalette-Villars : 442   Habitants,code postal :  16320
  • Magnac-sur-Touvre 3 054   Habitants,code postal :  16600
  • Maine-de-Boixe : 467   Habitants,code postal :  16230
  • Mainfonds : 191   Habitants,code postal :  16250
  • Mainxe : 694   Habitants,code postal :  16200
  • Mainzac 113   Habitants,code postal :  16380
  • Malaville : 420   Habitants,code postal :  16120
  • Manot 574   Habitants,code postal :  16500
  • Mansle 1 565   Habitants,code postal :  16230
  • Marcillac-Lanville : 594   Habitants,code postal :  16140
  • Mareuil : 406   Habitants,code postal :  16170
  • Marillac-le-Franc 767   Habitants,code postal :  16110
  • Marsac 815   Habitants,code postal :  16570
  • Marthon 603   Habitants,code postal :  16380
  • Massignac : 386   Habitants,code postal :  16310
  • Mazerolles : 371   Habitants,code postal :  16310
  • Mazières : 100   Habitants,code postal :  16270
  • Médillac : 153   Habitants,code postal :  16210
  • Mérignac : 718   Habitants,code postal :  16200
  • Merpins 1 007   Habitants,code postal :  16100
  • Mesnac 409   Habitants,code postal :  16370
  • Les Métairies : 605   Habitants,code postal :  16200
  • Mons : 262   Habitants,code postal :  16140
  • Montboyer : 402   Habitants,code postal :  16620
  • Montbron 2 158   Habitants,code postal :  16220
  • Montchaude : 522   Habitants,code postal :  16300
  • Montemboeuf 737   Habitants,code postal :  16310
  • Montignac-Charente 715   Habitants,code postal :  16330
  • Montignac-le-Coq : 131   Habitants,code postal :  16390
  • Montigné : 152   Habitants,code postal :  16170
  • Montjean : 256   Habitants,code postal :  16240
  • Montmoreau-Saint-Cybard 1 059   Habitants,code postal :  16190
  • Montrollet : 301   Habitants,code postal :  16420
  • Mornac 2 227   Habitants,code postal :  16600
  • Mosnac 470   Habitants,code postal :  16120
  • Moulidars : 735   Habitants,code postal :  16290
  • Mouthiers-sur-Boëme 2 473   Habitants,code postal :  16440
  • Mouton : 234   Habitants,code postal :  16460
  • Moutonneau 102   Habitants,code postal :  16460
  • Mouzon : 133   Habitants,code postal :  16310
  • Nabinaud : 81   Habitants,code postal :  16390
  • Nanclars : 201   Habitants,code postal :  16230
  • Nanteuil-en-Vallée : 1 471   Habitants,code postal :  16700
  • Nercillac : 1 022   Habitants,code postal :  16200
  • Nersac 2 398   Habitants,code postal :  16440
  • Nieuil : 920   Habitants,code postal :  16270
  • Nonac 306   Habitants,code postal :  16190
  • Nonaville : 200   Habitants,code postal :  16120
  • Oradour : 200   Habitants,code postal :  16140
  • Oradour-Fanais : 380   Habitants,code postal :  16500
  • Orgedeuil : 230   Habitants,code postal :  16220
  • Oriolles : 265   Habitants,code postal :  16480
  • Orival : 155   Habitants,code postal :  16210
  • Paizay-Naudouin-Embourie : 415   Habitants,code postal :  16240
  • Palluaud : 247   Habitants,code postal :  16390
  • Parzac : 131   Habitants,code postal :  16450
  • Passirac : 246   Habitants,code postal :  16480
  • Péreuil : 396   Habitants,code postal :  16250
  • Pérignac : 507   Habitants,code postal :  16250
  • La Péruse : 501   Habitants,code postal :  16270
  • Pillac 256   Habitants,code postal :  16390
  • Les Pins : 446   Habitants,code postal :  16260
  • Plaizac : 151   Habitants,code postal :  16170
  • Plassac-Rouffiac : 370   Habitants,code postal :  16250
  • Pleuville : 395   Habitants,code postal :  16490
  • Poullignac : 80   Habitants,code postal :  16190
  • Poursac : 203   Habitants,code postal :  16700
  • Pranzac : 941   Habitants,code postal :  16110
  • Pressignac : 413   Habitants,code postal :  16150
  • Puymoyen 2 430   Habitants,code postal :  16400
  • Puyréaux : 490   Habitants,code postal :  16230
  • Raix 149   Habitants,code postal :  16240
  • Rancogne : 384   Habitants,code postal :  16110
  • Ranville-Breuillaud : 182   Habitants,code postal :  16140
  • Reignac : 662   Habitants,code postal :  16360
  • Réparsac : 626   Habitants,code postal :  16200
  • Rioux-Martin 234   Habitants,code postal :  16210
  • Rivières : 1 833   Habitants,code postal :  16110
  • La Rochefoucauld 2 997   Habitants,code postal :  16110
  • La Rochette 556   Habitants,code postal :  16110
  • Ronsenac 576   Habitants,code postal :  16320
  • Rouffiac : 115   Habitants,code postal :  16210
  • Rougnac 441   Habitants,code postal :  16320
  • Rouillac 1 833   Habitants,code postal :  16170
  • Roullet-Saint-Estèphe 3 939   Habitants,code postal :  16440
  • Roumazières-Loubert 2 527   Habitants,code postal :  16270
  • Roussines : 285   Habitants,code postal :  16310
  • Rouzède 243   Habitants,code postal :  16220
  • Ruelle-sur-Touvre 7 370   Habitants,code postal :  16600
  • Ruffec 3 545   Habitants,code postal :  16700
  • Saint-Adjutory : 414   Habitants,code postal :  16310
  • Saint-Amant : 683   Habitants,code postal :  16190
  • Saint-Amant-de-Boixe 1 398   Habitants,code postal :  16330
  • Saint-Amant-de-Bonnieure : 338   Habitants,code postal :  16230
  • Saint-Amant-de-Nouère : 420   Habitants,code postal :  16170
  • Saint-Angeau : 713   Habitants,code postal :  16230
  • Saint-Aulais-la-Chapelle : 226   Habitants,code postal :  16300
  • Saint-Avit : 189   Habitants,code postal :  16210
  • Saint-Bonnet : 372   Habitants,code postal :  16300
  • Saint-Brice : 1 030   Habitants,code postal :  16100
  • Saint-Christophe : 315   Habitants,code postal :  16420
  • Saint-Ciers-sur-Bonnieure : 297   Habitants,code postal :  16230
  • Saint-Claud : 1 070   Habitants,code postal :  16450
  • Saint-Coutant : 217   Habitants,code postal :  16350
  • Saint-Cybardeaux : 816   Habitants,code postal :  16170
  • Sainte-Colombe : 178   Habitants,code postal :  16230
  • Sainte-Sévère : 531   Habitants,code postal :  16200
  • Sainte-Souline : 121   Habitants,code postal :  16480
  • Saint-Eutrope : 176   Habitants,code postal :  16190
  • Saint-Félix : 118   Habitants,code postal :  16480
  • Saint-Fort-sur-le-Né : 414   Habitants,code postal :  16130
  • Saint-Fraigne 455   Habitants,code postal :  16140
  • Saint-Front : 344   Habitants,code postal :  16460
  • Saint-Genis-d’ Hiersac : 883   Habitants,code postal :  16570
  • Saint-Georges : 54   Habitants,code postal :  16700
  • Saint-Germain-de-Confolens 90   Habitants,code postal :  16500
  • Saint-Germain-de-Montbron 489   Habitants,code postal :  16380
  • Saint-Gourson : 142   Habitants,code postal :  16700
  • Saint-Groux : 140   Habitants,code postal :  16230
  • Saint-Laurent-de-Belzagot : 366   Habitants,code postal :  16190
  • Saint-Laurent-de-Céris : 778   Habitants,code postal :  16450
  • Saint-Laurent-de-Cognac : 876   Habitants,code postal :  16100
  • Saint-Laurent-des-Combes : 97   Habitants,code postal :  16480
  • Saint-Léger : 119   Habitants,code postal :  16250
  • Saint-Martial : 140   Habitants,code postal :  16190
  • Saint-Martin-du-Clocher : 132   Habitants,code postal :  16700
  • Saint-Mary : 373   Habitants,code postal :  16260
  • Saint-Maurice-des-Lions : 952   Habitants,code postal :  16500
  • Saint-Médard : 297   Habitants,code postal :  16300
  • Saint-Même-les-Carrières : 1 099   Habitants,code postal :  16720
  • Saint-Michel d ‘Entraigues 3 277   Habitants,code postal :  16470
  • Saint-Palais-du-Né : 282   Habitants,code postal :  16300
  • Saint-Preuil : 302   Habitants,code postal :  16130
  • Saint-Projet-Saint-Constant : 1 147   Habitants,code postal :  16110
  • Saint-Quentin-de-Chalais : 283   Habitants,code postal :  16210
  • Saint-Quentin-sur-Charente : 214   Habitants,code postal :  16150
  • Saint-Romain : 541   Habitants,code postal :  16210
  • Saint-Saturnin 1 319   Habitants,code postal :  16290
  • Saint-Séverin 817   Habitants,code postal :  16390
  • Saint-Simeux : 566   Habitants,code postal :  16120
  • Saint-Simon : 204   Habitants,code postal :  16120
  • Saint-Sornin : 846   Habitants,code postal :  16220
  • Saint-Sulpice-de-Cognac : 1 270   Habitants,code postal :  16370
  • Saint-Sulpice-de-Ruffec : 34   Habitants,code postal :  16460
  • Saint-Vallier : 144   Habitants,code postal :  16480
  • Saint-Yrieix-sur-Charente 7 025   Habitants,code postal :  16710
  • Salles-d’ Angles 1 081   Habitants,code postal :  16130
  • Salles-de-Barbezieux : 454   Habitants,code postal :  16300
  • Salles-de-Villefagnan 343   Habitants,code postal :  16700
  • Salles-Lavalette : 365   Habitants,code postal :  16190
  • Saulgond : 523   Habitants,code postal :  16420
  • Sauvagnac : 77   Habitants,code postal :  16310
  • Sauvignac : 98   Habitants,code postal :  16480
  • Segonzac 2 143   Habitants,code postal :  16130
  • Sers : 783   Habitants,code postal :  16410
  • Sigogne 983   Habitants,code postal :  16200
  • Sireuil 1 175   Habitants,code postal :  16440
  • Sonneville : 206   Habitants,code postal :  16170
  • Souffrignac : 145   Habitants,code postal :  16380
  • Souvigné : 241   Habitants,code postal :  16240
  • Soyaux 9 561   Habitants,code postal :  16800
  • Suaux 377   Habitants,code postal :  16260
  • Suris : 287   Habitants,code postal :  16270
  • La Tâche : 104   Habitants,code postal :  16260
  • Taizé-Aizie 586   Habitants,code postal :  16700
  • Taponnat-Fleurignac : 1 489   Habitants,code postal :  16110
  • Le Tâtre : 359   Habitants,code postal :  16360
  • Theil-Rabier : 161   Habitants,code postal :  16240
  • Torsac 770   Habitants,code postal :  16410
  • Tourriers 749   Habitants,code postal :  16560
  • Touvérac : 774   Habitants,code postal :  16360
  • Touvre 1 114   Habitants,code postal :  16600
  • Touzac 447   Habitants,code postal :  16120
  • Triac-Lautrait : 455   Habitants,code postal :  16200
  • Trois-Palis 813   Habitants,code postal :  16730
  • Turgon : 90   Habitants,code postal :  16350
  • Tusson : 261   Habitants,code postal :  16140
  • Tuzie 161   Habitants,code postal :  16700
  • Valence : 231   Habitants,code postal :  16460
  • Vars 1 940   Habitants,code postal :  16330
  • Vaux-Lavalette : 99   Habitants,code postal :  16320
  • Vaux-Rouillac : 298   Habitants,code postal :  16170
  • Ventouse : 123   Habitants,code postal :  16460
  • Verdille 350   Habitants,code postal :  16140
  • Verneuil : 96   Habitants,code postal :  16310
  • Verrières : 362   Habitants,code postal :  16130
  • Verteuil-sur-Charente 609   Habitants,code postal :  16510
  • Vervant : 141   Habitants,code postal :  16330
  • Vibrac 317   Habitants,code postal :  16120
  • Le Vieux-Cérier : 136   Habitants,code postal :  16350
  • Vieux-Ruffec : 116   Habitants,code postal :  16350
  • Vignolles : 187   Habitants,code postal :  16300
  • Vilhonneur : 355   Habitants,code postal :  16220
  • Villebois-Lavalette :  733   Habitants,code postal :  16320
  • Villefagnan 1 049   Habitants,code postal :  16240
  • Villegats : 231   Habitants,code postal :  16700
  • Villejésus 571   Habitants,code postal :  16140
  • Villejoubert : 332   Habitants,code postal :  16560
  • Villiers-le-Roux : 122   Habitants,code postal :  16240
  • Villognon : 370   Habitants,code postal :  16230
  • Vindelle 996   Habitants,code postal :  16430
  • Vitrac-Saint-Vincent : 515   Habitants,code postal :  16310
  • Viville : 130   Habitants,code postal :  16120
  • Voeuil-et-Giget : 1 603   Habitants,code postal :  16400
  • Vouharte : 328   Habitants,code postal :  16330
  • Voulgézac : 266   Habitants,code postal :  16250
  • Vouthon : 363   Habitants,code postal :  16220
  • Vouzan : 668   Habitants,code postal :  16410
  • Xambes 295   Habitants,code postal :  16330
  • Yviers : 516   Habitants,code postal :  16210
  • Yvrac-et-Malleyrand : 517   Habitants,code postal :  16110
Category: Non classé  Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,  Comments off

Aveyron (12)

Le département de l’ Aveyron (12) situé dans la région Midi-Pyrénées, compte 277 048 habitants en 2009.

Pour vous déplacer plus rapidement sur la page, cliquez sur un des liens ci-dessous :

ligne

La région du département :

 

midi-pyrénées

 

ligne

 

Son blason et logo :

 

blason

 

Aveyron

ligne

Le Département :

 

departement

 

ligne

 

L’ histoire du département :

 

Avant la conquête romaine, le Rouergue (aujourd’hui le département de l’Aveyron) était habité par les Rutheni, ainsi appelés de leur idole Ruth, sorte de Vénus celtique dont le culte subsistait encore au Ve siècle de notre ère. Nation puissante, les Ruthènes avaient trois cités principales : Segodun, en langue celtique montagne à seigle (Rodez) ; Condatemag, ville du confluent (au quartier d’Embarri, près de Millau), et Carentomag, ville des parents(Caranton). Sur tous ces points on a découvert des ossements, des monnaies, des médailles, des poteries et d’autres objets d’art et d’industrie qui semblent confirmer la position de ces trois cités gauloises.image 1

Voisins et alliés des Arvernes, les Ruthènes les suivirent dans leurs expéditions au delà des Alpes et combattirent dans leurs rangs pour l’indépendance nationale. Betultich ou Bituit, chef des Arvernes, comptait dans son armée vingt-deux mille archers ruthènes, lorsque, joint aux Allobroges, il marcha contre le consul Quintus Fabius Maximus et lui livra bataille au confluent du Rhône et de l’Isère, l’an 121 avant notre ère. On sait que l’armée confédérée fut vaincue et qu’une partie du pays des Ruthènes se trouva comprise, sous le nom de Ruthènes provinciaux, dans la Provincia romana, qui s’étendit jusqu’au Tarn.

On appela Ruthènes indépendants ceux qui habitaient sur la rive gauche de cette rivière ; mais ces derniers ne tardèrent pas à subir le sort de leurs frères. Ayant pris part à l’héroïque révolte de Vercingétorix contre César, ils furent vaincus et soumis. Dès lors, comme le reste de la Gaule, tout le pays des Ruthènes rentra sous la domination romaine. Dans la division des Gaules par Auguste, il fut compris dans l’Aquitaine, et dans l’Aquitaine première sous Valentinien. Rome y établit des colonies, y bâtit des temples, des cirques, des aqueducs ; des voies publiques sillonnèrent le pays dans tous les sens. Au Ve siècle, on y parlait la langue latine.

Ce fut, dit-on, saint Martial qui, le premier, vint prêcher l’Évangile aux Ruthènes, en l’an 250. Au IVe siècle, les chrétiens étaient déjà nombreux dans le Rouergue. Cependant, au Ve siècle, Ruth, la divinité celtique, y était encore adorée. Saint Amans entreprit de convertir ce peuple. « Un jour que celui-ci sacrifiait à Ruth, dit un historien, Amans apparut et il lui reprocha son impiété et ses excès ; mais, voyant qu’au lieu de se rendre aux efforts de son zèle il entrait en fureur contre lui, il invoqua le Seigneur, et tout à coup d’épaisses nuées s’amoncellent, le tonnerre gronde, éclate, et l’odieux simulacre tombe en pièces. » A cette vue, les Ruthènes se jettent aux pieds du saint et demandent le baptême. Cependant, en rendant aux Gaulois leurs droits politiques, l’empereur Honorius leur avait imposé des contributions exorbitantes. Amans racheta les Ruthènes de ce tribut. Cette sollicitude acheva de lui gagner les coeurs.

image 2Pendant les guerres de l’empire, le Rouergue changea souvent de maître : il appartint successivement aux Wisigoths en 472 ; aux Francs en 507 ; encore aux Wisigoths en 512 ; aux rois d’Austrasie en 533 ; en 588 aux ducs d’Aquitaine, qui en furent dépouillés par Pépin le Bref en 768. Charlemagne l’incorpora en 778 au royaume d’Aquitaine et y établit des comtes qui, d’abord viagers, s’érigèrent ; dans la suite, en seigneurs héréditaires de leur comté. Vers le milieu du IXe siècle, Charles le Chauve confirma les comtes de Rouergue dans leurs possessions et y ajouta le comté de Toulouse qu’il détacha du duché d’Aquitaine.

A la mort de Hugues onzième comte de Rouergue (1053), Berthe, sa fille, se vit disputer son héritage par Guillaume, comte de Toulouse, et son frère Raymond de Saint-Gilles. On prit les armes ; mais Berthe étant morte en 1065, les deux frères se tournèrent l’un contre l’autre. Après quinze ans de luttes, ils convinrent que Guillaume aurait le comté de Toulouse, et Raymond celui de Rouergue, dont il avait pris le titre à la mort de Berthe. Raymond succéda à son frère dans son comté, et le Rouergue devint l’apanage des fils puînés des comtes de Toulouse. Raymond mourut en Palestine, laissant un fils en bas âge, Alphonse Jourdain. Alors des prétentions éclatèrent. Bérenger d’Aragon, comte de Barcelone , vicomte de Millau, et Guillaume, comte de Poitiers, profitant de la minorité d’Alphonse, entrèrent à main armée dans ses États. Trop faible pour résister, AIphonse se retira en Provence et ne reconquit ses deux comtés qu’en 1120. Jeanne, unique héritière de cette maison et femme d’Alphonse, comte de Poitiers, étant morte sans postérité, le Rouergue revint à la couronne en 1271.

Cependant, Raymond de Saint-Gilles, en partant pour la croisade, avait engagé à Richard, fils puîné du vicomte de Millau, la partie de la ville de Rodez appelée le Bourg et quelques châteaux. De là l’origine du comté de Rodez. Hugues Ier et Henri Ier, successeurs de Richard, protégèrent la poésie provençale. Henri Il n’ayant pas laissé d’enfants mâles, en lui s’éteignit la première race des comtes de Rodez. Ce comté passa à Bernard VI, comte d’Armagnac, par son mariage avec Cécile, l’une des filles de Henri II. Cécile, à la mort de son père, avait pris le titre de comtesse de Rodez ; il lui fut disputé par ses soeurs. Après avoir fait le bonheur de ses vassaux par ses sages lois, Cécile mourut en 1313, laissant pour héritier Jean, son fils, qui unit les comtés d’Armagnac et de Rodez.

Jean Ier, dit le Bon, avait épousé en premières noces Reine de Goth, petite-nièce du pape Clément V. Après la mort de celle-ci, il se remaria avec Béatrix de Clermont, comtesse de Charolais, princesse du sang de France. Ce mariage fut l’une des principales causes de la puissance des comtes d’Armagnac, puisqu’elle les éleva au rang de seigneurs du sang de France. Jean se distingua dans les guerres de son temps, sous les règnes de Philippe de Valois et du roi Jean.image 3

Jean II, le Gras, surnommé aussi le Bossu, fils de Jean Ier et de Béatrix de Clermont, employa la plus grande partie de son règne à délivrer le Rouergue des compagnies anglaises qui le désolaient. Il mourut en 1384, à Avignon, d’où son corps fut transporté dans l’église cathédrale d’Auch. Il laissa de son épouse, Jeanne de Périgord, deux fils, Jean et Bernard, qui lui succédèrent, et une fille, Beatrix, qui fut mariée en secondes noces à Barnabé Visconti, seigneur de Milan.

Jean III, lieutenant général des armées du roi en Languedoc, parvint à chasser, en 1387, les routiers du Rouergue. Ayant voulu donner du secours aux Florentins contre Galéas Visconti, duc de Milan, il fut blessé dans cette campagne, et il mourut peu de temps après de ses blessures. Bernard, le fameux connétable, fut massacré à Paris en 1418. C’était un grand capitaine et un homme de génie ; mais son excessive fierté, son inflexibilité, son despotisme, défauts héréditaires dans sa famille, le perdirent. On a conservé de lui un mot qui le peint tout entier. Ses officiers étant venus lui dire que le peuple de Rodez était au moment de se mutiner : Se ley dabale ! (Si j’y descends ! ) fut sa réponse. Ce laconisme menaçant a quelque chose de sublime, a dit M. le baron de Gaujal ; c’est le Quos ego de Virgile. Bernard avait tout ce qu’il fallait pour être le bienfaiteur de sa patrie ; mais il mit dans sa conduite trop de raideur, dans ses mesures trop de négligence ; il ne fit qu’aggraver des maux qu’il aurait pu guérir.

Jean IV fut l’héritier et le successeur de Bernard, son père, non seulement dans les comtés de Rodez et d’Armagnac, mais encore dans tous ses autres domaines, qui étaient immenses. Il habitait le Languedoc où il était lieutenant pour son père dans le temps que celui-ci était occupé à faire la guerre au duc de Bourgogne ; mais dès qu’il eut appris sa fin tragique il se retira en Rouergue, où il tâcha de se concilier, par ses bienfaits, la bienveillance de ses vassaux.

Bien qu’il y vécût retiré, ses ennemis l’accusèrent de plusieurs griefs auprès du roi Charles VII, qui lui déclara la guerre en 1444 et confia la commandement de son armée au dauphin, plus tard Louis XI. Ce prince entra en campagne, assiégea Entraygues, puis Rodez et Sévérac-le-Château et soumit enfin toutes les places du comté. Ayant fait sa paix avec le roi, Jean mourut en 1450, au château de l’Ile-en-Jourdain.

Jean V, son fils et successeur, s’attira, par sa vie scandaleuse, l’indignation du roi Charles VII, à qui, d’ailleurs, il faisait ombrage à cause de sa puissance et de ses richesses. Il se rendit coupable de trahison envers le roi Louis XI, qui lui déclara la guerre. Poursuivi dans toutes ses retraites, Jean s’enferma dans Lectoure et y soutint un long siège ; mais la ville capitula, et le comte g fut massacré dans son château avec tous ses enfants. C’est au château de Busset et non dans celui de Castelnau-de-Bretenoux, comme plusieurs l’ont écrit, que sa veuve reçut de trois empoisonneurs, le seigneur de Castelnau, Olivier le Roux et Guiraudon, le breuvage destiné à frapper dans ses flancs l’enfant dont elle devait être mère.

image 6Charles, dernier comte du nom d’Armagnac, succéda en 1484 à Jean V, son frère, mais seulement pour le domaine utile. Il mourut en 1497, laissant pour seul héritier Charles d’Alençon, son petit-neveu, qui épousa Marguerite de Valois, soeur de François II, substituée aux droits du roi sur les biens de la maison d’Armagnac. Il mourut en 1525, sans postérité. Henri Ill d’Albret, roi de Navarre, qui avait des prétentions à la succession de la maison d’Armagnac comme descendant d’Anne d’Armagnac, fille du connétable Bernard, et Marguerite de Valois, veuve du duc d’Alençon, confondirent leurs droits en se mariant en 1526.

Ils furent couronnés l’un et l’autre dans la cathédrale de Rodez, le 16 juillet 1535, par l’évêque Georges d’Armannac. Jeanne d’Albret, leur fille unique et femme d’Antoine de Bourbon, duc de Vendôme, fut reine de Navarre et comtesse de Rodez en 1555. Henri de Bourbon, son fils, lui succéda en 1572. Devenu roi de France sous le nom de Henri IV, il réunit à la couronne le comté de Rodez et tous les biens des d’Armagnac. Ainsi finit la seconde race des comtes de Rodez.

Riches et puissants, ils jouissaient des droits régaliens, avec pouvoir de faire battre monnaie, de lever l’impôt, de créer des sergents, etc. A leur avènement au comté, ils étaient couronnés par l’évêque de Rodez, assisté du dom d’Aubrac et des abbés de Bonneval, de Bonnecombe, de Loc-Dieu et de Beaulieu. Outre les quatre châtellenies, qu’ils regardaient comme les clefs de la province, ils possédaient dans le Rouergue près de vingt-quatre châteaux et un grand nombre de fiefs parmi lesquels deux vicomtés, Peyrebrune et Cadars , et douze baronnies : Landorre, Estaing, Castelpers, Panat, Verdun, Aliramont, Aurelle, Sévérac-le-Château, Calmont-de-Plancatge, Calmont-d’Olt et Brusque. Un sénéchal, un juge de la comté, un juge des montagnes, quatre châtelains et un juge d’appeaux y rendaient la justice en leur nom.

On sait la part que les comtes de Rouergue prirent aux croisades. A l’exemple de leurs suzerains, les comtes de Rodez, Hugues Ier Henri Ier, Hugues IV se firent les chevaliers de la croix. Presque toute la noblesse du Rouergue se rangea sous leur bannière. Déjà, à la fin du XIe siècle, plusieurs seigneurs de ce pays avaient aboli la servitude dans leurs terres. D’après les chartes ou coutumes et privilèges octroyés par les comtes de Rouergue et de Rodez ou par d’autres seigneurs, « on voit, dit Bousquet dans son Abrégé de l’histoire du département de l’Aveyron, que dès les XIIe et XIIIe siècles les grands principes sur lesquels reposent les droits des citoyens n’étaient alors ni inconnus ni méprisés dans le Rouergue. Ce n’est pas, il est vrai, un système complet de législation, mais on trouve dans ces essais la faculté de changer à son gré de domicile, reconnue ; l’égalité des hommes devant la loi, proclamée ; la liberté individuelle, garantie, à moins d’un délit emportant punition corporelle ; l’abolition des impôts arbitraires ; la fixation des contributions légitimes et l’impossibilité, du moins pour le comte de Rodez, de lès augmenter en les déguisant sous le nom d’emprunts ; l’engagement contracté, même par ce seigneur, de réparer les violences commises, ou par lui-même ou en son nom ; le pouvoir de disposer des biens meubles ou immeubles, assuré ; des peines rigoureuses prononcées contre le vol, les injures, l’homicide, l’incendie, etc. ; le droit d’élire les officiers municipaux, attribué à ceux qui venaient d’en remplir les fonctions ou aux communes elles-mêmes ; d’utiles règlements relatifs à la police urbaine et rurale ; l’inspection régulière des marchés, des boucheries, etc., ordonnée ; l’établissement des gardes champêtres, sous le nom de banniers ; la surveillance de la fabrication des produits industriels, prescrite ; enfin une protection spéciale accordée aux étrangers venant habiter leurs villes ou se rendant aux foires et aux marchés, etc. »

image 8A peine délivré des invasions, le Rouergue eut à souffrir des guerres féodales. « Ces guerres privées, dit A. Monteil, ne se faisaient pas avec les formes des siècles civilisés. Au lieu des lettres de défiance, les seigneurs s’envoyaient, par des hérauts, des pailles rompues ; quelquefois par marque de mépris ils s’envoyaient aussi de vieilles chausses tout usées. Alors, on s’égorgeait, on brûlait, on ravageait sans merci. » Aux guerres féodales succéda la guerre des Anglais en 1163. Ce sont les plus belles pages de l’histoire du Rouergue. A peine les Anglais se furent-ils emparés du château de Peyrusse, les habitants de cette ville, ayant à leur tète Cornely et Médicis, leurs compatriotes, les en chassèrent et remirent cette place au comte de Rodez, Hugues II, qui dans toute celte campagne se couvrit de gloire et conquit le titre de Père de la patrie (1163-1169).

Plus tard, cependant , les Anglais reparurent dans ce pays et s’y rendirent maîtres de Saint-Antonin. A l’exemple de leurs ancêtres, les habitants se mirent en devoir de résister à l’ennemi : « Ils s’empressèrent , dit Bosc, de réparer leurs murailles ou d’en construire de nouvelles. » Peine inutile ! Après le désastre de Poitiers, ils se virent livrés au vainqueur par le traité de Brétigny. Pendant sept ans, ils subirent le joug anglais ; mais l’amour de l’indépendance qui avait armé les vieux Ruthènes contre les Romains respirait encore dans l’âme de leurs fils. A la voix de Bérenger de Nattes, ils se lèvent contre leurs oppresseurs. « Seigneurs et vassaux, bourgeois et manants, tout s’anime, dit Bousquet, tout combat pour son pays. On vit même les moines de Bonnecombe incendier le fort de Bonnefont Plutôt que de le laisser au pouvoir des Anglais , qui, à la fin de 1369, ne possédaient que Najac et le château de La. Roque-Valsergue. La ville ne tarda pas à leur être enlevée, et Du Guesclin les chassa de La Roque-Valsergue en 1371. »

Vinrent les guerres religieuses du XVIe siècle. Déjà dans la croisade contre les Albigeois, le Rouergue avait vu la plupart de ses villes, entre autres Millau, Saint-Antonin Mur-de-Barrez, Laguiole et Sévérac, ravagées par Simon de Montfort (1208-1214). Ces mêmes villes furent les premières à se déclarer pour la Réforme dans le Rouergue. Bientôt il y eut des églises réformées à Espalion, à Villefranche, à Saint-Affrique, à Villeneuve, à Peyrusse, à Compeyre, à Saint-Léons, etc. Puis, la persécution s’en mêlant, les protestants prirent les armes. De là une longue et sanglante guerre que les fureurs de la Ligue menaçaient de perpétuer dans ce pays, et dans laquelle périrent plus de dix-huit mille protestants ou catholiques, sans compter les églises qui furent pillées et dévastées, les villes et les villages saccagés ou détruits. A l’avènement de Henri IV, ce pays retrouva enfin la tranquillité.

Sous le règne des comtes de Rouergue et de Rodez, la justice y était administrée en leur nom par des vicaires ou viguiers. Après la réunion de ce pays à la couronne, il y eut des bailliages ; on en comptait seize en 1349. C’étaient : Peyrusse, Roquecézière, Najac, Villeneuve, La Roque-Valsergue, Laguiole, Sauveterre, Saint-Geniez-d’Olt, Saint-Rome-de-Tarn, Verfeil, Saint-Affrique, Saint-Antonin, Cassagnes-Royaux, Millau, Corripeyre et Villefranche.

Le Rouergue avait ses états qui s’assemblaient régulièrement tous les ans. Aux seuls comtes de Rouergue appartenait le droit de les convoquer. Après eux, les comtes de Rodez et les rois qui leur succédèrent jouirent de ce privilège. Dans l’origine, les états s’assemblaient à Rodez. Plus tard, il se tinrent successivement à Millau, à Sauveterre, à Salles-Comtaux et à Villefranche. Outre la noblesse et le clergé, les consuls des villes et ceux des bourgs et des gros villages avaient le droit d’y siéger. C’est l’évêque de Rodez qui résidait. Supprimés eu 1606, puis rétablis en 1611, supprimés une seconde fois en 1651, ils ne furent plus rétablis. On leur substitua les élections.

Avant 1789, le Rouergue était divisé en comté (chef-lieu, Rodez) et en deux Marches : la haute (chef-lieu, Millau) et la basse (chef-lieu, Villefranche). Réuni au Quercy en 1779, il forma la province de Haute-Guyenne où fut établie une administration provinciale composée de cinquante-deux membres, savoir l’évêque de Rodez, président ; les évêques de Cahors, de Vabres et de Montauban, six membres du clergé ; seize gentilshommes, treize députés des villes et treize députés des campagnes. Il y avait, en outre, deux procureurs généraux syndics et un secrétaire archiviste. Cette assemblée se réunissait tous les deux ans à Villefranche ; elle était chargée de répartir les contributions et d’en faire la levée, de veiller sur les ateliers de charité, etc. On se souvient encore dans le Rouergue de ses efforts et des règlements qu’elle fit pour améliorer l’agriculture et l’industrie. Rudes dans le nord du département, les moeurs des habitants sont douces dans le midi.

( source : http://www.france-pittoresque.com/)

ligne

Liste des communes de

l’ Aveyron :

Le département de l ‘ Aveyron compte 304 communes repartis en population de la manière suivante ( si la commune à un site web, cliquer sur le panneau de celle-ci ):

  • Agen-d’ Aveyron : 1 065  Habitants, code postal :  12630
  • Aguessac : 849  Habitants, code postal :  12520
  • Les Albres : 342  Habitants, code postal :  12220
  • Almont-les-Junies : 490  Habitants, code postal :  12300
  • Alpuech : 82  Habitants, code postal :  12210
  • Alrance : 404  Habitants, code postal :  12430
  • Ambeyrac : 182  Habitants, code postal :  12260
  • Anglars-Saint-Félix : 671  Habitants, code postal :  12390
  • Arnac-sur-Dourdou : 23  Habitants, code postal :  12360
  • Arques : 118  Habitants, code postal :  12290
  • Arvieu : 861  Habitants, code postal :  12120
  • Asprières : 678  Habitants, code postal :  12700
  • Aubin : 4 134  Habitants, code postal :  12110
  • Aurelle-Verlac : 169  Habitants, code postal :  12130
  • Auriac-Lagast : 249  Habitants, code postal :  12120
  • Auzits : 866  Habitants, code postal :  12390
  • Ayssènes : 214  Habitants, code postal :  12430
  • Balaguier-d’Olt : 148  Habitants, code postal :  12260
  • Balaguier-sur-Rance : 100  Habitants, code postal :  12380
  • Balsac : 573  Habitants, code postal :  12510
  • Baraqueville : 2 989  Habitants, code postal :  12160
  • La Bastide-l’Evêque : 817  Habitants, code postal :  12200
  • La Bastide-Pradines : 106  Habitants, code postal :  12490
  • La Bastide-Solages : 99  Habitants, code postal :  12550
  • Belcastel : 231  Habitants, code postal :  12390
  • Belmont-sur-Rance : 1 012  Habitants, code postal :  12370
  • Bertholène : 999  Habitants, code postal :  12310
  • Bessuéjouls : 227  Habitants, code postal :  12500
  • Boisse-Penchot : 543  Habitants, code postal :  12300
  • Bor-et-Bar : 184  Habitants, code postal :  12270
  • Bouillac : 421  Habitants, code postal :  12300
  • Bournazel : 339  Habitants, code postal :  12390
  • Boussac : 510  Habitants, code postal :  12160
  • Bozouls : 2 723  Habitants, code postal :  12340
  • Brandonnet : 312  Habitants, code postal :  12350
  • Brasc : 174  Habitants, code postal :  12550
  • Brommat : 718  Habitants, code postal :  12600
  • Broquiès : 678  Habitants, code postal :  12480
  • Brousse-le-Château : 178  Habitants, code postal :  12480
  • Brusque : 326  Habitants, code postal :  12360
  • Buzeins : 181  Habitants, code postal :  12150
  • Cabanès : 220  Habitants, code postal :  12800
  • Calmels-et-le-Viala : 207  Habitants, code postal :  12400
  • Calmont : 1 942  Habitants, code postal :  12450
  • Camarès : 983  Habitants, code postal :  12360
  • Camboulazet : 349  Habitants, code postal :  12160
  • Camjac : 536  Habitants, code postal :  12800
  • Campagnac : 457  Habitants, code postal :  12560
  • Campouriez : 393  Habitants, code postal :  12140 et 12460
  • Campuac : 448  Habitants, code postal :  12580
  • Canet-de-Salars : 379  Habitants, code postal :  12290
  • Cantoin : 312  Habitants, code postal :  12420
  • Capdenac-Gare : 4 553  Habitants, code postal :  12700
  • La Capelle-Balaguier : 279  Habitants, code postal :  12260
  • La Capelle-Bleys : 380  Habitants, code postal :  12240
  • La Capelle-Bonance : 88  Habitants, code postal :  12130
  • Cassagnes-Bégonhès : 934  Habitants, code postal :  12120
  • Cassuèjouls : 139  Habitants, code postal :  12210
  • Castanet : 542  Habitants, code postal :  12240
  • Castelmary : 131  Habitants, code postal :  12800
  • Castelnau-de-Mandailles : 548  Habitants, code postal :  12500
  • Castelnau-Pégayrols : 282  Habitants, code postal :  12620
  • Causse-et-Diège : 692  Habitants, code postal :  12700
  • La Cavalerie : 1 079  Habitants, code postal :  12230
  • Le Cayrol : 285  Habitants, code postal :  12500
  • Centrès : 599  Habitants, code postal :  12120
  • Clairvaux-d’Aveyron : 1 127  Habitants, code postal :  12330
  • Le Clapier : 65  Habitants, code postal :  12540
  • Colombiès : 954  Habitants, code postal :  12240
  • Combret : 296  Habitants, code postal :  12370
  • Compeyre : 492  Habitants, code postal :  12520
  • Compolibat : 417  Habitants, code postal :  12350
  • Comprégnac : 215  Habitants, code postal :  12100
  • Comps-la-Grand-Ville : 580  Habitants, code postal :  12120
  • Condom-d’ Aubrac : 317  Habitants, code postal :  12470
  • Connac : 122  Habitants, code postal :  12170
  • Conques : 281  Habitants, code postal :  12320
  • Cornus : 501  Habitants, code postal :  12540
  • Les Costes-Gozon : 174  Habitants, code postal :  12400
  • Coubisou : 532  Habitants, code postal :  12190
  • Coupiac : 535  Habitants, code postal :  12550
  • Coussergues : 224  Habitants, code postal :  12310
  • La Couvertoirade : 173  Habitants, code postal :  12230
  • Cransac : 1 681  Habitants, code postal :  12110
  • Creissels : 1 529  Habitants, code postal :  12100
  • Crespin : 269  Habitants, code postal :  12800
  • La Cresse : 326  Habitants, code postal :  12640
  • Cruéjouls : 412  Habitants, code postal :  12340
  • Curan : 307  Habitants, code postal :  12410
  • Curières : 256  Habitants, code postal :  12210
  • Decazeville : 6 107  Habitants, code postal :  12300
  • Druelle : 1 938  Habitants, code postal :  12000 et 12510
  • Drulhe : 400  Habitants, code postal :  12350
  • Durenque : 607  Habitants, code postal :  12170
  • Entraugues-sur-Truyère : 1 267  Habitants, code postal :  12140
  • Escandolières : 205  Habitants, code postal :  12390
  • Espalion : 4 477  Habitants, code postal :  12500
  • Espeyrac : 242  Habitants, code postal :  12140
  • Estaing : 610  Habitants, code postal :  12190
  • Fayet : 285  Habitants, code postal :  12360
  • Le Fel : 146  Habitants, code postal :  12140
  • Firmi : 2 557  Habitants, code postal :  12300
  • Flagnac : 935  Habitants, code postal :  12300
  • Flavin : 2 172  Habitants, code postal :  12450
  • Florentin-la-Capelle : 373  Habitants, code postal :  12140
  • Foissac : 403  Habitants, code postal :  12260
  • Fondamente : 303  Habitants, code postal :  12540
  • la Fouillade : 1 115  Habitants, code postal :  12270
  • Gabriac : 432  Habitants, code postal :  12340
  • Gaillac-d’ Aveyron : 296  Habitants, code postal :  12310
  • Galgan : 347  Habitants, code postal :  12220
  • Gissac : 110  Habitants, code postal :  12360
  • Golinhac : 440  Habitants, code postal :  12140
  • Goutrens : 420  Habitants, code postal :  12390
  • Graissac : 236  Habitants, code postal :  12420
  • Gramond : 382  Habitants, code postal :  12160
  • Grand-Vabre : 424  Habitants, code postal :  12320
  • l’Hospitalet-du-Larzac : 249  Habitants, code postal :  12230
  • Huparlac : 245  Habitants, code postal :  12460
  • Lacalm : 208  Habitants, code postal :  12210
  • Lacroix-Barrez : 521  Habitants, code postal :  12600
  • Laguiole : 1 269  Habitants, code postal :  12210
  • Laissac : 1 467  Habitants, code postal :  12310
  • Lanuéjouls : 715  Habitants, code postal :  12350
  • Lapanouse : 692  Habitants, code postal :  12150
  • Lapanouse-de-Cernon : 99  Habitants, code postal :  12230
  • Lassouts : 314  Habitants, code postal :  12500
  • Laval-Roquecezière : 313  Habitants, code postal :  12380
  • Lavernhe : 231  Habitants, code postal :  12150
  • Lédergues : 683  Habitants, code postal :  12170
  • Lescure-Jaoul : 260  Habitants, code postal :  12440
  • Lestrade-et-Thouels : 454  Habitants, code postal :  12430
  • Livinhac-le-Haut : 1 068  Habitants, code postal :  12300
  • La Loubière : 1 325  Habitants, code postal :  12740
  • Luc-la-Primaube : 5 672  Habitants, code postal :  12450
  • Lugan : 326  Habitants, code postal :  12220
  • Lunac : 451  Habitants, code postal :  12270
  • Maleville : 934  Habitants, code postal :  12350
  • Manhac : 590  Habitants, code postal :  12160
  • Marcillac-Vallon : 1 636  Habitants, code postal :  12330
  • Marnhagues-et-Latour : 132  Habitants, code postal :  12540
  • Martiel : 903  Habitants, code postal :  12200
  • Martrin : 216  Habitants, code postal :  12550
  • Mayran : 511  Habitants, code postal :  12390
  • Mélagues : 71  Habitants, code postal :  12360
  • Meljac : 155  Habitants, code postal :  12120
  • Millau : 22 013  Habitants, code postal :  12100
  • Le Monastère : 2 112  Habitants, code postal :  12000
  • Montagnol : 155  Habitants, code postal :  12360
  • Montbazens : 1 321  Habitants, code postal :  12220
  • Montclar : 152  Habitants, code postal :  12550
  • Monteils : 515  Habitants, code postal :  12200
  • Montézic : 240  Habitants, code postal :  12460
  • Montfranc : 131  Habitants, code postal :  12380
  • Montjaux : 388  Habitants, code postal :  12490
  • Montlaur : 680  Habitants, code postal :  12400
  • Montpeyroux : 566  Habitants, code postal :  12210
  • Montrozier : 1 377  Habitants, code postal :  12630
  • Montsalès : 234  Habitants, code postal :  12260
  • Morlhon-le-Haut : 547  Habitants, code postal :  12200
  • Mostuéjouls : 264  Habitants, code postal :  12720
  • Mounes-Prohencoux : 197  Habitants, code postal :  12370
  • Mouret : 552  Habitants, code postal :  12330
  • Moyrazès : 1 097  Habitants, code postal :  12160
  • Murasson : 204  Habitants, code postal :  12370
  • Mur-de-Barrez : 821  Habitants, code postal :  12600
  • Muret-le-Château : 298  Habitants, code postal :  12330
  • Murols : 106  Habitants, code postal :  12600
  • Najac : 752  Habitants, code postal :  12270
  • Nant : 907  Habitants, code postal :  12230
  • Naucelle : 2 017  Habitants, code postal :  12800
  • Naussac : 311  Habitants, code postal :  12700
  • Nauviale : 541  Habitants, code postal :  12330
  • Le Nayrac : 565  Habitants, code postal :  12190
  • Noailhac : 181  Habitants, code postal :  12320
  • Olemps : 3 165  Habitants, code postal :  12510
  • Ols-et-Rinhodes : 145  Habitants, code postal :  12260
  • Onet-le-Château :  10 862  Habitants, code postal :  12000 et 12850
  • Palmas : 286  Habitants, code postal :  12310
  • Paulhe : 312  Habitants, code postal :  12520
  • Peux-et-Couffouleux : 110  Habitants, code postal :  12360
  • Peyreleau : 70  Habitants, code postal :  12720
  • Peyrusse-le-Roc : 213  Habitants, code postal :  12220
  • Pierrefiche : 263  Habitants, code postal :  12130
  • Plaisance : 228  Habitants, code postal :  12550
  • Pomayrols : 153  Habitants, code postal :  12130
  • Pont-de-Salars : 1 542  Habitants, code postal :  12290
  • Pousthomy : 186  Habitants, code postal :  12380
  • Prades-d ‘Aubrac : 417  Habitants, code postal :  12470
  • Prades-Salars : 293  Habitants, code postal :  12290
  • Pradinas : 367  Habitants, code postal :  12240
  • Prévinquières : 276  Habitants, code postal :  12350
  • Privezac : 317  Habitants, code postal :  12350
  • Pruines : 270  Habitants, code postal :  12320
  • Quins : 764  Habitants, code postal :  12800
  • Rebourguil : 268  Habitants, code postal :  12400
  • Recoules-Prévinquières : 428  Habitants, code postal :  12150
  • Réquista : 2 065  Habitants, code postal :  12170
  • Rieupeyroux : 2 066  Habitants, code postal :  12240
  • Rignac : 1 860  Habitants, code postal :  12390
  • Rivière-sur-Tarn : 961  Habitants, code postal :  12640
  • Rodelle : 889  Habitants, code postal :  12340
  • Rodez : 25 540  Habitants, code postal :  12000
  • Roquefort-sur-Soulzon : 685  Habitants, code postal :  12250
  • La Roque-Sainte-Marguerite : 198   Habitants, code postal :  12100
  • La Rouquette : 698  Habitants, code postal :  12200
  • Roussennac : 504  Habitants, code postal :  12220
  • Rullac-Saint-Cirq : 358  Habitants, code postal :  12120
  • Saint-Affrique : 8 112  Habitants, code postal :  12400
  • Saint-Amans-des-Cots : 773  Habitants, code postal :  12460
  • Saint-André-de-Najac : 418  Habitants, code postal :  12270
  • Saint-André-de-Vézines : 123  Habitants, code postal :  12720
  • Saint-Beaulize : 98  Habitants, code postal :  12540
  • Saint-Beauzély : 520  Habitants, code postal :  12620
  • Saint-Chély-d’ Aubrac : 549  Habitants, code postal :  12470
  • Saint-Christophe-Vallon : 1 085  Habitants, code postal :  12330
  • Saint-Côme-d’ Olt : 1 387  Habitants, code postal :  12500
  • Saint-Cyprien-sur-Dourdou : 830  Habitants, code postal :  12320
  • Sainte-Croix : 719  Habitants, code postal :  12260
  • Sainte-Eulalie-de-Cernon : 248  Habitants, code postal :  12230
  • Sainte-Eulalie-d’ Olt : 344  Habitants, code postal :  12130
  • Sainte-Geneviève-sur-Argence : 1 011  Habitants, code postal :  12420
  • Sainte-Juliette-sur-Viaur : 514  Habitants, code postal :  12120
  • Sainte-Radegonde : 1 587  Habitants, code postal :  12850
  • Saint-Félix-de-Lunel : 401  Habitants, code postal :  12320
  • Saint-Félix-de-Sorgues : 199  Habitants, code postal :  12400
  • Saint-Geniez-d’ Olt : 2 019  Habitants, code postal :  12130
  • Saint-Georges-de-Luzençon : 1 635  Habitants, code postal :  12100
  • Saint-Hippolyte : 500  Habitants, code postal :  12140
  • Saint-Igest : 171  Habitants, code postal :  12260
  • Saint-Izaire : 342  Habitants, code postal :  12480
  • Saint-Jean-d’ Alcapiès : 163  Habitants, code postal :  12250
  • Saint-Jean-Delnous : 390  Habitants, code postal :  12170
  • Saint-Jean-du-Bruel : 690  Habitants, code postal :  12230
  • Saint-Jean-et-Saint-Paul : 263  Habitants, code postal :  12250
  • Saint-Juéry : 257  Habitants, code postal :  12550
  • Saint-Just-sur-Viaur : 222  Habitants, code postal : 12170 et 12800
  • Saint-Laurent-de-Lévézou : 155  Habitants, code postal : 12620
  • Saint-Laurent-d’ Olt : 650  Habitants, code postal : 12560
  • Saint-Léons : 301  Habitants, code postal : 12780
  • Saint-Martin-de-Lenne : 243  Habitants, code postal : 12130
  • Saint-Parthem : 444  Habitants, code postal : 12300
  • Saint-Rémy : 320  Habitants, code postal : 12200
  • Saint-Rome-de-Cernon : 814  Habitants, code postal : 12490
  • Saint-Rome-de-Tarn : 853  Habitants, code postal : 12490
  • Saint-Salvadou : 410  Habitants, code postal : 12200
  • Saint-Santin : 569  Habitants, code postal : 12300
  • Saint-Saturnin-de-Lenne : 351  Habitants, code postal : 12560
  • Saint-Sernin-sur-Rance : 675  Habitants, code postal : 12380
  • Saint-Sever-du-Moustier : 226  Habitants, code postal : 12370
  • Saint-Symphorien-de-Thénières : 228  Habitants, code postal : 12460
  • Saint-Victor-et-Melvieu : 329  Habitants, code postal : 12400
  • Salles-Courbatiès : 391  Habitants, code postal : 12260
  • Salles-Curan : 1 066  Habitants, code postal : 12410
  • Salles-laSource : 1 982  Habitants, code postal : 12330
  • Salmiech : 703  Habitants, code postal : 12120
  • Salvagnac-Cajarc : 403  Habitants, code postal : 12260
  • La Salvetat-Peyralès : 1 067  Habitants, code postal : 12440
  • Sanvensa : 612  Habitants, code postal : 12200
  • Sauclières : 187  Habitants, code postal : 12230
  • Saujac : 131  Habitants, code postal : 12260
  • Sauveterre-de-Rouergue : 803  Habitants, code postal : 12800
  • Savignac : 594  Habitants, code postal : 12200
  • Sébazac-Concourès : 3 060  Habitants, code postal : 12740
  • Sébrazac : 516  Habitants, code postal : 12190
  • Ségur : 591  Habitants, code postal : 12290
  • La Selve : 713  Habitants, code postal : 12170
  • Sénergues : 487  Habitants, code postal : 12320
  • la Serre : 140  Habitants, code postal : 12380
  • Sévérac-le-Château : 2 438  Habitants, code postal : 12150
  • Sévérac-l’ Eglise : 412  Habitants, code postal : 12310
  • Sonnac : 411  Habitants, code postal : 12700
  • Soulages-Bonneval : 275  Habitants, code postal : 12210
  • Sylvanès : 98  Habitants, code postal : 12360
  • Tauriac-de-Camarès : 58  Habitants, code postal : 12360
  • Tauriac-de-Naucelle : 354  Habitants, code postal : 12800
  • Taussac : 462  Habitants, code postal : 12600
  • Tayrac : 172  Habitants, code postal : 12440
  • La Terrisse : 170  Habitants, code postal : 12210
  • Thérondels : 481  Habitants, code postal : 12600
  • Toulonjac : 705  Habitants, code postal : 12200
  • Tournemire : 437  Habitants, code postal : 12250
  • Trémouilles : 526  Habitants, code postal : 12290
  • Le Truel : 332  Habitants, code postal : 12430
  • Vabres-l’ Abbaye : 1 127  Habitants, code postal : 12400
  • Vabre-Tizac : 428  Habitants, code postal : 12240
  • Vailhourles : 611  Habitants, code postal : 12200
  • Valady : 1 450  Habitants, code postal : 12330
  • Valzergues : 217  Habitants, code postal : 12220
  • Vaureilles : 484  Habitants, code postal : 12220
  • Verrières : 368  Habitants, code postal : 12520
  • Versols-et-Lapeyre : 438  Habitants, code postal : 12400
  • Veyreau : 126  Habitants, code postal : 12720
  • Vézins-de-Lévézou : 643  Habitants, code postal : 12780
  • Viala-du-Pas-de-Jaux : 104  Habitants, code postal : 12250
  • Viala-du-Tarn : 525  Habitants, code postal :  12490
  • Le Vibal : 449  Habitants, code postal :  12290
  • Villecomtal : 438  Habitants, code postal :  12580
  • Villefranche-de-Panat : 775  Habitants, code postal :  12430
  • Villefranche-de-Rouergue : 12 213  Habitants, code postal :  12200
  • Villeneuve : 1 999  Habitants, code postal :  12260
  • Vimenet : 252  Habitants, code postal :  12310
  • Vitrac-en-Viadène : 99  Habitants, code postal :  12420
  • Viviez : 1 403  Habitants, code postal :  12110
Category: Non classé  Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,  Comments off

Ardennes ( 08 )

Le département des Ardennes (08) situé dans la région Champagne-Ardenne, compte 283 296 habitants en 2009.

Pour vous déplacer plus rapidement sur la page, cliquez sur un des liens ci-dessous :

ligne

La région du département :

 

region

ligne

Son blason et logo :

 

Blason

logo

 

ligne

 

Le département :

commune

ligne

L’histoire du département :

 

La forêt des Ardennes, qui a donné son nom à ce département et qui en occupait la plus grande partie, s’étendait, au temps de César, jusqu’aux bords du Rhin. C’était, dit-il, la plus grande de toute la Gaule. Au XVIe siècle, selon un géographe du temps, elle avait encore plus de cent lieues de longueur. Au sud, elle s’étendait jusque dans le voisinage de Lutèce par les forêts de Compiègne et de Senlis, qui en étaient des embranchements. « Pendant bien des siècles, dit M. de Courton, cette immense forêt, dont la sombre majesté frappait si vivement les imaginations au moyen âge, n’eut pas de rivale en France. »

image 1Son souvenir se rattache à la plupart des aventures racontées par les poètes et les romanciers. La contrée sur laquelle elle s’étend était encore, au VIe siècle et même au VIIe, plongée dans les ténèbres du paganisme. Saint Hubert et sainte Bérégise avaient les premiers implanté la foi chrétienne dans ce pays. Saint Rémacle, évêque de Maëstricht, y avait plus tard retrouvé en pleine vigueur dans certains cantons toutes les croyances anciennes : culte des pierres, des arbres, des fontaines. « Saint Rémacle, saisi d’une douleur inexprimable, dit Hariger, son biographe, se hâta d’exorciser ces lieux infectés des erreurs de la gentilité, et il y fonda les deux abbayes de Stavelot et de Malmédy. Mais les dieux et les déesses païennes disparus, les fées, les sorciers et les magiciens vinrent aussitôt occuper la place. L’imagination populaire peupla d’êtres fantastiques cette impénétrable forêt d’Ardenne. Dans ses silencieuses profondeurs, les paysans croyaient entendre résonner parfois le cor d’un chasseur nocturne, de saint Hubert, qui continuait son ancien métier, et dont l’invisible épieu frappait à coup sûr les sangliers, les daims et les cerfs.

« On racontait, aux veillées des crédules habitants d’alentour, que, dans les clairières de la forêt, des esprits mystérieux venaient prendre leurs ébats au clair de lune au milieu des lions, des tigres et des léopards, bêtes inconnues dans nos climats, mais dont la férocité semblait s’accorder avec l’aspect sauvage de ces bois où régnaient les ténèbres et le silence. Dans le roman de Parthénopéus de Blois, l’Ardenne est représentée comme une forêt hideuse et enchantée, qui, dans sa plus grande étendue, n’avait jamais été foulée par les pieds de l’homme et dans laquelle les esgarés étaient exposés à être dévorés. Les tigres, les lions, les dragons, les léopards n’étaient pas les seuls hôtes effrayants dont on peuplât les solitudes de ce temps-là. Dans ces vastes solitudes, l’imagination poétique de nos ancêtres plaçait des personnages hideux et velus, espèces de sauvages préposés à la garde des châteaux mystérieux où habitaient lés. nécromanciens. »

La réputation fantastique de cette forêt est constatée par Pétrarque, qui, au XIVe siècle, la déclare « sombre et image 2pleine d’horreur » et s’étonne de l’avoir pu traverser seul et en pleine guerre. Shakespeare y a placé plusieurs des scènes de sa comédie Comme il vous plaira, qui n’a rien de lugubre, il est vrai. Il paraît que de son temps la forêt des Ardennes commençait à acquérir une meilleure réputation. Ne la retrouvons-nous pas encore de nos jours, mystérieuse et terrible, dans cette chanson-légende qui berça notre enfance :

 

Tout au beau milieu des Ardennes
Est un château sur le haut d’un rocher,
Où fantômes sont par centaines,

Hélas ! ma bonne, hélas ! que j’ai grand’peur !!!

Si, laissant de côté la légende et la poésie, nous consultons l’histoire, nous là voyons, au temps des Césars, devenir le refuge des gens endettés et des fugitifs de toute sorte c’est Tacite qui nous l’apprend. Et, au XVe siècle, les sept forêts des Ardennes sont encore l’asile des bannis, des gens ruinés par la guerre, lesquels y mènent la vie des charbonniers et de temps en temps en sortent pour mendier on pour piller les villages voisins. Aujourd’hui encore, un quart environ du département est couvert de bois. « Tout ce pays est boisé, dit M. Michelet, comme pour marquer la défense et l’attaque aux approches de la Belgique, La grande forêt d’Ardenne, la profonde (ar duinn), s’étend de tous côtés, plus vaste qu’imposante. Vous rencontrez des villes, des bourgs, des pâturages ; vous vous croyez sorti des bois, mais ce ne sont là que des clairières. Ces bois recommencent toujours ; toujours les petits chênes, humble et monotone océan végétal dont vous apercevez de temps à autre, du sommet de quelque colline, les uniformes ondulations. La forêt était bien plus continue autrefois. »

On comprend qu’un tel pays fournisse plus d’éléments à la légende qu’à l’histoire ; aussi trouvera-t-on ici à l’histoire des villes le récit des faits principaux qui se sont passés sur le territoire de ce département. Il y a plus : ce département ne s’est pas formé, comme beaucoup d’autres, d’une position détachée d’une grande province ; une partie appartenait à la Champagne et a suivi les destinées de cette province ; d’autres, plus petites, appartiennent au Hainaut à la Picardie ; enfla le pays d’Ardenne proprement dit a une histoire à part, mais qui ne commence que dans les temps modernes à présenter quelque intérêt.

image 3On trouve un comté d’Ardenne dans les premiers temps de notre histoire ; il faisait partie du royaume d’Austrasie. L’histoire du pays devient obscure ou se confond avec celle de la Champagne jusqu’au moment où le comté de Rethel et la principauté de Sedan commencent à jouer un rôle dans nos annales. Nous renvoyons le lecteur à l’histoire particulière de ces villes.

Mais, au commencement de la Révolution, le département des Ardennes devait jouer un rôle important dans la défense du pays. C’est sur une partie de son territoire que s’étend la forêt de l’Argonne, dont Dumouriez se hâta d’occuper les défilés. De Sedan, où était son état-major, il se rabattit sur cette forêt, que les Prussiens et les Autrichiens devaient nécessairement traverser pour marcher sur Paris. Cette forêt, par ses inégalités de terrain, le mélange des bois et des eaux, est tout à fait impénétrable à une armée, sauf par cinq défilés principaux, que le général français garnit de troupes. Lui-même, posté dans le plus important de ces passages, Grandpré, au sud du département, y attendu l’ennemi dans une position inexpugnable. « Grandpré et les Mettes, écrivait-il au pouvoir exécutif, sont les Thermopyles de la France ; mais je serai plus heureux que Léonidas. »

Le 11 septembre 1792, il fut attaqué dans ses positions. Mais nos volontaires, remplis d’ardeur, sautèrent au-dessus des retranchements qui les protégeaient et, se image 5précipitant sur l’ennemi, l’obligèrent à se retirer. Cependant la surprise d’un des passages de l’Argonne, celui de La Croix-aux-Bois par les Autrichiens et les émigrés, repris par les Français, qui tuèrent aux ennemis un de leurs généraux, le prince de Ligne, obligea Dumouriez à renoncer à la défense de l’Argonne ; il fît donc retraite vers le sud, et à quelques jours, à quelques lieues de là, le 20 septembre 1792, Kellermann et lui livraient à l’ennemi le combat appelé la canonnade de Valmy qui arrêta l’invasion et força l’ennemi de se retirer. La nouvelle de ce premier succès arriva à Paris le 22 septembre, le jour même où la Convention nationale se réunissait et proclamait la République ; et elle fut peut-être pour quelque chose dans l’enthousiasme qui accueillit la nouvelle forme de gouvernement.

En 1815, le chef-lieu de ce patriotique département, qui avait fourni à la Révolution quelques-uns de ses plus vaillants défenseurs, Mézières, soutint après Waterloo un siège de quarante-deux jours et ne se rendit qu’aux généraux de Louis XVIII. Durant la guerre franco-allemande de 1870-1871, le département des Ardennes fut envahi et piétiné, pour ainsi dire, par les armées ennemies ; la plupart des villes furent occupées par les Allemands, notamment les localités suivantes : Grandpré, Buzancy, Vouziers, Attigny, Le Chêne-Populeux, Nouart, Beaumont, Mouzon, Carignan, Rethel, Raucourt, Bazeilles, Sedan, Floing, Mézières, etc.

C’est sur le sol du département des Ardennes que se dénoua le terrible drame ; c’est à Sedan et dans les environs que fut livrée la suprême bataille, le 2 septembre 1870. C’est là que s’effondra le second Empire. Les pertes qu’il eut à subir se sont élevées à la somme énorme de 40 633 755 francs.

( source : http://www.france-pittoresque.com/)

ligne

 

Liste des communes des Ardennes :

 

Le département des Ardennes compte 463 communes repartis en population de la manière suivante ( si la commune à un site web, cliquer sur le panneau de celle-ci ):

  • Acy-Romance : 446  Habitants, code postal :  08300
  • Aiglemont : 1 571  Habitants, code postal :  08090
  • Aire : 224  Habitants, code postal :  08190
  • Alincourt : 126   Habitants, code postal :  08310
  • Alland’Huy-et-Sausseuil : 241   Habitants, code postal :  08130
  • Les Alleux : 81   Habitants, code postal :  08400
  • Amagne : 699   Habitants, code postal :  08300
  • Amblimont : 144   Habitants, code postal :  08210
  • Ambly-Fleury : 137   Habitants, code postal :  08130
  • Anchamps : 234   Habitants, code postal :  08500
  • Angecourt : 332   Habitants, code postal :  08450
  • Annelles : 136   Habitants, code postal :  08310
  • Antheny : 102   Habitants, code postal :  08260
  • Aouste : 202   Habitants, code postal :  08290
  • Apremont : 128   Habitants, code postal :  08250
  • Ardeuil-et-Montfauxelles : 88   Habitants, code postal :  08400
  • Arnicourt : 164   Habitants, code postal :  08300
  • Arreux : 364   Habitants, code postal :  08090
  • Artaise-le-Vivier : 60   Habitants, code postal :  08390
  • Asfeld : 1 008   Habitants, code postal :  08190
  • Attigny : 1 195   Habitants, code postal :  08130
  • Aubigny-les-Pothées : 343   Habitants, code postal :  08150
  • Auboncourt-Vauzelles : 104   Habitants, code postal :  08270
  • Aubrives : 895   Habitants, code postal :  08320
  • Auflance : 87   Habitants, code postal :  08370
  • Auge : 57   Habitants, code postal :   08380
  • Aure : 56   Habitants, code postal :   08400
  • Aussonce : 173   Habitants, code postal :   08310
  • Authe : 91   Habitants, code postal :   08240
  • Autrecourt-et-Pourron : 347   Habitants, code postal :   08210
  • Autruche : 56   Habitants, code postal :   08240
  • Autry : 147   Habitants, code postal :   08250
  • Auvillers-les-Forges : 903   Habitants, code postal :   08260
  • Avançon : 320   Habitants, code postal :   08300
  • Avaux : 471   Habitants, code postal :   08190
  • Les Ayvelles : 886   Habitants, code postal :   08000
  • Baâlons : 196   Habitants, code postal :   08430
  • Balaives-et-Butz : 235   Habitants, code postal :   08160
  • Balan : 1 637   Habitants, code postal :   08200
  • Balham : 142   Habitants, code postal :   08190
  • Ballay : 244   Habitants, code postal :   08400
  • Banogne-Recouvrance : 153   Habitants, code postal :   08220
  • Barbaise : 105   Habitants, code postal :   08430
  • Barby : 369   Habitants, code postal :   08300
  • Bar-lès-Buzancy : 110   Habitants, code postal :   08240
  • Bayonville : 116   Habitants, code postal :   08240
  • Bazeilles : 1 976   Habitants, code postal :   08140
  • Beaumont-en-Argonne : 449   Habitants, code postal :   08210
  • Beffu-et-le-Morthomme : 72   Habitants, code postal :   08250
  • Belleville-et-Châtillon-sur-Bar : 307   Habitants, code postal :   08240
  • Belval : 222   Habitants, code postal :   08090
  • Balval-Bois-des-Dames : 41   Habitants, code postal :   08240
  • Bergnicourt : 170   Habitants, code postal :   08300
  • La Berlière : 45   Habitants, code postal :   08240
  • Bertoncourt : 140   Habitants, code postal :   08300
  • La Besace : 128   Habitants, code postal :   08450
  • Biermes : 253   Habitants, code postal :   08300
  • Bièvres : 65   Habitants, code postal :   08370
  • Bignicourt : 61   Habitants, code postal :   08310
  • Blagny : 1 230   Habitants, code postal :   08110
  • Blanchefosse-et-Bay : 154   Habitants, code postal :   08290
  • Blanzy-la-Salonnaise : 318   Habitants, code postal :   08190
  • Blombay : 124   Habitants, code postal :   08260
  • Bogny-sur-Meuse : 5 566   Habitants, code postal :   08120
  • Bosseval-et-Briancourt : 426   Habitants, code postal :   08350
  • Bossus-lès-Rumigny : 89   Habitants, code postal :   08290
  • Bouconville : 49   Habitants, code postal :   08250
  • Boult-aux-bois : 141   Habitants, code postal :   08240
  • Boulzicourt : 954   Habitants, code postal :   08410
  • Bourcq : 58   Habitants, code postal :   08400
  • Bourg-Fidèle : 823   Habitants, code postal :  08230
  • Boutancourt : 280   Habitants, code postal :  08160
  • Bouvellemont : 96   Habitants, code postal :  08430
  • Brécy-Brières : 92   Habitants, code postal :  08400
  • Brévilly : 393   Habitants, code postal :  08140
  • Brienne-sur-Aisne : 175   Habitants, code postal :  08190
  • Brieulles-sur-Bar : 219   Habitants, code postal :  08240
  • Briquenay : 127   Habitants, code postal :  08240
  • Brognon : 133   Habitants, code postal :  08380
  • Bulson : 140   Habitants, code postal :  08450
  • Buzancy : 368   Habitants, code postal :  08240
  • Carignan : 3 156   Habitants, code postal :  08110
  • Cauroy : 191   Habitants, code postal :  08310
  • Cernion : 54   Habitants, code postal :  08260
  • Chagny : 172   Habitants, code postal :  08430
  • Chalandry-Elaire : 581   Habitants, code postal :  08160
  • Challerange : 448   Habitants, code postal :  08400
  • Champigneulle : 68   Habitants, code postal :  08250
  • Champigneul-sur-Vence : 130   Habitants, code postal :  08430
  • Champlin : 75   Habitants, code postal :  08260
  • la Chapelle : 164   Habitants, code postal :  08200
  • Chappes : 93   Habitants, code postal :  08220
  • Charbogne : 210   Habitants, code postal :  08130
  • Chardeny : 41   Habitants, code postal :  08400
  • Charleville-Mézières : 50 876   Habitants, code postal :  08000
  • Charnois : 82   Habitants, code postal :  08600
  • Château-Porcien : 1 414   Habitants, code postal :  08360
  • Chatel-Chéhéry : 163   Habitants, code postal :  08250
  • Le Châtelet-sur-Retourne : 576   Habitants, code postal :  08300
  • Le Châtelet-sur-Sormonne : 166   Habitants, code postal :  08150
  • Chaumont-Porcien : 453   Habitants, code postal :  08220
  • Chéhéry : 137   Habitants, code postal :  08350
  • Chémery-sur-Bar : 446   Habitants, code postal :  08450
  • Le Chesne : 981   Habitants, code postal :  08390
  • Chesnois-Auboncourt : 162   Habitants, code postal :  08270
  • Cheveuges : 426   Habitants, code postal :  08350
  • Chevières : 50   Habitants, code postal :  08250
  • Chilly : 153   Habitants, code postal :  08260
  • Chooz : 766   Habitants, code postal :  08600
  • Chuffilly-Roche : 89   Habitants, code postal :  08130
  • Clavy-Warby : 351   Habitants, code postal :  08460
  • Cliron : 293   Habitants, code postal :  08090
  • Condé-lès-Autry : 72   Habitants, code postal :  08250
  • Condé-lès-Herpy : 194   Habitants, code postal :  08360
  • Contreuve : 71   Habitants, code postal :  08400
  • Cornay : 80   Habitants, code postal :  08250
  • Corny-Machéroménil : 154   Habitants, code postal :  08270
  • Coucy : 514   Habitants, code postal :  08300
  • Coulommes-et-Marqueny : 94   Habitants, code postal :  08130
  • La Croix-aux-Bois : 116   Habitants, code postal :  08400
  • Daigny : 355   Habitants, code postal :  08140
  • Daimouzy : 413   Habitants, code postal :  08090
  • Les Deux-Villes : 257   Habitants, code postal :  08110
  • Deville : 1 149   Habitants, code postal :  08800
  • Dom-le-Mesnil : 1 112   Habitants, code postal :  08160
  • Dommery : 194   Habitants, code postal :  08460
  • Donchery : 2 409   Habitants, code postal :  08350
  • Doumely-Bégny : 96   Habitants, code postal :  08220
  • Doux : 69   Habitants, code postal :  08300
  • Douzy : 1 852   Habitants, code postal :  08140
  • Draize : 102   Habitants, code postal :  08220
  • Dricourt : 87   Habitants, code postal :  08310
  • L’Ecaille : 191   Habitants, code postal :  08300
  • L’Echelle : 145   Habitants, code postal :  08150
  • Ecly : 187   Habitants, code postal :  08300
  • Ecordal : 299   Habitants, code postal :  08130
  • Elan : 79   Habitants, code postal :  08160
  • Escombres-et-le-Chesnois : 337   Habitants, code postal :  08110
  • Estrebay : 80   Habitants, code postal :  08260
  • Etalle : 91   Habitants, code postal :  08260
  • Eteignières : 456   Habitants, code postal :  08260
  • Etrépigny : 258   Habitants, code postal :  08160
  • Euilly-et-Lombut : 110   Habitants, code postal :  08210
  • Evigny : 195   Habitants, code postal :  08090
  • Exermont : 34   Habitants, code postal :  08250
  • Fagnon : 359   Habitants, code postal :  08090
  • Faissault : 201   Habitants, code postal :  08270
  • Falaise : 346   Habitants, code postal :  08400
  • Faux : 55   Habitants, code postal :  08270
  • Fépin : 271   Habitants, code postal :  08170
  • La Férée : 82   Habitants, code postal :  08290
  • La Ferté-sur-Chiers : 187   Habitants, code postal :  08370
  • Flaignes-Havys : 119   Habitants, code postal :  08260
  • Fleigneux : 220   Habitants, code postal :  08200
  • Fléville : 95   Habitants, code postal :  08250
  • Fligny : 190   Habitants, code postal :  08380
  • Flize : 1 156   Habitants, code postal :  08160
  • Floing : 2 487   Habitants, code postal :  08200
  • Foisches : 233   Habitants, code postal :  08600
  • Fossé : 54   Habitants, code postal :  08240
  • Fraillicourt : 217   Habitants, code postal :  08220
  • Francheval : 628   Habitants, code postal :  08140
  • La Francheville : 1 589   Habitants, code postal :  08000
  • La Fréty : 68   Habitants, code postal :  08290
  • Fromelennes : 1 065   Habitants, code postal :  08600
  • Fromy : 81   Habitants, code postal :  08370
  • Fumay : 3 790   Habitants, code postal :  08170
  • Germont : 43   Habitants, code postal :  08240
  • Gernelle : 343   Habitants, code postal :  08440
  • Gespunsart : 1 133   Habitants, code postal :  08700
  • Girondelle : 150   Habitants, code postal :  08260
  • Givet : 6 736   Habitants, code postal :  08600
  • Givonne : 1 128   Habitants, code postal :  08200
  • Givron : 76   Habitants, code postal :  08220
  • Givry-sur-Aisne : 236   Habitants, code postal :  08130
  • Glaire : 922   Habitants, code postal :  08200
  • Gomont : 325   Habitants, code postal :  08190
  • Grandchamp : 107   Habitants, code postal :  08270
  • Les Grandes-Armoises : 46   Habitants, code postal :  08390
  • Grandham : 55   Habitants, code postal :  08250
  • Grandpré : 465   Habitants, code postal :  08250
  • La Grandville : 796   Habitants, code postal :  08700
  • Grivy-Loisy : 177   Habitants, code postal :  08400
  • Gruyères : 65   Habitants, code postal :  08430
  • Gué-d’Hossus : 512   Habitants, code postal :  08230
  • Guignicourt-sur-Vence : 299   Habitants, code postal :  08430
  • Guincourt : 96   Habitants, code postal :  08130
  • Hagnicourt : 63   Habitants, code postal :  08430
  • Ham-les-Moines : 357   Habitants, code postal :  08090
  • Ham-sur-Meuse : 250   Habitants, code postal :  08600
  • Hannappes : 159   Habitants, code postal :  08290
  • Hannogne-Saint-Martin : 473   Habitants, code postal :  08160
  • Hannogne-Saint-Rémy : 116   Habitants, code postal :  08220
  • Haraucourt : 773   Habitants, code postal :  08450
  • Harcy : 503   Habitants, code postal :  08150
  • Hargnies : 492   Habitants, code postal :  08170
  • Harricourt : 50   Habitants, code postal :  08240
  • Haudrecy : 306   Habitants, code postal :  08090
  • Haulmé : 82   Habitants, code postal :  08800
  • les Hautes-Rivières : 1 725   Habitants, code postal :  08800
  • Hauteville : 114   Habitants, code postal :  08300
  • Hauviné : 290   Habitants, code postal :  08310
  • Haybes : 2 057   Habitants, code postal :  08170
  • Herbeuval : 84   Habitants, code postal :  08370
  • Herpy-l’Arlésienne : 192   Habitants, code postal :  08360
  • Hierges : 212   Habitants, code postal :  08320
  • La Horgne : 185   Habitants, code postal :  08430
  • Houdilcourt : 148   Habitants, code postal :  08190
  • Houldizy : 343   Habitants, code postal :  08090
  • Illy : 404   Habitants, code postal :  08200
  • Imécourt : 62   Habitants, code postal :  08240
  • Inaumont : 68   Habitants, code postal :  08300
  • Issancourt-et-Rumel : 404   Habitants, code postal :  08440
  • Jandun : 276   Habitants, code postal :  08430
  • Joigny-sur-Meuse : 704   Habitants, code postal :  08700
  • Jonval : 82   Habitants, code postal :  08130
  • Juniville : 1 116   Habitants, code postal :  08310
  • Justine-Herbigny : 167   Habitants, code postal :  08270
  • Laifour : 515   Habitants, code postal :  08800
  • Lalobbe : 192   Habitants, code postal :  08460
  • Lametz : 80   Habitants, code postal :  08130
  • Lançon : 40   Habitants, code postal :  08250
  • Landres-et-Saint-Georges : 101   Habitants, code postal :  08240
  • Landrichamps : 140   Habitants, code postal :  08600
  • Launois-sur-Vence : 611   Habitants, code postal :  08430
  • Laval-Morency : 244   Habitants, code postal :  08150
  • Leffincourt : 172   Habitants, code postal :  08310
  • Lépron-les-Vallées : 86   Habitants, code postal :  08150
  • Létanne : 126   Habitants, code postal :  08210
  • Liart : 532   Habitants, code postal :  08290
  • Linay : 241   Habitants, code postal :  08110
  • Liry : 107   Habitants, code postal :  08400
  • Logny-Bogny : 183   Habitants, code postal :  08150
  • Longwé : 91   Habitants, code postal :  08400
  • Lonny : 491   Habitants, code postal :  08150
  • louvergny : 77   Habitants, code postal :  08390
  • Lucquy : 538   Habitants, code postal :  08300
  • Lumes : 1 121   Habitants, code postal :  08440
  • Machault : 506   Habitants, code postal :  08310
  • Mairy : 249   Habitants, code postal :  08140
  • Maisoncelle-et-Villers : 74   Habitants, code postal :  08450
  • Malandry : 65   Habitants, code postal :  08370
  • Manre : 118   Habitants, code postal :  08400
  • Maranwez : 48   Habitants, code postal :  08460
  • Marby : 66   Habitants, code postal :  08260
  • Marcq : 109   Habitants, code postal :  08250
  • Margny : 176   Habitants, code postal :  08370
  • Margut : 789   Habitants, code postal :  08370
  • Marlemont : 145   Habitants, code postal :  08290
  • Marquigny : 65   Habitants, code postal :  08390
  • Mars-sous-Bourcq : 52   Habitants, code postal :  08400
  • Marvaux-Vieux : 68   Habitants, code postal :  08400
  • Matton-et-Clémency : 469   Habitants, code postal :  08110
  • Maubert-Fontaine : 1 091   Habitants, code postal :  08260
  • Mazerny : 117   Habitants, code postal :  08430
  • Les Mazures : 947   Habitants, code postal :  08500
  • Ménil-Annelles : 93   Habitants, code postal :  08310
  • Ménil-Lépinois : 116   Habitants, code postal :  08310
  • Mesmont : 97   Habitants, code postal :  08270
  • Messincourt : 607   Habitants, code postal :  08110
  • Mogues : 151   Habitants, code postal :  08110
  • Moiry : 189   Habitants, code postal :  08370
  • La Moncelle : 134   Habitants, code postal :  08140
  • Mondigny : 179   Habitants, code postal :  08430
  • Montcheutin : 144   Habitants, code postal :  08250
  • Montcornet : 285   Habitants, code postal :  08090
  • Montcy-Notre-Dame : 1 551   Habitants, code postal :  08090
  • Le Mont-Dieu : 24   Habitants, code postal :  08390
  • Montgon : 73   Habitants, code postal :  08390
  • Monthermé : 2 478   Habitants, code postal :  08800
  • Monthois : 382   Habitants, code postal :  08400
  • Montigny-sur-Meuse : 97   Habitants, code postal :  08170
  • Montigny-sur-Vence : 224   Habitants, code postal :  08430
  • Mont-Laurent : 70   Habitants, code postal :  08130
  • Montmeillant : 98   Habitants, code postal :  08220
  • Mont-Saint-Martin : 86   Habitants, code postal :  08400
  • Mont-Saint-Remy : 55   Habitants, code postal :  08310
  • Mouron : 79   Habitants, code postal :  08250
  • Mouzon : 2 330   Habitants, code postal :  08210
  • Murtin-et-Bogny : 182   Habitants, code postal :  08150
  • Nanteuil-sar-Aisne : 121   Habitants, code postal :  08300
  • Neuflize : 724   Habitants, code postal :  08300
  • Neufmaison : 57   Habitants, code postal :  08460
  • Neufmanil : 1 191   Habitants, code postal :  08700
  • La Neuville-à-Maire : 104   Habitants, code postal :  08450
  • La Neuville-aux-Joûtes : 352   Habitants, code postal :  08380
  • Neuville-Day : 163   Habitants, code postal :  08130
  • La Neuville-en-Tourne-à-Fuy : 469   Habitants, code postal :  08310
  • Neuville-lès-This : 393   Habitants, code postal :  08090
  • La Neuville-lès-Wasigny : 158   Habitants, code postal :  08270
  • Neuville-lez-Beaulieu : 324   Habitants, code postal :  08380
  • Neuvizy : 108   Habitants, code postal :  08430
  • Noirval : 34   Habitants, code postal :  08400
  • Nouart : 144   Habitants, code postal :  08240
  • Nouvion-sur-Meuse : 2 225   Habitants, code postal :  08160
  • Nouzonville : 6 334   Habitants, code postal :  08700
  • Novion-Porcien : 492   Habitants, code postal :  08270
  • Novy-Chevrières : 651   Habitants, code postal :  08300
  • Noyers-Pont-Maugis : 718   Habitants, code postal :  08350
  • Oches : 34   Habitants, code postal :  08240
  • Olizy-Primat : 221   Habitants, code postal :  08250
  • Omicourt : 48   Habitants, code postal :  08450
  • Omont : 89   Habitants, code postal :  08430
  • Osnes : 232   Habitants, code postal :  08110
  • Pauvres : 188   Habitants, code postal :  08310
  • Perthes : 297   Habitants, code postal :  08300
  • Les Petites-Armoises : 63   Habitants, code postal :  08390
  • Poilcourt-Sydney : 174   Habitants, code postal :  08190
  • Poix-Terron : 834   Habitants, code postal :  08430
  • Pouru-aux-Bois : 285   Habitants, code postal :  08140
  • Pouru-Saint-Remy : 1 246   Habitants, code postal :  08140
  • Prez : 144   Habitants, code postal :  08290
  • Prix-lès-Mézières : 1 348   Habitants, code postal :  08000
  • Puilly-et-Charbeaux : 256   Habitants, code postal :  08370
  • Puiseux : 109   Habitants, code postal :  08270
  • Pure : 634   Habitants, code postal :  08110
  • Quatre-Champs : 189   Habitants, code postal :  08400
  • Quilly : 65   Habitants, code postal :  08400
  • Raillicourt : 179   Habitants, code postal :  08430
  • Rancennes : 736   Habitants, code postal :  08600
  • Raucourt-et-Flaba : 906   Habitants, code postal :  08450
  • Regniowez : 396   Habitants, code postal :  08230
  • Remaucourt : 135   Habitants, code postal :  08220
  • Remilly-Aillicourt : 781   Habitants, code postal :  08450
  • Remilly-les-Pothées : 216   Habitants, code postal :  08150
  • Renneville : 235   Habitants, code postal :  08220
  • Renwez : 1 437   Habitants, code postal :  08150
  •  Rethel : 7 740   Habitants, code postal :  08300
  • Revin : 7 236   Habitants, code postal :  08500
  • Rilly-sur-Aisne : 105   Habitants, code postal :  08130
  • Rimogne : 1 420   Habitants, code postal :  08150
  • Rocquigny : 755   Habitants, code postal :  08220
  • Rocroi : 2 442   Habitants, code postal :  08230
  • Roizy : 223   Habitants, code postal :  08190
  • La Romagne : 119   Habitants, code postal :  08220
  • Rouvroy-sur-Audry : 539   Habitants, code postal :  08150
  • Rubécourt-et-Lamécourt : 165   Habitants, code postal :  08140
  • Rubigny : 64   Habitants, code postal :  08220
  • Rumigny : 368   Habitants, code postal :  08290
  • La Sabotterie : 85   Habitants, code postal :  08130
  • Sachy : 166   Habitants, code postal :  08110
  • Sailly : 220   Habitants, code postal :  08110
  • Saint-Aignan : 141   Habitants, code postal :  08350
  • Saint-Clément-à-Arnes : 105   Habitants, code postal :  08310
  • Sainte-Marie : 79   Habitants, code postal :  08400
  • Saint-Etienne-à-Arnes : 208   Habitants, code postal :  08310
  • Sainte-Vaubourg : 97   Habitants, code postal :  08130
  • Saint-Fergeux : 202   Habitants, code postal :  08360
  • Saint-Germainmont : 800   Habitants, code postal :  08190
  • Saint-Jean-aux-Bois : 142   Habitants, code postal :  08220
  • Saint-Juvin : 111   Habitants, code postal :  08250
  • Saint-Lambert-et-Mont-de-Jeux : 186   Habitants, code postal :  08130
  • Saint-Laurent : 1 201   Habitants, code postal :  08090
  • Saint-Loup-en-Champagne : 247   Habitants, code postal :  08300
  • Saint-Loup-Terrier : 162   Habitants, code postal :  08130
  • Saint-Marceau : 375   Habitants, code postal :  08160
  • Saint-Marcel : 330   Habitants, code postal :  08460
  • Saint-Menges : 1 031   Habitants, code postal :  08200
  • Saint-Morel : 227   Habitants, code postal :  08400
  • Saint-Pierre-à-Arnes : 69   Habitants, code postal :  08310
  • Saint-Pierremont : 112   Habitants, code postal :  08240
  • Saint-Pierre-sur-Vence : 158   Habitants, code postal :  08430
  • Saint-Quentin-le-Petit : 158   Habitants, code postal :  08220
  • Saint-Remy-le-Petit : 33   Habitants, code postal :  08300
  • Sapogne-et-Feuchères : 504   Habitants, code postal :  08160
  • Sapogne-sur-Marche : 130   Habitants, code postal :  08370
  • Saulces-Champenoises : 182   Habitants, code postal :  08130
  • Saulces-Monclin : 528   Habitants, code postal :  08270
  • Sault-lès-Rethel : 1 919   Habitants, code postal :  08300
  • Sault-Saint-Remy : 161   Habitants, code postal :  08190
  • Sauville : 189   Habitants, code postal :  08390
  • Savigny-sur-Aisne : 361   Habitants, code postal :  08400
  • Séchault : 82   Habitants, code postal :  08250
  • Sécheval : 395   Habitants, code postal :  08150
  • Sedan : 20 981   Habitants, code postal :  08200
  • Semide : 213   Habitants, code postal :  08400
  • Semuy : 100   Habitants, code postal :  08130
  • Senuc : 153   Habitants, code postal :  08250
  • Seraincourt : 216   Habitants, code postal :  08220
  • Sery : 287   Habitants, code postal :  08270
  • Seuil : 166   Habitants, code postal :  08300
  • Sévigny-la-Forêt : 200   Habitants, code postal :  08230
  • Sévigny-Waleppe : 257   Habitants, code postal :  08220
  • Signy-l’Abbaye : 1 340   Habitants, code postal :  08460
  • Signy-le-Petit : 1 314   Habitants, code postal :  08380
  • Signy-Montlibert : 87   Habitants, code postal :  08370
  • Singly : 138   Habitants, code postal :  08430
  • Sommauthe : 109   Habitants, code postal :  08240
  • Sommerance : 52   Habitants, code postal :  08250
  • Son : 105   Habitants, code postal :  08300
  • Sorbon : 216   Habitants, code postal :  08300
  • Sorcy-Bauthémont : 142   Habitants, code postal :  08270
  • Sormonne : 542   Habitants, code postal :  08150
  • Stonne : 33   Habitants, code postal :  08390
  • Sugny : 88   Habitants, code postal :  08400
  • Sury : 103   Habitants, code postal :  08090
  • Suzanne : 61   Habitants, code postal :  08130
  • Sy : 45   Habitants, code postal :  08390
  • Tagnon : 951   Habitants, code postal :  08300
  • Taillette : 367   Habitants, code postal :  08230
  • Tailly : 181   Habitants, code postal :  08240
  • Taizy : 107   Habitants, code postal :  08360
  • Tannay : 151   Habitants, code postal :  08390
  • Tarzy : 142   Habitants, code postal :  08380
  • Termes : 135   Habitants, code postal :  08250
  • Terron-sur-Aisne : 116   Habitants, code postal :  08400
  • Tétaigne : 82   Habitants, code postal :  08110
  • Thelonne : 356   Habitants, code postal :  08350
  • Thénorgues : 98   Habitants, code postal :  08240
  • Thilay : 1 058   Habitants, code postal :  08800
  • Thin-le-Moutier : 572   Habitants, code postal :  08460
  • This : 202   Habitants, code postal :  08090
  • Le Thour : 325   Habitants, code postal :  08190
  • Thugny-Trugny : 215   Habitants, code postal :  08300
  • Toges : 92   Habitants, code postal :  08400
  • Touligny : 66   Habitants, code postal :  08430
  • Tourcelles-Chaumont : 96   Habitants, code postal :  08400
  • Tournavaux : 166   Habitants, code postal :  08800
  • Tournes : 1 036   Habitants, code postal :  08090
  • Tourteron : 172   Habitants, code postal :  08130
  • Tremblois-lès-Carignan : 112   Habitants, code postal :  08110
  • Tremblois-lès-Rocroi : 152   Habitants, code postal :  08150
  • Vandy : 176   Habitants, code postal :  08400
  • Vaux-Champagne : 125   Habitants, code postal :  08130
  • Vaux-en-Dieulet : 70   Habitants, code postal :  08240
  • Vaux-lès-Mouron : 81   Habitants, code postal :  08250
  • Vaux-lès-Mouzon : 84   Habitants, code postal :  08210
  • Vaux-lès-Rubigny : 48   Habitants, code postal :  08220
  • Vaux-Montreuil : 106   Habitants, code postal :  08270
  • Vaux-Villaine : 182   Habitants, code postal :  08150
  • Vendresse : 483   Habitants, code postal :  08160
  • Verpel : 89   Habitants, code postal :  08240
  • Verrières : 35   Habitants, code postal :  08390
  • Viel-Saint-Remy : 245   Habitants, code postal :  08270
  • Vieux-lès-Asfeld : 259   Habitants, code postal :  08190
  • Villers-Cernay : 318   Habitants, code postal :  08140
  • Villers-devant-le-Thour : 356   Habitants, code postal :  08190
  • Villers-devant-Mouzon : 112   Habitants, code postal :  08210
  • Villers-le-Tilleul : 258   Habitants, code postal :  08430
  • Villers-le-Tourneur : 185   Habitants, code postal :  08430
  • Villers-Semeuse : 3 166   Habitants, code postal :  08000
  • Villers-sur-Bar : 253   Habitants, code postal :  08350
  • Villers-sur-le-Mont : 99   Habitants, code postal :  08430
  • Ville-sur-Lumes : 470   Habitants, code postal :  08440
  • Ville-sur-Retourne : 73   Habitants, code postal :  08310
  • Villy : 183   Habitants, code postal :  08370
  • Vireux-Molhain : 1674   Habitants, code postal :  08320
  • Vireux-Wallerand : 1 901   Habitants, code postal :  08320
  • Vivier au Court : 3 392   Habitants, code postal :  08440
  • Voncq : 226   Habitants, code postal :  08400
  • Vouziers : 4 183   Habitants, code postal :  08400
  • Vrigne-aux-Bois : 3 497   Habitants, code postal :  08330
  • Vrigne-Meuse : 232   Habitants, code postal :  08350
  • Vrizy : 355   Habitants, code postal :  08400
  • Wadelincourt : 536   Habitants, code postal :  08200
  • Wagnon : 105   Habitants, code postal :  08270
  • Warcq : 1 316   Habitants, code postal :  08000
  • Warnécourt : 372   Habitants, code postal :  08090
  • Wasigny : 350   Habitants, code postal :  08270
  • Wignicourt : 69   Habitants, code postal :  08270
  • Williers : 42   Habitants, code postal :  08110
  • Yoncq : 95   Habitants, code postal :  08210
  • Yvernaumont : 140   Habitants, code postal :  08430
Category: Non classé  Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,  Comments off

Aube(10)

Le département de l ‘ Aube (10) situé dans la région Champagne-Ardenne, compte 303 298 habitants en 2009.

Pour vous déplacer plus rapidement sur la page, cliquez sur un des liens ci-dessous :

 ligne

 

La région du département :

 

champagne

ligne

Son Blason et Logo :

 

blason

logo

ligne

Le Département :

 

département

ligne

 

L’ Histoire du département :

 

La tribu gauloise des Tricasses, qui, dans l’origine, occupait le territoire formant la plus grande partie de l’Aube, est une des moins connues des historiens ; elle dépendait sans doute de la confédération rémoise et sénonaise, et son histoire se confond avec celle des Remi et des Senones, ces fidèles alliés des Romains. César ne fait pas mention des Tricasses ; Pline et Ptolémée ne font que les nommer.

Le pays des Tricasses appartenait à la Gaule celtique et fut compris d’abord dans la première, puis dans la quatrième Lyonnaise. Ravagé par les Bagaudes en 286, il fut, en 451, le théâtre d’une sanglante bataille, que les Romains et les Francs leurs alliés livrèrent à l’armée d’Attila dans les Champs catalauniques, plaines voisines de Troyes. Attila, vaincu, dut se retirer, laissant, dit-on, trois cent mille hommes sur le champ de bataille.image 1

Nous trouvons, dès le Ve siècle, ce pays, ainsi que celui des Remi (Reims) et des Catalauni (ChâIons), désigné, à cause de son apparence physique, sous le nom de Campagnia, Champagne, le pays des plaines. Après l’invasion des barbares, la Champagne fut divisée entre le royaume des Burgondes et celui des Francs, puis, au partage de la Gaule entre les fils de Clovis, elle fit partie du royaume d’Austrasie. Jusqu’au Xe siècle, des chefs militaires, nommés à vie et révocables titre de comtes ou ducs de Champagne. Deux de ces ducs sont connus pour la rôle important qu’ils semblent avoir joué à l’époque sanglante de Frédégonde e et de Brunehaut l’un, Lupus, fut le conseiller et le favori de Brunehaut ; l’autre, Wintrio, d’abord partisan de la reine d’Austrasie, finit par conspirer contre elle et fut mis à mort par son ordre (597). Quelques-uns mentionnent encore comme ducs de Champagne, vers la fin du siècle suivant, Drogon, Grimoald, Théodoald, qu’ils font fils et petits-fils de pépin d’Héristal.

La dynastie des comtes de Champagne commence avec Robert, troisième fils de ce comte de Vermandois, Herbert II, descendant de Charlemagne, allié de Hugues le Grand et qui trahit Charles le Simple. Robert n’avait hérité de son père que de Vitry et de quelques bourgades ; comme tant. d’autres, il profita des années tumultueuses qui préparèrent l’avènement définitif de la race capétienne ; il s’empara de Troyes contre l’évêque Anségise, s’agrandit encore d’Arcis, de Rhetel, de Mézières, de Donchéry et prit le titre de comte de Troyes. C’est lui, dit-on, qui institua le conseil des sept pairs de Champagne, qui tenaient les états et les grands jours de la province ; ces sept pairs étaient (ou furent plus tard) les comtes de Joigny, de Rhetel, de Braine, de Roucy, de Brienne, de Grand-Pré et de Bar-sur-Seine.

Son frère Herbert et Étienne, fils de celui-ci, régnèrent pieux et paisibles sous le roi Robert. Étienne étant mort sans enfant, son cousin Eudes, petit-fils de Thibaut le Tricheur, déjà comte de Blois, Chartres, Tours, Beauvais, Meaux, fonde la seconde maison de Champagne et la plus illustre.

Le chef de la maison de Blois et de Champagne, Thibaut le Tricheur, était, suivant les uns, d’origine normande et parent de Rollon ; suivant Raoul Glaber, il était fils d’un Champenois, Hastang ou Hastings, les Normands étant venus piller la Champagne, Hastings s’enrôla et fit fortune. Son fils Thibaut, élevé de bonne heure dans le métier, se rit remarquer de ses compagnons et devint un de leurs chefs. Il seconda Hugues le Grand dans ses intrigues et ses luttes contre Louis d’Outre-mer et obtint le comté de Troyes en épousant une fille d’Herbert Il de Vermandois. Les vieux vers suivants expliquent le surnom qu’on lui donna :

 

Thibaud de Chartres fut fil et enguigaux,
Chevalier fut moult et proux et moult chevaliroux,
Mais moult par fut cruel et moult fut envioux.
Thibaud fut plein d’engein et plein de feintie ;
A homme ne à femme ne porta amitié ;
De franc ne de chétif n’ot mercy ne pitié,
Ne ne douta de faire maloeuvre ne péché.

Le fils de Thibaut le Tricheur, Eudes, fut le premier mari de la fameuse Berthe, qui épousa le roi Robert et en eut un fils nommé également Eudes ou Odon. Eudes II et le roi Robert se prétendirent tous deux parents d’Étienne et se disputèrent sa succession ; Eudes s’en empara et la garda. Par la réunion de ces deux grands fiefs de Blois et de Champagne, il comptait plus de grands vassaux et a il se trouva plus puissant que le roi capétien. Il fut le plus turbulent, le plus ambitieux des comtes de Champagne. Il commença par soutenir la reine Constance et son fils Robert contre Henri Ier ; puis il se sentit assez fort pour s’attaquer à l’empereur d’Allemagne. Il prétendit contre Conrad II à la couronne d’Arles, à celle de Lorraine et rêva un nouveau royaume d’Austrasie.image 2

Le roi de Bourgogne, Rodolphe III, avait légué ses États à l’empereur Conrad Il. Eudes, neveu de Rodolphe par sa mère Berthe, réclama et courut se mettre en possession de la Bourgogne. Il en soumit tout d’abord la plus grande partie. Une députation de la ville de Milan, révoltée contre l’empereur, vint lui offrir la couronne d’Italie ; la Lorraine l’appela contre son nouveau duc, Gothelon, créature de Conrad. Eudes pensait déjà se faire couronner à Aix-la-Chapelle. Il envahit la Lorraine et s’empara de Bar. Mais les vassaux de l’empire marchèrent contre lui ; Eudes fut défait et tué, de la main même de Gothelon, qui lui trancha la tête. Il ne put être retrouvé parmi les morts que par sa femme, Ermangarde (1037). Cette puissance redoutable du comte de Champagne s’affaiblit sous ses deux fils, qui se partagèrent ses États. Thibaut Ier, l’aîné, finit cependant par les réunir, à la mort de son frère Étienne.

Étienne III, fils de Thibaut Ier, fut tué en Palestine, où il était allé secourir Baudouin. L’aîné de ses fils, Étienne, hérita de Blois et disputa à Henri Plantagenêt le trône d’Angleterre, qu’il finit par occuper ; le puîné Thibaut Il ou le Grand, eut la Champagne. Thibaut Il fut l’ami de saint Bernard. Par la protection qu’il accorda au neveu d’Innocent III, nommé malgré le roi Louis VII à l’archevêché de Bourges, il attira d’effroyables malheurs sur la Champagne. Louis VII vint ravager toute la province. Vitry fut. incendiée ; treize cents personnes, hommes, femmes et enfants, qui s’étaient réfugiées dans l’église, périrent au milieu des flammes. Saint Bernard conclut le traité de paix.

Son successeur, Henri Ier le Large ou le Libéral, fit faire de grands travaux. La Seine fut partagée au-dessus de Troyes en trois canaux, dont deux traversèrent la ville, qui se trouva assainie et où de nouvelles manufactures s’établirent. Il enferma les faubourgs dans la ville en les entourant d’une nouvelle enceinte et de tours. C’est également sous son règne que fut achevée l’église Saint-Étienne.

Henri II le Jeune se croisa avec Philippe-Auguste, s’attacha à Richard Coeur de Lion et devint roi de Jérusalem en épousant, malgré l’excommunication lancée contre lui, Isabelle, soeur et héritière de Baudouin V. Thibaut III, son frère, comte de Blois et de Chartres, réunit de nouveau les deux domaines ; il épousa la fille de Don Sanche de Navarre et mit cette nouvelle couronne dans sa famille. Il était suzerain de plus de dix-huit cents fiefs, lorsqu’il fut choisi pour conduire la croisade que prêchait Foulques de Neuilly. La mort le surprit au moment du départ, et le commandement passa au comte de Flandre, son beau-frère. La plupart de ses vassaux partirent cependant, et parmi eux le maréchal de Champagne, Geoffroi de Villehardouin, qui devait être l’historien éloquent. de cette merveilleuse expédition.

image 3Le plus célèbre des comtes de Blois, Champagne et Brie fut son fils, Thibaut IV le Posthume ou le Chansonnier, non pour sa gloire de souverain : il porta la couronne de Navarre, alla en croisade comme la plupart de ses prédécesseurs et n’en joua guère un plus grand rôle ; mais l’homme, le prince libéral, l’amant de la reine Blanche, l’imitateur original des troubadours, le poète gracieux et spirituel est resté populaire.

Pendant sa minorité, sa mère, Blanche de Navarre, gouverna ; c’était une femme forte comme la mère de saint Louis. Un compétiteur, mari d’une fille du comte Henri II, appuyé de plusieurs puissants seigneurs, Erard de Brienne, ayant attaqué la Champagne, Blanche leva aussitôt l’armée de ses vassaux fidèles, en appela à la cour des pairs de France, se fit rendre justice, obtint du pape une excommunication contre l’envahisseur et assura l’héritage de son fils.

Thibaut fut de bonne heure envoyé par sa mère à la cour de Philippe-Auguste. Il fit ses premières armes sous Louis VIII, au siège de La Rochelle ; il s’y comporta vaillamment. C’est vers ce temps, dit-on, qu’il tomba amoureux de la reine et que son génie poétique s’éveilla. « Il se partit tout pensif, et lui venoit souvent en remembrance le doux regard de la reine et sa belle contenance. Lors si entroit dans son cœur la douceur amoureuse ; mais quand il lui souvenoit qu’elle estoit si haute dame et de si bonne renommée, et de sa bonne vie et nette, si muoit sa douce pensée en grande tristesse. Et pour ce que profondes pensées engendrent mélancolie, il lui fut dit d’aucuns sages hommes qu’il s’estudiât en beaux sons et doux chants d’instruments, et si fit-il. » Lui-même a dit :

 

Au revenir que je fis de Florence
S’émut mon cœur au petit de chanter,
Quand j’approchois de la terre de France
Où celle maint que ne puis oublier.
Celle que j’aime est de tel signorie
Que sa beauté me fit ontrequider ;
Quand je la vois, je ne sais que je die,
Si suis surpris que ne l’ose prier.

Louis VIII mourut en revenant du siège d’Avignon. Thibaut fut accusé de l’avoir empoisonné. Durant la minorité de saint Louis, Thibaut fut, malgré sa versatilité, le meilleur appui de la régente. L’amour et la jalousie, à ce qu’il semble, eurent plus de part à sa conduite que la politique. « Il couroit vers ce temps-là un bruit-, savoir que le seigneur légat et la reine Blanche ne se comportoient pas ensemble ainsi qu’il estoit convenable. »

Aussi Thibaut penthotal d’abord du côté des barons ; mais il se ravisa et vint rendre hommage au roi. La ligue se trouva une première fois dissoute. Afin de gagner plus sûrement Thibaut à la cause féodale, Pierre Mauclerc, le chef des mécontents, lui offrit sa fille Yolande, et Thibaut accepta. Yolande fut amenée jusqu’à Valserre. Le mariage allait être célébré, quand un billet de la reine rengagea Thibaut. Pierre Mauclerc, ainsi outrageusement joué, s’en retourna en Bretagne, et la guerre commença aussitôt ; elle ne devait pas tarder à punir Thibaut de ses légèretés et de ses trahisons et à amener de grands malheurs en Champagne.

La reine avait convoqué le ban royal contre Mauclerc ; la plupart des seigneurs, bien que du parti de celui-ci, obéirent. Leur service féodal était de quarante jours ; dès qu’ils furent expirés, le duc de Bourgogne, les comtes de Boulogne, de Bar, de Sorez, les sires de Coucy, de Châtillon et d’autres quittèrent l’armée du roi pour aller envahir la Champagne. Tout le pays fut dévasté. Le comte de Champagne lui-même, pour se défendre, fut contraint de brûler plusieurs de ses villes, Chaumes, Épernay, Les Vertus et Sézanne. Les bourgeois de Troyes, auxquels s’étaient joints les hommes d’armes du sire de Joinville (père de l’historien), réussirent à se débarrasser du duc de Bourgogne, qui les assiégeait.

Mais il fallut que Thibaut implorât le secours du roi. Saint Louis s’avança en personne à la tête de son armée, et les barons se retirèrent. Mais dès l’année suivante, après le débarquement du roi d’Angleterre, Henri III, ils revinrent plus nombreux saccager les terres du comte de Champagne. Ils l’accusaient plus haut que jamais d’empoisonnement. Thibaut leur livra bataille et fut vaincu ; deux cents de ses chevaliers furent faits prisonniers ; lui-même s’enfuit comme il put jusqu’à Paris. Louis et Blanche s’entremirent, et la paix fut conclue à la condition que Thibaut prendrait la croix et irait combattre les ennemis du crucifié.

Thibaut ne se hâta point et ne partit que neuf ans après avec un grand nombre de ses vassaux et de ses anciens ennemis, entre autres Pierre Mauclerc, et le duc de Bourgogne. Dans l’intervalle, il était devenu roi de Navarre par la mort de Don Sanche (1234). La croisade finit assez honteusement pour tous. Thibaut revint la même année, abandonnant soixante-dix de ses chevaliers. Depuis, dit Roderic, il s’appliqua à gouverner ses États de Champagne et de Navarre avec -justice et douceur et à y maintenir la paix. Il résidait tantôt à Pampelune, tantôt dans son château de Provins, où, entre autres magnificences, il avait fait peindre en or et en azur ses chansons, paroles et musique, au milieu d’Amours et de cœurs percés de flèches. Le commerce de Champagne prospéra d’ailleurs sous ce règne, et Thibaut établit un grand nombre de « communautés de bourgeois et de villageois en qui il se fiait plus qu’en ses soldats (Albéric). » Il mourut quelques mois avant Blanche de Castille, à Pampelune (1253).

Son fils et son successeur, Thibaut V, épousa Isabelle de France, fille de saint Louis ; la demande en avait été faite par son sénéchal de Champagne, le sire de Joinville. La roi de Navarre suivit son beau-père à sa seconde croisade et mourut comme lui de fatigue au retour ; il mourut en Sicile. Sa couronne et ses seigneuries furent l’héritage de son frère Henri III, qui n’est célèbre que pour son excessif embonpoint et mourut en 1274 d’une attaque d’apoplexie.

Henri III ne laissait qu’une fille, Jeanne, âgée de trois ans. La Navarre se souleva et fut menacée à la fois par les rois d’Aragon et de Castille. Jeanne alors fut confiée par sa mère au roi Philippe III, qui, se déclarant le tuteur de la mère et de la fille, envoya une armée en Navarre pour assurer les droits de l’héritière. Jeanne épousa Philippe le Bel, qui gouverna avec sa femme la Navarre et la Champagne. C’était une princesse remarquable par sa beauté et son esprit ; c’est elle qui fonda le collège de Navarre, à Paris. Avec elle s’éteignit la maison de Champagne (1304). « Famille plus aimable que guerrière, dit AI. Michelet, poètes, pèlerins, croisés, les comtes de Blois et Champagne n’eurent ni l’esprit de suite ni la ténacité de leurs rivaux de Normandie et d’Anjou. » Le fils aîné de Jeanne, Louis le Hutin, devint roi de Navarre et comte de Champagne avant d’être roi de France ; on sait qu’il ne laissa qu’une fille également nommée Jeanne. Philippe le Long s’empara à la fois de la couronne de France, de la Navarre et du comté de Champagne ; en 1324, Charles la Bel obtint de Jeanne elle-même et de son mari, la comte d’Évreux, une renonciation à ses droits sur la Champagne et sur la Navarre. Cette renonciation, parait-il, n’avait été consentie qu’en faveur de Charles et de ses héritiers directs, et à l’avènement de Philippe de Valois, les contestations recommencèrent entre le roi et Jeanne. Philippe rendit la Navarre et obtint une renonciation nouvelle à la couronne de Champagne. Depuis cette époque, malgré les réclamations et les tentatives du fils de Jeanne, Charles le Mauvais, roi de Navarre, la Champagne fut regardée comme une province dépendante du domaine royal. Elle y fut solennellement réunie par le roi Jean en 1361.

Plus qu’aucune autre, la province de Champagne, ouverte de tous côtés, eut à souffrir des calamités de la guerre de, Cent ans ; les Anglais, les grandes compagnies, les malandrins la ravagèrent incessamment ; c’est en Champagne que se forma (1362) la grande compagnie composée d’Anglais, d’Allemands, de Gascons, de Belges, qui se donnaient à eux-mêmes le nom de Tard-Venus, « parce qu’ils avaient encore peu pillé au royaume de France et s’en voulaient dédommager âprement. »

Rappelons seulement la belle conduite de Henri de Poitiers, évêque de Troyes, qui se mit à la tête d’une armée, battit et chassa Robert Knolles, et la victoire de Barbazan à La Croisette (1430). La Champagne fut donnée par Henri V, roi d’Angleterre, au duc de Bourgogne, et l’une des conditions du traité d’Arras, conclu en 1437 entre Charles VII et Philippe le Bon, fut la cession au duc du comté de Bar-sur-Seine. Ce traité, qui assura la retraite définitive de l’étranger, mit fin aux malheurs de la Champagne dans cette période. La Champagne peut disputer à la Lorraine l’honneur d’avoir donné Jeanne D’arc à la France. Au siècle suivant, les troupes de Charles-Quint envahirent deux fois la Champagne et incendièrent Troyes.

La Réforme amena des désastres plus terribles encore. La noblesse de Champagne entra tout d’abord dans l’Union catholique. Le prince de Condé, voulant renforcer le parti protestant, y appela les Allemands du comte palatin Casimir. Les reîtres y commirent longtemps toutes sortes d’excès, et lorsqu’en 1576 Henri III se soumit à payer ces pillards afin de les renvoyer chez eux, l’argent se faisant attendre, ils vécurent encore trois mois à discrétion dans le pays. Presque tout entière à la Ligue, la province ne se soumit à Henri IV qu’après son abjuration (1594).

Constitué dans sa forme actuelle, en 1790, par l’Assemblée nationale, le département de l’Aube n’eut pas à souffrir de l’invasion de 1792, arrêtée à Valmy, ni du règne de la Terreur en 1793, mais il fut en 1814 le théâtre principal de la lutte de Napoléon contre les armées alliées ; les noms de Brienne, de La Rothière, de Rosnay, d’Arcis-sur-Aube, de Nogent, de Méry appartiennent à l’histoire de cette immortelle campagne, où les habitants de la Champagne rivalisèrent avec nos soldats de patriotisme et de courage.

Après les Cent-Jours, en 1815, l’étranger envahit de nouveau le département de l’Aube et ne s’en retira qu’après une occupation de trois ans, en 1818. Une ère de prospérité suivit de 1818 à 1870, pendant laquelle la Champagne vit son industrie et son commerce prendre un rapide et profitable essor.

Si, pendant l’invasion de 1870-1871, il ne se livra point de nouveaux combats dans le département de l’Aube, il eut cruellement à souffrir des excès et des pillages des Prussiens, qui y séjournèrent près de dix mois. On évalue à 6 672 783 francs 16 centimes les pertes éprouvées par le département de l’Aube pendant cette funeste époque.

( source : http://www.france-pittoresque.com/)

ligne

 

 Liste des communes de l’ Aube :

 

Le département de l’ Aube compte 433 communes repartis en population de la manière suivante ( si la commune à un site web, cliquer sur le panneau de celle-ci ):

  • Ailleville : 273  Habitants, code postal :  10200
  • Aix-en-Othe : 2 417  Habitants, code postal :  10160
  • Allibaudières : 256  Habitants, code postal :  10700
  • Amance : 267  Habitants, code postal :  10140
  • Arcis-sur-Aube : 3 015  Habitants, code postal :  10700
  • Arconville : 113  Habitants, code postal :  10200
  • Argançon : 101  Habitants, code postal :  10140
  • Arrelles : 86  Habitants, code postal :  10340
  • Arrembécourt : 45  Habitants, code postal :  10330
  • Arrentières : 207  Habitants, code postal :  10200
  • Arsonval : 342  Habitants, code postal :  10200
  • Assenay : 151  Habitants, code postal :  10320
  • Assencières : 191  Habitants, code postal :  10220
  • Aubeterre : 232  Habitants, code postal :  10150
  • Aulnay : 119  Habitants, code postal :  10240
  • Auxon : 977  Habitants, code postal :  10130
  • Avant-lès-Marcilly : 493  Habitants, code postal :  10400
  • Avant-lès-Ramerupt : 146  Habitants, code postal :  10240
  • Avirey-Lingey : 224  Habitants, code postal :  10340
  • Avon-la-Pèze : 180  Habitants, code postal :  10290
  • Avreuil : 166  Habitants, code postal :  10130
  • Bagneux-la-Fosse : 177  Habitants, code postal :  10340
  • Bailly-le-Franc : 29  Habitants, code postal :  10330
  • Balignicourt : 80  Habitants, code postal :  10330
  • Balnot-la-Grange : 148  Habitants, code postal :  10210
  • Balnot-sur-Laignes : 156  Habitants, code postal :  10110
  • Barberey-Saint-Sulpice : 1 207  Habitants, code postal :  10600
  • Barbuise : 416  Habitants, code postal :  10400
  • Baroville : 349  Habitants, code postal :  10200
  • Bar-sur-Aube : 5 345  Habitants, code postal :  10200
  • Bar-sur-Seine : 3 303  Habitants, code postal :  10110
  • Bayel : 854  Habitants, code postal :  10310
  • Bercenay-en-Othe : 413  Habitants, code postal :  10190
  • Bercenay-le-Hayer : 135  Habitants, code postal :  10290
  • Bergères : 123  Habitants, code postal :  10200
  • Bernon : 201  Habitants, code postal :  10130
  • Bertignolles : 67  Habitants, code postal :  10110
  • Bérulle : 264  Habitants, code postal :  10160
  • Bessy : 131  Habitants, code postal :  10170
  • Bétignicourt : 31  Habitants, code postal :  10500
  • Beurey : 188  Habitants, code postal :  10140
  • Blaincourt-sur-Aube : 96  Habitants, code postal :  10500
  • Blignicourt : 43  Habitants, code postal :  10500
  • Bligny : 198  Habitants, code postal :  10200
  • Les bordes-Aumont : 486  Habitants, code postal :  10800
  • Bossancourt : 202  Habitants, code postal :  10140
  • Bouilly : 1 063  Habitants, code postal :  10320
  • Boulages : 234  Habitants, code postal :  10380
  • Bouranton : 524  Habitants, code postal :  10270
  • Bourdenay : 101  Habitants, code postal :  10290
  • Bourguignons : 277  Habitants, code postal :  10110
  • Bouy-Luxembourg : 195  Habitants, code postal :  10220
  • Bouy-sur-Orvin : 59  Habitants, code postal :  10400
  • Bragelogne-Beauvoir : 271  Habitants, code postal :  10340
  • Braux : 111  Habitants, code postal :  10500
  • Bréviandes : 2 259  Habitants, code postal :  10450
  • Brévonnes : 703  Habitants, code postal :  10220
  • Briel-sur-Barse : 201  Habitants, code postal :  10140
  • Brienne-la-Vieille : 450  Habitants, code postal :  10500
  • Brienne-le-Château : 3 154  Habitants, code postal :  10500
  • Brillecourt : 89  Habitants, code postal :  10240
  • Bucey-en-Othe : 431  Habitants, code postal :  10190
  • Buchères : 1 404  Habitants, code postal :  10800
  • Buxeuil : 140  Habitants, code postal :  10110
  • Buxières-sur-Arce : 155  Habitants, code postal :  10110
  • Celles-sur-Ource : 473  Habitants, code postal :  10110
  • Chacenay : 62  Habitants, code postal :  10110
  • La Chaise : 35  Habitants, code postal :  10500
  • Chalette-sur-Voire : 144  Habitants, code postal :  10500
  • Chamoy : 478  Habitants, code postal :  10130
  • Champfleury : 155  Habitants, code postal :  10700
  • Champignol-lez-Mondeville : 346  Habitants, code postal :  10200
  • Champigny-sur-Aube : 86  Habitants, code postal :  10700
  • Champ-sur-Barse : 33  Habitants, code postal :  10140
  • Channes : 126  Habitants, code postal :  10340
  • Chaource : 1 103  Habitants, code postal :  10210
  • La Chapelle-Saint-Luc : 13 463  Habitants, code postal :  10600
  • Chapelle-Vallon : 213  Habitants, code postal :  10700
  • Chappes : 303  Habitants, code postal :  10260
  • Charmont-sous-Barbuise : 1 017  Habitants, code postal :  10150
  • Charmoy : 59  Habitants, code postal :  10290
  • Charny-le-Bachot : 198  Habitants, code postal :  10380
  • Chaserey : 50  Habitants, code postal :  10210
  • Châtres : 620  Habitants, code postal :  10510
  • Chauchigny : 253  Habitants, code postal :  10170
  • Chaudrey : 153  Habitants, code postal :  10240
  • Chauffour-lès-Bailly : 116  Habitants, code postal :  10110
  • Chaumesnil : 86  Habitants, code postal :  10500
  • Chavanges : 665  Habitants, code postal :  10330
  • Le Chêne : 254  Habitants, code postal :  10700
  • Chennegy : 461  Habitants, code postal :  10190
  • Chervey : 187  Habitants, code postal :  10110
  • Chesley : 341  Habitants, code postal :  10210
  • Chessy-les-Prés : 526  Habitants, code postal :  10130
  • Clérey : 1 121  Habitants, code postal :  10390
  • Coclois : 190  Habitants, code postal :  10240
  • Colombé-la-Fosse : 215  Habitants, code postal :  10200
  • Colombé-le-Sec : 135  Habitants, code postal :  10200
  • Cormost : 286  Habitants, code postal :  10800
  • Coucelles-sur-Voire : 38  Habitants, code postal :  10500
  • Courceroy : 114  Habitants, code postal :  10400
  • Coursan-en-Othe : 99  Habitants, code postal :  10130
  • Courtaoult : 76  Habitants, code postal :  10130
  • Courtenot : 220  Habitants, code postal :  10260
  • Courteranges : 589  Habitants, code postal :  10270
  • Courteron : 120  Habitants, code postal :  10250
  • Coussegrey : 156  Habitants, code postal :  10210
  • Couvignon : 235  Habitants, code postal :  10200
  • Crancey : 820  Habitants, code postal :  10100
  • Creney-près-Troyes : 1 586  Habitants, code postal :  10150
  • Crésantignes : 274  Habitants, code postal :  10320
  • Crespy-le-Neuf : 147  Habitants, code postal :  10500
  • Les Croûtes : 102  Habitants, code postal :  10130
  • Cunfin : 212  Habitants, code postal :  10360
  • Cussangy : 207  Habitants, code postal :  10210
  • Dampierre : 297  Habitants, code postal :  10240
  • Davrey : 270  Habitants, code postal :  10130
  • Dienville : 828  Habitants, code postal :  10500
  • Dierrey-Saint-Julien : 260  Habitants, code postal :  10190
  • Dierrey-Saint-Pierre : 203  Habitants, code postal :  10190
  • Dolancourt : 146  Habitants, code postal :  10200
  • Dommartin-le-Coq : 65  Habitants, code postal :  10240
  • Donnement : 82  Habitants, code postal :  10330
  • Dosches : 294  Habitants, code postal :  10220
  • Dosnon : 107  Habitants, code postal :  10700
  • Droupt-Saint-Basle : 317  Habitants, code postal :  10170
  • Droupt-Sainte-Marie : 236  Habitants, code postal :  10170
  • Eaux-Puiseaux : 233  Habitants, code postal :  10130
  • Echemines : 81  Habitants, code postal :  10350
  • Eclance : 118  Habitants, code postal :  10200
  • Eguilly-sous-Bois : 124  Habitants, code postal :  10110
  • Engente : 43  Habitants, code postal :  10200
  • Epagne : 110  Habitants, code postal :  10500
  • Epothémont : 172  Habitants, code postal :  10500
  • Evry-le-Châtel : 1 224  Habitants, code postal :  10130
  • Essoyes : 693  Habitants, code postal :  10360
  • Estissac : 1 804  Habitants, code postal :  10190
  • Etourvy : 215  Habitants, code postal :  10210
  • Etrelles-sur-Aube : 137  Habitants, code postal :  10170
  • Faux-Villecerf : 219  Habitants, code postal :  10290
  • Fay-lès-Marcilly : 108  Habitants, code postal :  10290
  • Fays-la-Chapelle : 150  Habitants, code postal :  10320
  • Ferreux-Quincey : 347  Habitants, code postal :  10400
  • Feuges : 255  Habitants, code postal :  10150
  • Fontaine : 290  Habitants, code postal :  10200
  • Fontaine-les-Grès : 857  Habitants, code postal :  10280
  • Fontaine-Mâcon : 566  Habitants, code postal :  10400
  • Fontenay-de- Bossery : 80  Habitants, code postal :  10400
  • Fontette : 181  Habitants, code postal :  10360
  • Fontvannes : 579  Habitants, code postal :  10190
  • La Fosse-Corduan : 218  Habitants, code postal :  10100
  • Fouchères : 507  Habitants, code postal :  10260
  • Fralignes : 73  Habitants, code postal :  10110
  • Fravaux : 50  Habitants, code postal :  10200
  • Fresnay : 42  Habitants, code postal :  10200
  • Fresnoy-le-Château : 246  Habitants, code postal :  10270
  • Fuligny : 51  Habitants, code postal :  10200
  • Gélannes : 722  Habitants, code postal :  10100
  • Géraudot : 294  Habitants, code postal :  10220
  • Les Grandes-Chapelles : 366  Habitants, code postal :  10170
  • Grandville : 96  Habitants, code postal :  10700
  • Les Granges : 80  Habitants, code postal :  10210
  • Gumery : 228  Habitants, code postal :  10400
  • Gyé-sur-Seine : 529  Habitants, code postal :  10250
  • Hampigny : 259  Habitants, code postal :  10500
  • Herbisse : 177  Habitants, code postal :  10700
  • Isle-Aubigny : 155  Habitants, code postal :  10240
  • Isle-Aumont : 516  Habitants, code postal :  10800
  • Jasseines : 161  Habitants, code postal :  10330
  • Jaucourt : 177  Habitants, code postal :  10200
  • Javernant : 164  Habitants, code postal :  10320
  • Jessains : 280  Habitants, code postal :  10140
  • Jeugny : 454  Habitants, code postal :  10320
  • Joncreuil : 85  Habitants, code postal :  10330
  • Jully-sur-Sarce : 292  Habitants, code postal :  10260
  • Juvancourt : 159  Habitants, code postal :  10310
  • Juvanzé : 30  Habitants, code postal :  10140
  • Juzanvigny : 123  Habitants, code postal :  10500
  • Lagesse : 184  Habitants, code postal :  10210
  • Laines-aux-Bois : 510  Habitants, code postal :  10120
  • Landreville : 538  Habitants, code postal :  10110
  • Lantages : 240  Habitants, code postal :  10210
  • Lassicourt : 65  Habitants, code postal :  10500
  • Laubressel : 462  Habitants, code postal :  10270
  • Lavau : 813  Habitants, code postal :  10150
  • Lentilles : 92  Habitants, code postal :  10330
  • Lesmont : 348  Habitants, code postal :  10500
  • Lévigny : 105  Habitants, code postal :  10200
  • Lhuître : 272  Habitants, code postal :  10700
  • Lignières : 231  Habitants, code postal :  10130
  • Lignol-le-Château : 203  Habitants, code postal :  10200
  • Lirey : 96  Habitants, code postal :  10320
  • Loches-sur-Ource : 367  Habitants, code postal :  10110
  • La Loge-aux-chèvres : 81  Habitants, code postal :  10140
  • La Loge-Pomblin : 67  Habitants, code postal :  10210
  • Les Loges-Margueron : 231  Habitants, code postal :  10210
  • Longchamps-sur-Aujon : 419  Habitants, code postal :  10310
  • Longeville-sur-Mogne : 105  Habitants, code postal :  10320
  • Longpré-le-Sec : 81  Habitants, code postal :  10140
  • Longsols : 128  Habitants, code postal :  10240
  • Longueville-sur-Aube : 128  Habitants, code postal :  10170
  • La Louptière-Thénard : 271  Habitants, code postal :  10400
  • Lusigny-sur-Barse : 1 727  Habitants, code postal :  10270
  • Luyères : 433  Habitants, code postal :  10150
  • Macey : 884  Habitants, code postal :  10300
  • Machy : 109  Habitants, code postal :  10320
  • Magnant : 178  Habitants, code postal :  10110
  • Magnicourt : 67  Habitants, code postal :  10240
  • Magny-Fouchard : 263  Habitants, code postal :  10140
  • Mailly-le-Camp : 1 726  Habitants, code postal :  10230
  • Maison-des-Champs : 40  Habitants, code postal :  10140
  • Maisons-lès-Chaource : 182  Habitants, code postal :  10210
  • Maisons-lès-Soulaines : 81  Habitants, code postal :  10200
  • Maizières-la-Grande-Paroisse : 1 408  Habitants, code postal :  10510
  • Maizières-lès-Brienne : 178  Habitants, code postal :  10500
  • Maraye-en-Othe : 497  Habitants, code postal :  10160
  • Marcilly-le-Hayer : 665  Habitants, code postal :  10290
  • Marigny-le-Châtel : 1 645  Habitants, code postal :  10350
  • Marnay-sur-Seine : 246  Habitants, code postal :  10400
  • Marolles-lès-Bailly : 102  Habitants, code postal :  10110
  • Marolles-sous-Lignières : 320  Habitants, code postal :  10130
  • Mathaux : 239  Habitants, code postal :  10500
  • Maupas : 98  Habitants, code postal :  10320
  • Mergey : 677  Habitants, code postal :  10600
  • Le Mériot : 569  Habitants, code postal :  10400
  • Merrey-sur-Arce : 326  Habitants, code postal :  10110
  • Méry-sur-Seine : 1 399  Habitants, code postal :  10170
  • Mesgrigny : 270  Habitants, code postal :  10170
  • Mesnil-la-Comtesse : 36  Habitants, code postal :  10700
  • Mesnil-Lettre : 61  Habitants, code postal :  10240
  • Mesnil-Saint-Loup : 556  Habitants, code postal :  10190
  • Mesnil-Saint-Père : 415  Habitants, code postal :  10140
  • Mesnil-Sellières : 557  Habitants, code postal :  10220
  • Messon : 440  Habitants, code postal :  10190
  • Metz-Robert : 54  Habitants, code postal :  10210
  • Meurville : 177  Habitants, code postal :  10200
  • Molins-sur-Aube : 117  Habitants, code postal :  10500
  • Montaulin : 752  Habitants, code postal :  10270
  • Montceaux-lès-Vaudes : 264  Habitants, code postal :  10260
  • Montfey : 137  Habitants, code postal :  10130
  • Montgueux : 402  Habitants, code postal :  10300
  • Montiéramey : 448  Habitants, code postal :  10270
  • Montier-en-l’Isle : 202  Habitants, code postal :  10200
  • Montigny-les-Monts : 260  Habitants, code postal :  10130
  • Montmartin-le-Haut : 60  Habitants, code postal :  10140
  • Montmorency-Beaufort : 125  Habitants, code postal :  10330
  • Montpothier : 327  Habitants, code postal :  10400
  • Montreuil-sur-Barse : 301  Habitants, code postal :  10270
  • Montsuzain : 342  Habitants, code postal :  10150
  • Morembert : 47  Habitants, code postal :  10240
  • Morvilliers : 305  Habitants, code postal :  10500
  • La Motte-Tilly : 371  Habitants, code postal :  10400
  • Moussey : 545  Habitants, code postal :  10800
  • Mussy-sur-Seine : 1 155  Habitants, code postal :  10250
  • Neuville sur Seine : 387  Habitants, code postal :  10250
  • Neuville-sur-Vanne : 429  Habitants, code postal :  10190
  • Noé-les-Mallets : 117  Habitants, code postal :  10360
  • Les Noës-près-Troyes : 3 171  Habitants, code postal :  10420
  • Nogent-en-Othe : 37  Habitants, code postal :  10160
  • Nogent-sur-Aube : 348  Habitants, code postal :  10240
  • Nogent-sur-Seine : 6  100  Habitants, code postal :  10400
  • Nozay : 138  Habitants, code postal :  10700
  • Onjon : 247  Habitants, code postal :  10220
  • Origny-le-Sec : 631  Habitants, code postal :  10510
  • Ormes : 196  Habitants, code postal :  10700
  • Ortillon : 35  Habitants, code postal :  10700
  • Orvilliers-Saint-Julien : 308  Habitants, code postal :  10170
  • Ossey-les-Trois-Maisons : 586  Habitants, code postal :  10100
  • Paisy-Cosdon : 335  Habitants, code postal :  10160
  • Palis : 612  Habitants, code postal :  10190
  • Pargues : 120  Habitants, code postal :  10210
  • Pars-lès-Chavanges : 72  Habitants, code postal :  10330
  • Pars-lès-Romilly : 775  Habitants, code postal :  10100
  • Le Pavillon-Sainte-Julie : 317  Habitants, code postal :  10350
  • Payns : 1 198  Habitants, code postal :  10600
  • Pel-et-Der : 145  Habitants, code postal :  10500
  • Périgny-la-Rose : 110  Habitants, code postal :  10400
  • Perthes-lès-Brienne : 80  Habitants, code postal :  10500
  • Petit-Mesnil : 240  Habitants, code postal :  10500
  • Piney : 1 271  Habitants, code postal :  10220
  • Plaines-Saint-Lange : 303  Habitants, code postal :  10250
  • Plancy-l’Abbaye : 937  Habitants, code postal :  10380
  • Planty : 200  Habitants, code postal :  10160
  • Plessis-Barbuise : 154  Habitants, code postal :  10400
  • Poivres : 168  Habitants, code postal :  10700
  • Poligny : 68  Habitants, code postal :  10110
  • Polisot : 345  Habitants, code postal :  10110
  • Polisy : 175  Habitants, code postal :  10110
  • Pont-Sainte-Marie : 4 791  Habitants, code postal :  10150
  • Pont-sur-Seine : 993  Habitants, code postal :  10400
  • Pouan-les-Vallées : 502  Habitants, code postal :  10700
  • Pougy : 275  Habitants, code postal :  10240
  • Pouy-sur-Vannes : 145  Habitants, code postal :  10290
  • Praslin : 77  Habitants, code postal :  10210
  • Précy-Notre-Dame : 79  Habitants, code postal :  10500
  • Précy-Saint-Martin : 208  Habitants, code postal :  10500
  • Prémierfait : 103  Habitants, code postal :  10170
  • Proverville : 262  Habitants, code postal :  10200
  • Prugny : 420  Habitants, code postal :  10190
  • Prunay-Belleville : 221  Habitants, code postal :  10350
  • Prusy : 107  Habitants, code postal :  10210
  • Puits-et-Nuisement : 202  Habitants, code postal :  10140
  • Racines : 183  Habitants, code postal :  10130
  • Radonvilliers : 384  Habitants, code postal :  10500
  • Ramerupt : 386  Habitants, code postal :  10240
  • Rances : 40  Habitants, code postal :  10500
  • Rhèges : 222  Habitants, code postal :  10170
  • Les Riceys : 1 344  Habitants, code postal :  10340
  • Rigny-la-Nonneuse : 144  Habitants, code postal :  10290
  • Rigny-le-Ferron : 378  Habitants, code postal :  10160
  • Rilly-Sainte-Syre : 253  Habitants, code postal :  10280
  • La Rivière-de-Corps : 2 925  Habitants, code postal :  10440
  • Romilly-sur-Seine : 13 758  Habitants, code postal :  10100
  • Roncenay : 135  Habitants, code postal :  10320
  • Rosières-près-Troyes : 3 172  Habitants, code postal :  10430
  • Rosnay-l’Hôpital : 226  Habitants, code postal :  10500
  • La Rothière : 107  Habitants, code postal :  10500
  • Rouilly-Sacey : 373  Habitants, code postal :  10220
  • Rouilly-Saint-Loup : 547  Habitants, code postal :  10800
  • Rouvres-les-Vignes : 118  Habitants, code postal :  10200
  • Rumilly-lès-Vaudes : 468  Habitants, code postal :  10260
  • Ruvigny : 447  Habitants, code postal :  10410
  • Saint-André-les-Vergers : 11 296  Habitants, code postal :  10120
  • Saint-Aubin : 598  Habitants, code postal :  10400
  • Saint-Benoist-sur-Vanne : 233  Habitants, code postal : 10160
  • Saint-Benoît-sur-Seine : 403  Habitants, code postal :  10180
  • Saint-Christophe-Dodinicourt : 35  Habitants, code postal :  10500
  • Sainte-Maure : 1 417  Habitants, code postal :  10150
  • Sainte-Savine : 10 176  Habitants, code postal :  10300
  • Saint-Etienne-sous-Barbuise : 134  Habitants, code postal :  10700
  • Saint-Flavy : 267  Habitants, code postal :  10350
  • Saint-Germain : 2 279  Habitants, code postal :  10120
  • Saint-Hilaire-sous-Romilly : 384  Habitants, code postal :  10100
  • Saint-Jean-de-Bonneval : 383  Habitants, code postal :  10320
  • Saint-Julien-les-Villas : 6 781  Habitants, code postal :  10800
  • Saint-léger-près-Troyes : 728  Habitants, code postal :  10800
  • Saint-Léger-sous-Brienne : 395  Habitants, code postal :  10500
  • Saint-Léger-sous-Margerie : 56  Habitants, code postal :  10330
  • Saint-Loup-de-Buffigny : 185  Habitants, code postal :  10100
  • Saint-Lupien : 240  Habitants, code postal :  10350
  • Saint-Lyé : 2 904  Habitants, code postal :  10180
  • Saint-Mards-en-Othe : 652  Habitants, code postal :  10160
  • Saint-Martin-de-Bossenay : 390  Habitants, code postal :  10100
  • Saint-Mesmin : 887  Habitants, code postal :  10280
  • Saint-Nabord-sur-Aube : 132  Habitants, code postal :  10700
  • Saint-Nicolas-la-Chapelle : 77  Habitants, code postal :  10400
  • Saint-Oulph : 217  Habitants, code postal :  10170
  • Saint-Parres-aux-Tertres : 2 851  Habitants, code postal :  10410
  • Saint-Parres-lès-Vaudes : 994  Habitants, code postal :  10260
  • Saint-Phal : 540  Habitants, code postal :  10130
  • Saint-Pouange : 896  Habitants, code postal :  10120
  • Saint-Remy-sous-Barbuise : 182  Habitants, code postal :  10700
  • Saint-Thibault : 466  Habitants, code postal :  10800
  • Saint-Usage : 90  Habitants, code postal :  10360
  • Salon : 150  Habitants, code postal :  10700
  • Saulcy : 86  Habitants, code postal :  10200
  • La Saulsotte : 648  Habitants, code postal :  10400
  • Savières : 952  Habitants, code postal :  10600
  • Semoine : 220  Habitants, code postal :  10700
  • Soligny-les-Etangs : 220  Habitants, code postal :  10400
  • Sommeval : 326  Habitants, code postal :  10320
  • Soulaines-Dhuys : 311  Habitants, code postal :  10200
  • Souligny : 412  Habitants, code postal :  10320
  • Spoy : 142  Habitants, code postal :  10200
  • Thennelières : 336  Habitants, code postal :  10410
  • Thieffrain : 159  Habitants, code postal :  10140
  • Thil : 158  Habitants, code postal :  10200
  • Thors : 75  Habitants, code postal :  10200
  • Torcy-le-Grand : 421  Habitants, code postal :  10700
  • Torcy-le-Petit : 80  Habitants, code postal :  10700
  • Torvilliers : 860  Habitants, code postal :  10440
  • Traînel : 1 058  Habitants, code postal :  10400
  • Trancault : 206  Habitants, code postal :  10290
  • Trannes : 257  Habitants, code postal :  10140
  • Trouans : 236  Habitants, code postal :  10700
  • Troyes : 61 188  Habitants, code postal :  10000
  • Turgy : 42  Habitants, code postal :  10210
  • Unienville : 114  Habitants, code postal :  10140
  • Urville : 153  Habitants, code postal :  10200
  • Vailly : 293  Habitants, code postal :  10150
  • Val-d’Auzon : 406  Habitants, code postal :  10220
  • Vallant-Saint-Georges : 388  Habitants, code postal :  10170
  • Vallentigny : 201  Habitants, code postal :  10500
  • Vallières : 142  Habitants, code postal :  10210
  • Vanlay : 307  Habitants, code postal :  10210
  • Vauchassis : 516  Habitants, code postal :  10190
  • Vauchonvilliers : 138  Habitants, code postal :  10140
  • Vaucogne : 80  Habitants, code postal :  10240
  • Vaudes : 631  Habitants, code postal :  10260
  • Vaupoisson : 149  Habitants, code postal :  10700
  • Vendreuvre-sur-Barse : 2 403  Habitants, code postal :  10140
  • la Vendue-Mignot : 238  Habitants, code postal :  10800
  • Vernonvilliers : 83  Habitants, code postal :  10200
  • Verpillières-sur-Ource : 115  Habitants, code postal :  10360
  • Verricourt : 42  Habitants, code postal :  10240
  • Verrières : 1 740  Habitants, code postal :  10390
  • Viâpres-le-Petit : 125  Habitants, code postal :  10380
  • Villacerf : 502  Habitants, code postal :  10600
  • Villadin : 128  Habitants, code postal :  10290
  • la Ville-aux-Bois : 19  Habitants, code postal :  10500
  • Villechétif : 888  Habitants, code postal :  10410
  • Villeloup : 125  Habitants, code postal :  10350
  • Villemaur-sur-Vanne : 494  Habitants, code postal :  10190
  • Villemereuil : 238  Habitants, code postal :  10800
  • Villemoiron-en-Othe : 225  Habitants, code postal :  10160
  • Villemorien : 208  Habitants, code postal :  10110
  • Villemoyenne : 719  Habitants, code postal :  10260
  • Villenauxe-la-Grande : 2 768  Habitants, code postal :  10370
  • La Villeneuve-au-Châtelot : 143  Habitants, code postal :  10400
  • Villeneuve-au-Chemin : 181  Habitants, code postal :  10130
  • La Villeneuve-au-Chêne : 436  Habitants, code postal :  10140
  • Villeret : 63  Habitants, code postal :  10330
  • Villery : 277  Habitants, code postal :  10320
  • Ville-sous-la-Ferté : 1 189  Habitants, code postal :  10310
  • Ville-sur-Arce : 247  Habitants, code postal :  10110
  • Ville-sur-Terre : 122  Habitants, code postal :  10200
  • Villette-sur-Aube : 221  Habitants, code postal :  10700
  • Villiers-Herbisse : 93  Habitants, code postal :  10700
  • Villiers-le-Bois : 100  Habitants, code postal :  10210
  • Villiers-sous-Praslin : 76  Habitants, code postal :  10210
  • Villy-en-Trodes : 276  Habitants, code postal :  10140
  • Villy-le-Bois : 63  Habitants, code postal :  10800
  • Villy-le-Maréchal : 159  Habitants, code postal :  10800
  • Vinets : 175  Habitants, code postal :  10700
  • Virey-sous-Bar : 636  Habitants, code postal :  10260
  • Vitry-le-Croisé : 260  Habitants, code postal :  10110
  • Viviers-sur-Artaut : 109  Habitants, code postal :  10110
  • Voigny : 179  Habitants, code postal :  10200
  • Vosnon : 199  Habitants, code postal :  10130
  • Voué : 580  Habitants, code postal :  10150
  • Vougrey : 49  Habitants, code postal :  10210
  • Vulaines : 226  Habitants, code postal :  10160
  • Yèvres-le-Petit : 74  Habitants, code postal :  10500

 

Category: Non classé  Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,  Comments off