Tag-Archive for » Aulnay «

Charente-Maritime(17)

Le département de la Charente-Maritime  (17) situé dans la région Poitou-Charentes, compte 629 612 habitants en 2011.

Trouver ci-dessous la météo de votre département :

+9
H: +12°
L: +
La Rochelle
Dimanche, 27 Janvier
Prévisions sur 7 jours
Lun. Mar. Mer. Jeu. Ven. Sam.
           
+11° +12° +13° +12° +11° +11°
+ +10° + + + +

Situation géographique

de la Charente-Maritime :

La région du département :

Son blason et logo :

 

 

 

Le Département :

 

 

L’ Histoire du département :

Les deux provinces d’Aunis et de Saintonge, dont a été formé le département de la Charente-Maritime, faisaient partie, avant l’invasion romaine, du pays habité par les Santones. Les Santons possédaient une capitale, Mediolanum, aujourd’hui Saintes, et un port très fréquenté, portus Santonum, sur l’emplacement duquel les géographes ne sont pas plus d’accord que les historiens.

Jules César trouva le pays occupé par les Kymris, qui avaient refoulé la nation des Galls derrière la grande chaîne de montagnes qui se prolonge diagonalement des Vosges à l’Auvergne. L’illustre conquérant entreprit d’asseoir la domination romaine parmi ces populations qu’il défendit contre deux invasions des Helvétiens et des Teutons.

Mais rien ne put désarmer la haine des vaincus pour les vainqueurs. Punis de leur complicité dans la révolte des peuples de l’Armorique par la perte d’une partie de leur flotte, dont César employa les vaisseaux contre les Vénètes, les Santons s’associèrent aux patriotiques efforts de Vercingétorix et lui fournirent un contingent de 12 000 soldats. La sanglante journée d’Alésia ne les découragea point encore ; sous l’empereur Auguste, nouvelle révolte ; nouvelle victoire des Romains commandés par Messala Corvinus. D’autres insurrections ayant succédé à ces tentatives, le gouvernement impérial essaya d’y mettre obstacle en détachant le territoire des Santons de la province lyonnaise et en l’enclavant dans l’Aquitaine seconde.

Les Romains eurent à peine le temps d’apprécier les résultats de cette combinaison ; les Wisigoths et les Saxons vinrent leur disputer leur conquête ; le général Nommatius, qui, pour surveiller le pays, avait établi ses cantonnements dans l’île d’Oléron, était sans cesse harcelé par ces pirates qui, en 419, restèrent maîtres du terrain. Ils le gardèrent moins d’un siècle ; en 507, Alaric, leur chef, fut vaincu à Vouillé par Clovis, qui le poursuivit jusqu’aux Pyrénées et ajouta cette contrée au nouveau royaume des Francs.

L’établissement du christianisme dans ce pays avait précédé la conquête franque. A la fin du ler siècle, saint Eutrope, premier évêque des Saintongeois, envoyé par saint Clément, avait subi le martyre près de Mediolanum ; l’Angoumois avait eu aussi son apôtre dans la personne de saint Aune, qu’il ne faut pas confondre avec le poète son homonyme ; sous Constantin, les vieilles idolâtries aient presque complètement disparu, et, en 379, Grégoire de Tours nous apprend qu’Angoulême était un siège épiscopal occupé par Dynamius. Sous les princes de la première race, l’ancienne province s Santons, incorporée au duché d’Aquitaine, passa successivement des rois d’Orléans aux rois Soissons, des rois de Metz aux rois de Paris et aux rois de Bourgogne.

Aucun fait d’un intérêt général ne se rattache à cette époque pleine de confusion. Nous devons noter seulement, comme épisode local, l’usurpation de l’aventurier Gondebaud, qui, profitant, des divisions suscitées par la lutte des deux reines Frédégonde et Brunehaut, se fit proclamer roi de plusieurs provinces, au nombre desquelles étaient l’Aunis et la Saintonge. Le gouvernement de ces contrées était alors confié à des comtes ou ducs, dont les noms mêmes ne sont pas parvenus jusqu’à nous, à l’exception cependant de celui d’un certain Waddon, qui doit sa célébrité à sa complicité dans les méfaits de Gondebaud.

L’établissement de la dynastie carolingienne fui signalé par les invasions des Sarrasins, refoulés par Charles Martel et par Charlemagne. Dans le partage de l’empire, en 835, la Saintonge et l’Angoumois échurent à Pépin, roi d’Aquitaine, fils de Louis le Débonnaire ; Landry fut nommé par lui comte de Saintes ; le poste était périlleux : car à peine les derniers débris de l’armée de l’émir Abd-eI-Raman étaient-ils dispersés, que le pays fut envahi par les Danois et les Normands, qui remontèrent la Charente jusqu’à l’ancien Mediolonum et ravagèrent l’Aunis, la Saintonge et l’Angoumois.

L’histoire a gardé le souvenir des exploits du comte d’Angoulême Turpion, qui défendit la contrée avec habileté et courage contre les ennemis du nord ; c’est à lui probablement que le comté d’Angoulême dut une prépondérance qu’il garda, pendant plus de deux siècles, sur les provinces environnantes.

Vers le milieu du Xe siècle, c’est un comte de Poitiers, Guillaume Tête d’Étoupe, qui reconstitue le duché héréditaire d’Aquitaine, dans lequel sont enclavés l’Aunis et la Saintonge ; cette dynastie se continue sans événements importants jusqu’au mariage de la princesse Éléonore, fille de Guillaume X, en 1137, avec Louis le Jeune, roi de France. L’héritière des ducs d’Aquitaine apportait en dota la monarchie l’Aunis, la Saintonge, l’Angoumois, le Poitou, le Limousin, la Marche, l’Auvergne, le Périgord, le Bordelais, l’Agenais et la Gascogne. Elle conserva toujours une vive affection pour la Saintonge, où elle avait été élevée. La France doit à l’esprit éclairé de cette princesse et à son amour pour son pays natal la rédaction de son premier code maritime. Il est connu sous le titre de Rôles ou Lois d’Oleron ; ces lois existaient depuis longtemps en Saintonge, mais elles n’avaient jamais été rédigées et réunies.

Ce code, qui de la Saintonge passa en Angleterre, puis dans d’autres pays, devint le droit commun de la navigation sur l’Océan, la mer Baltique et la Méditerranée il avait été précédé de l’abolition, sur toutes les côtes d’Aquitaine, du droit de bris, d’aubaine et d’épave, exercé si cruellement jusqu’alors sur les malheureux naufragés ; et quand on considère qu’aujourd’hui, en Angleterre et en Bretagne, la civilisation moderne n’a pas toujours raison de la barbarie de ce vieil usage, on doit concevoir une haute estime pour le caractère d’une femme qui sut imposer une pareille réforme, et compter à nos provinces d’Aunis et de Saintonge, comme un de, leurs principaux titres de gloire, le mérite d’avoir été les premières à la pratiquer.

Mais là ne devait pas se borner l’influence d’Éléonore sur les provinces qui nous occupent. Répudiée par le roi de France, la fille de Guillaume épousa Henri Plantagenêt, duc de Normandie, comte d’Anjou et plus tard roi d’Angleterre sous le nom de Henri II. Cette union mettait l’Anglais au cœur de la France ; c’est donc aussi d’Éléonore que nous devons dater cette domination étrangère de trois siècles sur toute la partie sud-ouest de notre pays ; dès lors La Rochelle et Royan furent des ports ouverts au débarquement des troupes ennemies ; l’Aunis et la Saintonge devinrent les cantonnements d’où les armées pouvaient s’élancer sur tous les points du territoire français, qu’un affaiblissement momentané ou la trahison d’un grand vassal désignait aux envahissements de l’Angleterre. Toutefois, le joug angIo-normand, aussi lourd que honteux pour nos malheureuses populations, ne fut point accepté sans de sanglantes protestations. Éléonore elle-même ne vit pas sans douleur et sans indignation les exactions des officiers fiscaux de son nouvel époux ; elle réclama ; on prétendit même qu’elle voulut mettre ses propres fils à la tête de la révolte. Henri s’en vengea Par des supplices, des amendes, la destruction des châteaux des barons suspects, enfin par l’emprisonnement de sa femme, Éléonore.

Ce fut le signal d’un soulèvement général ; toute l’Aquitaine prit les armes, et Richard, fils du roi, se mit à la tète des mécontents. Mais les princes de sang royal sont des guides peu sûrs pour un peuple en révolte. Richard capitula, et la Saintonge paya le prix du pardon qu’il obtint. De nouvelles ligues vinrent témoigner encore du désespoir des habitants, mais sans apporter aucun remède à leurs maux. Ce même Richard, devenu à son tour roi d’Angleterre et célèbre sous son surnom de Coeur de Lion, vint aussi châtier ses anciens complices devenus pour lui des sujets rebelles, que Io seigneur de Taillebourg avait soulevés, comptant sur l’appui de Philippe Auguste et d’Aimar, comte d’Angoulême. Après huit mois d’attente, le roi de, France avait enfin tenu sa promesse et rencontrait l’armée anglaise près du Petit-Niort, lorsqu’au moment d’engager l’action Philippe s’aperçut qu’il ne. devait pas compter sur ses vassaux de la province de Champagne, séduits par l’or de Richard ; il se hâta donc d’offrir une trêve dont la durée fut fixée d’un commun accord à dix années.

Cette trêve fut pour l’Aunis et la Saintonge une ère de paix et de prospérité. Richard avait rendu la liberté à sa mère ; il la remit en possession de ses domaines paternels. Éléonore les administra avec sagesse et libéralité. C’est à dette époque que remonte la concession des premières franchises communales auxquelles les villes de ces provinces, et La Rochelle entre autres, durent plus tard leur grandeur et leur importance. Pendant le règne de Jean sans Terre, l’influence française prédomina.

Au retour de la bataille de Bouvines, Philippe-Auguste obligea l’Anglais à regagner sa flotte, reprit la ville de La Rochelle et se fit payer au poids de l’or une trêve de cinq ans. Ces succès, suivis, vingt-sept ans plus tard, de la victoire de Taillebourg, remportée par Louis IX sur Henri III d’Angleterre, ligué avec le comte d’Angoulême Hugues de Lusignan, auraient du consolider d’une manière, définitive la domination française, si le traité n’eût pas restitué à l’ennemi une partie de ce que sa défaite lui avait fait perdre. L’Anglais conserva en effet le duché de, Guyenne et le sud de la Saintonge, qui eut deux capitales : Saintes, pour le territoire anglais, et Saint-Jean-d’Angély pour la partie qui demeura française. Au reste, il faut que ce partage du sol français avec nos voisins d’outre-Manche fût accepté à cette époque comme une bien inévitable nécessité ; car, après cinquante ans de paix, nous voyons Philippe le Bel, prince d’une politique assez peu scrupuleuse, enlever par un coup de main hardi la Guyenne et la Saintonge à Édouard Ier, et les lui rendre presque sans compensation, après une occupation de quelques années.

L’acceptation du joug anglais, par une partie des populations de l’Aquitaine, donna dans l’Aunis et la Saintonge, aux luttes des XIVe et XVe siècles, le double caractère de guerres étrangères et de guerres civiles ; pendant deux siècles, ces deux malheureuses provinces furent un vaste champ de bataille où se heurtaient sans cesse les armées des deux nations ; pas de prince, pas d’homme de guerre de cette époque, qui ne soit venu là acquérir ou justifier sa réputation de cruauté, d’habileté ou de courage. Nous voyons figurer tour à tour y les rois de France Jean Ier et Charles VII, les rois d’Angleterre Édouard Ier et Richard II ; tous les princes de leur sang, les ducs de Bourbon, de Bourgogne et de Berry ; le prince Noir, duc d’Aquitaine ; le comte de Lancastre et Jean, comte de Pembroke ; puis le roi de Castille, Jean, allié maritime de la France ; Du Guesclin, Olivier de Clisson, les maréchaux de Boucicaut et de Sancerre, le captal de Buch, le comte de Derby, Arundel, Robert Knolles et Chandos.

Cependant, au milieu de cette mêlée confuse, dans cette alternative de succès et de revers, un fait important se dégage : c’est l’attachement toujours plus prononcé de la Saintonge à la fortune de la France ; et, tandis qu’Angoulême devient en quelque sorte la capitale des possessions anglaises et le séjour ordinaire du prince Noir, La Rochelle ouvre ses portes et garde dans ses murs le dauphin Charles, après le désastre, d’Azincourt.

L’expulsion définitive de l’Anglais et la réunion des provinces de l’ouest à la couronne fut, comme on le sait, l’oeuvre glorieuse de Charles VII. Entre cette époque et les guerres de religion, qui prirent un caractère si sérieux dans ces contrées, la paix fut troublée à diverses reprises : en 1462, par une tentative des Anglais sur La Rochelle, et, quelques années plus tard, par les révoltes de Charles de Valois, que Louis XI fut obligé de venir combattre et soumettre en 1472, et par celle de Charles d’Orléans, comte d’Angoulême, qui céda, en 1487, aux armes de Charles VIII, venu en Saintonge accompagné de Mme de Beaujeu, sa soeur.

Louis XI, comprenant la nécessité de s’assurer l’attachement de populations si souvent et si longtemps soustraites à la domination française, avait profité de son voyage pour gagner l’affection de la bourgeoisie. Il avait confirmé et étendu les privilèges et libertés communales de La Rochelle, Saintes et Saint-Jean-d’Angély ; Charles VIII était resté fidèle à cette politique. ; mais François Ier crut pouvoir établir impunément, dans les pays maritimes de l’ouest, l’impôt de la gabelle, charge ruineuse et impopulaire. Un mécontentement sourd, mais profond, après avoir couvé six ans, éclata en 1548 par une terrible émeute populaire à Jonzac.

Un gentilhomme du pays de Barbezieux, Puymoreau, se mit à la tête des insurgés, dont le nombre s’éleva bientôt à seize mille. Proclamé couronnal de Saintonge, il s’empara de Saintes, assiégea Taillebourg, recruta son armée de toutes les bandes d’insurgés formées dans l’Angoumois, le Périgord, l’Agenais et le Bordelais, se vit à la tète d’une armée de cinquante mille hommes et, pendant quelque temps, maître de la Guyenne. On dirigea contre cette formidable insurrection le vieux connétable Anne de Montmorency, qui parvint à l’étouffer, mais dont la conduite impitoyable attisa les premiers feux d’un autre incendie bien autrement redoutable que celui qu’il venait d’éteindre.

C’est au milieu de cités ravagées par les troupes de Montmorency, parmi les ruines des hôtels de ville démolis, sur la cendre des chartes communales brûlées, qu’apparurent les premiers propagateurs de la réforme religieuse. Il n’y a donc pas lieu de s’étonner de la faveur avec laquelle la nouvelle doctrine fut tout d’abord accueillie ; sans parler de ceux qui croyaient sincèrement voir en elle un remède aux abus, tels étaient les habitants des côtes pressurés par la gabelle, pour beaucoup c’était leur vengeance a satisfaire, leur liberté à conquérir. La foi protestante s’enflamma donc de toutes les passions politiques ; la guerre fut ouvertement déclarée, les églises furent pillées et profanées.

C’est surtout dans l’histoire particulière des villes que nous suivrons les péripéties de ces luttes acharnées qui, de 1550 à 1619, se prolongèrent sous les règnes de Henri Il, François II, Charles IX, Henri III, Henri IV et Louis XIII, jusqu’à la prise de La Rochelle par Richelieu. Ce que nous avons dit plus haut de l’espèce de rendez-vous que s’étaient donné, dans les plaines de l’Aunis et de la Saintonge, toutes les illustrations politiques ou militaires des XIVe et XVe siècles, pendant la lutte de l’Angleterre et de la France, nous pourrions le répéter pour le XVIe siècle, à l’occasion des guerres religieuses.

A chaque page des annales de ces provinces pendant cette période, nous voyons d’un côté, à la tête des protestants ou des ligueurs, les La Rochefoucauld, les Châtillon, les Duras, les Condé, les La Trémouille, les Rohan, les d’Aubigné, et en face d’eux les Guise, les Matignon, les d’Épernon et de Joyeuse. Un rapprochement historique, dont il ne faudrait pas s’exagérer la portée, mais qu’il ne nous semble pas permis de regarder comme un jeu du hasard, peut donner une idée du fanatisme qui s’était emparé des esprits dans ces contrées : La Renaudie, l’agent le plus actif de la conjuration d’Amboise ; Poltrot, l’assassin du duc de Guise, et Ravaillac étaient tous les trois de l’Angoumois ou des confins de la Saintonge.

Si, à ces longues et rudes épreuves, nous ajoutons les agitations de la Fronde, qui, par la présence de Condé eut, sur le littoral de la Charente, un caractère plus sérieux que partout ailleurs ; si nous rappelons. les désastreux effets de la révocation de l’édit de Nantes, sous Louis XIV, dans une contrée si passionnément attachée au culte réformé ; le commerce ruiné, les terres en friche, les villes désertes et les tentatives de l’Angleterre pour exploiter toutes ces misères à son profit, nous nous expliquerons l’enthousiasme avec lequel fut salué dans la Saintonge et dans l’Aunis l’avènement de la Révolution de 1789. Haines religieuses et rivalités locales s’effacèrent devant la grandeur des circonstances. Les deux provinces fournirent un continent de vingt mille soldats pour la défense de nos frontières menacées, et, malgré le voisinage du’ foyer royaliste vendéen, leur dévouement à la République ne se démentit pas un seul instant. C’est même la Charente-Maritime qui opposa sa barrière au débordement de l’insurrection royaliste et empêcha la Vendée de donner la main à Bordeaux et au Midi.

En 1809, sous l’Empire, la flotte française fut incendiée par les Anglais devant l’île d’Aix. Six ans plus tard, le Bellérophon quittait cette même rade de Rochefort, emportant vers Sainte-Hélène le grand vaincu de Waterloo.

Dans le singulier mélange de scepticisme et de naïveté qui constitue le caractère du Charentais du XIXe siècle, peut-être serait-il permis de reconnaître à la fois et la dernière empreinte du génie des anciens Santones et l’influence de toutes les crises par lesquelles ont passé ces malheureuses provinces ; au fanatisme religieux a succédé une indifférence assez générale dans les villes, et il n’en est resté dans les campagnes qu’un fonds de croyance trop disposé à se rattacher à de superstitieuses légendes ou à de puériles traditions.

Les ports de la Charente ont résisté bien moins encore que Nantes et Bordeaux aux conséquences de la révolution commerciale produite par la perte ou la décadence de nos colonies et la concentration des affaires dans les villes qui communiquent plus directement avec les États-Unis d’Amérique. Comme port militaire, la position de Rochefort a été jugée moins favorable que celles de Brest et de Cherbourg, places auxquelles il a été sacrifié. C’est donc au XIXe siècle, surtout dans les travaux de l’agriculture et dans les arts industriels que trouve à s’exercer l’activité de l’habitant des Charentes. Le Charentais de cette époque n’a aucune ambition ; il n’émigre pas pour aller chercher fortune en dehors de son pays ; il se contente d’un petit bien-être et ne croit qu’à la fortune territoriale. Pays de propriétés divisées à l’infini, chacun possède en Saintonge et il y a peu de grands propriétaires.

 ( source : http://www.france-pittoresque.com/)

Liste des communes

de la Charente-Maritime :

 

Le département de la Charente-Maritime compte 472 communes repartis en population de la manière suivante :

(Pour suivre les variations de la population de la commune, cliquez sur le symbole  a coté de la commune)

( Pour retrouver le site web de la commune et ses dernières nouvelles,cliquez sur le symbole « site web » a coté de la commune )

  • Agudelle  114(2011) Habitants ,code postal :  17500
  • Aigrefeuille-d’Aunis :     3 695(2011) Habitants,code postal :  17290
  • Allas-Bocage  : 191(2011) Habitants,code postal :  17150
  • Allas-Champagne : 240(2011) Habitants,code postal :  17500
  • Anais : 308(2011) Habitants,code postal :  17540
  • Andilly 1 965(2011) Habitants,code postal :  17230
  • Angliers : 796(2011) Habitants, code postal :  17540
  • Angoulins-sur-Mer  3 825(2011) Habitants, code postal :  17690
  • Annepont : 321(2011) Habitants, code postal :  17350
  • Annezay : 162(2011) Habitants, code postal : 17380
  • Antezant-la-Chapelle : 357(2011) Habitants, code postal : 17400
  • Arces :  630(2011) Habitants, code postal :  17120
  • Archiac 835(2011) Habitants, code postal :  17520
  • Archingeay :  633(2011) Habitants, code postal :  17380
  • Ardillières 791(2011) Habitants, code postal :  17290
  • Ars-en-Ré :   1 347(2011)  Habitants, code postal :  17590
  • Arthenac : 327(2011)  Habitants, code postal :  17520
  • Arvert   3 164(2011)  Habitants, code postal :  17530
  • Asnières-la-Giraud : 938(2011)  Habitants, code postal :  17400
  • Aujac : 3219(2011)  Habitants, code postal :  17770
  • Aulnay : 1 506(2011)  Habitants, code postal :  17470
  • Aumagne  694(2011)  Habitants, code postal :  17770
  • Authon-Ebéon : 394(2011)  Habitants, code postal :  17770
  • Avy : 482(2011)  Habitants, code postal :  17800
  • Aytré :   9031(2011)    Habitants, code postal :  17440
  • Bagnizeau : 191(2011)    Habitants, code postal :  17160
  • Balanzac : 494(2011)  Habitants, code postal :  17600
  • Ballans : 206(2011)  Habitants, code postal :  17160
  • Ballon : 685(2011)  Habitants, code postal :  17290
  • La Barde : 436(2011)  Habitants, code postal :  14360
  • Barzan : 456(2011)  Habitants, code postal :  17120
  • Bazauges : 134(2011)  Habitants, code postal :  17490
  • Beaugeay : 633(2011)  Habitants, code postal :  17620
  • Beauvais-sur-Matha : 705(2011)  Habitants, code postal :  17490
  • Bedenac : 607(2011)  Habitants, code postal :  17210
  • Belluire : 187(2011)  Habitants, code postal :  17800
  • La Benâte : 430(2011)  Habitants, code postal :  17400
  • Benon : 733(2011)  Habitants, code postal :  17170
  • Bercloux : 391(2011)  Habitants, code postal :  17770
  • Bernay-Saint-Martin 760(2011)  Habitants, code postal :  17330
  • Berneuil : 1 024(2011)  Habitants, code postal :  17460
  • Beurlay : 1 000(2011)  Habitants, code postal :  17250
  • Bignay : 414(2011)  Habitants, code postal :  17400
  • Biron : 235(2011)  Habitants, code postal :  17800
  • Blanzac-lès-Matha : 335(2011)  Habitants, code postal :  17160
  • Blanzay-sur-Boutone : 98(2011)  Habitants, code postal :  17470
  • Bois : 605(2011)  Habitants, code postal :  17240
  • Le Bois-Plage-en-Ré :   2 402(2011)  Habitants, code postal :  17580
  • Boisredon : 658(2011)  Habitants, code postal :  17150
  • Bords : 1 275(2011)  Habitants, code postal :  17430
  • Boresse-et-Martron : 192(2011)  Habitants, code postal :  17270
  • Boscamnant : 369(2011)  Habitants, code postal :  17360
  • Bougneau : 530(2011)  Habitants, code postal :  17800
  • Bouhet : 730(2011)  Habitants, code postal :  17540
  • Bourcefranc-le-Chapus :  3452(2011)  Habitants, code postal :  17560
  • Bourgneuf : 1 080(2011) Habitants, code postal :  17220
  • Boutenac-Touvent : 197(2011)  Habitants, code postal :  17120
  • Bran : 124(2011)  Habitants, code postal :  17210
  • La Brée-les-Bains :  773(2011)  Habitants, code postal :  17840
  • Bresdon : 271(2011)  Habitants, code postal :  117490
  • Breuil-la-Réorte : 368(2011)  Habitants, code postal :  17700
  • Breuillet :   2 649(2011)  Habitants, code postal :  17920
  • Breuil-Magné : 1 591(2011)  Habitants, code postal :  17870
  • Brie-sous-Archiac : 249(2011)  Habitants, code postal :  17520
  • Brie-sous-Matha :  199(2011)  Habitants, code postal :  17160
  • Brie-sous-Mortagne : 262(2011)  Habitants, code postal :  17120
  • Brives-sur-Charente : 228(2011)  Habitants, code postal :  17800
  • Brizambourg : 891(2011)  Habitants, code postal :  17770
  • La Brousse : 507(2011)  Habitants, code postal :  17160
  • Burie : 1 280(2011)  Habitants, code postal :  17770
  • Bussac-Forêt :   981(2011)  Habitants, code postal :  17210
  • Bussac-sur-Charente  1 301(2011)  Habitants, code postal :  17100
  • Cabariot : 1 287(2011)  Habitants, code postal :  17430
  • Celles : 309(2011)  Habitants, code postal :  17520
  • Cercoux : 1 146(2011)  Habitants, code postal :  17270
  • Chadenac : 410(2011)  Habitants, code postal :  17800
  • Chaillevette : 1 383(2011)  Habitants, code postal :  17890
  • Chambon : 880(2011)  Habitants, code postal :  17290
  • Chamouillac : 329(2011)  Habitants, code postal :  17130
  • Champagnac :    550(2011)  Habitants, code postal :  17500
  • Champagne : 636(2011)  Habitants, code postal : 17620
  • Champagnolles : 532(2011)  Habitants, code postal :  17240
  • Champdolent : 393(2011)  Habitants, code postal :  17430
  • Chaniers :   3 477(2011)  Habitants, code postal :  17610
  • Chantemerle-sur-la-Soie : 131(2011)  Habitants, code postal :  17380
  • La Chapelle-des-Pots : 939(2011)  Habitants, code postal :  17100
  • Charron :   2 294(2011)  Habitants, code postal :  17230
  • Chartuzac : 170(2011)  Habitants, code postal :  17130
  • Le Château-d’Oléron :   4039(2011)  Habitants, code postal :  17480
  • Châtelaillon-Plage :   6 180(2011)  Habitants, code postal :  17340
  • Chatenet : 222(2011)  Habitants, code postal :  17210
  • Chaunac : 82(2011)  Habitants, code postal :  17130
  • Le Chay : 740(2011)  Habitants, code postal :  17600
  • Chenac-Saint-Seurin-d’ Uzet : 607(2011)  Habitants, code postal :  17120
  • Chepniers :    660(2011)  Habitants, code postal :  17210
  • Chérac : 1 054(2011)  Habitants, code postal :  17610
  • Cherbonnières :  347(2011)  Habitants, code postal :  17470
  • Chermignac :   1 211(2011)  Habitants, code postal :  17460
  • Chervettes : 130(2011)  Habitants, code postal :  17380
  • Chevanceaux : 1 109(2011)  Habitants, code postal :  17210
  • Chives : 374(2011)  Habitants, code postal :  17510
  • Cierzac : 238(2011)  Habitants, code postal :  17520
  • Ciré-d’ Aunis 1 186(2011) Habitants, code postal :  17290
  • Clam : 363(2011)  Habitants, code poastal :  17500
  • Clavette :  975(2011)  Habitants, code poastal :  17220
  • Clérac :    954(2011)  Habitants, code postal :  17270
  • Clion-sur-Seugne :   792(2011)  Habitants, code postal :  17240
  • La Clisse :  567(2011)  Habitants, code postal :  17600
  • La Clotte : 625(2011)  Habitants, code postal :  17360
  • Coivert : 240(2011)  Habitants, code postal :  17330
  • Colombiers : 336(2011)  Habitants, code postal :  17460
  • Consac :    253(2011)  Habitants, code postal :  17150
  • Contré : 141(2011)  Habitants, code postal :  17470
  • Corignac : 339(2011)  Habitants, code postal :  17130
  • Corme-Ecluse : 1 023(2011)  Habitants, code postal :  17600
  • Corme-Royal   1 619(2011)  Habitants, code postal :  17600
  • La Couarde-sur-Mer  1 274(2011)  Habitants, code postal :  17670
  • Coulonges : 225(2011)  Habitants, code postal :  17800
  • Courant : 357(2011)  Habitants, code postal :  17330
  • Courcelles : 451(2011)  Habitants, code postal :  17400
  • Courcerac : 284(2011)  Habitants, code postal :  17160
  • Courçon d’ Aunis : 1 649(2011)  Habitants, code postal :  17170
  • Courcoury    717(2011)  Habitants, code postal :  17100
  • Courpignac : 413(2011)  Habitants, code postal :  17130
  • Coux : 465(2011)  Habitants, code postal :  17130
  • Cozes :   1969(2011)  Habitants, code postal :  17120
  • Cramchaban : 591(2011)  Habitants, code postal :  17170
  • Cravans :    792(2011)  Habitants, code postal :  17260
  • Crazannes : 454(2011)  Habitants, code postal :  17350
  • Cressé : 247(2011)  Habitants, code postal :  17160
  • Croix-Chapeau :   1 148(2011)  Habitants, code postal :  17220
  • La Croix-Comtesse :   178(2011)  Habitants, code postal :  17330
  • Dampierre-sur-Boutonne :    304(2011)  Habitants, code postal :  17470
  • Doeuil-sur-le-Mignon :    338(2011)  Habitants, code postal :  17330
  • Dolus-d’ Oléron   3 247(2011)  Habitants, code postal :  17550
  • Dompierre-sur-Charente :    470(2011)  Habitants, code postal :  17610
  • Dompierre-sur-Mer :   5 389(2011)  Habitants, code postal :  17139
  • Le Douhet : 724(2011)  Habitants, code postal :  17100
  • Echebrune : 500(2011)  Habitants, code postal :  17800
  • Echillais :   3 354(2011)  Habitants, code postal :  17620
  • Ecoyeux : 1 200(2011)  Habitants, code postal :  17770
  • Ecurat : 452(2011)  Habitants, code postal :  17810
  • Les Eduts :  67(2011)  Habitants, code postal :  17510
  • Les Eglises-d’ Argenteuil : 538(2011)  Habitants, code postal :  17400
  • L’ Eguille-sur-Seudre :    944(2011)  Habitants, code postal :  17600
  • Epargnes :   816(2011)  Habitants, code postal :  17120
  • Esnandes :   2 053(2011)  Habitants, code postal :  17137
  • Les Essards :  574(2011)  Habitants, code postal :  17250
  • Etaules :  2 262(2011)  Habitants, code postal :  17750
  • Expiremont : 120(2011)  Habitants, code postal :  17130
  • Fenioux : 133(2011)  Habitants, code postal :  17350
  • Ferrières d’ Aunis :  742(2011)  Habitants, code postal :  17170
  • Fléac-sur-Seugne : 354(2011)  Habitants, code postal :  17800
  • Floirac : 334(2011)  Habitants, code postal :  17120
  • La Flotte en ré :  3 009(2011)   Habitants, code postal :  17630
  • Fontaine-Chalendray :  238(2011)  Habitants, code postal :  17510
  • Fontaines-d’ Ozillac : 494(2011)  Habitants, code postal :  17500
  • Fontcouverte :  2 206(2011)  Habitants, code postal :  17100
  • Fontenet : 379(2011)  Habitants, code postal :  17400
  • Forges :  1 160(2011)  Habitants, code postal 17290
  • Le Fouilloux : 715(2011)  Habitants, code postal :  17270
  • Fouras-les-Bains :  4 189(2011)  Habitants, code postal :  17450
  • La Frédière : 78(2011)  Habitants, code postal :  17770
  • Geay : 672(2011)  Habitants, code postal :  17250
  • Gémozac :  2 646(2011)  Habitants, code postal :  17260
  • La Genétouze : 219(2011)  Habitants, code postal :  17360
  • Genouillé : 794(2011)  Habitants, code postal :  17430
  • Germignac :  596(2011)  Habitants, code postal :  17520
  • Gibourne : 121(2011)  Habitants, code postal :  17160
  • Le Gicq :  121(2011)  Habitants, code postal :  17160
  • Givrezac : 72(2011)  Habitants, code postal :  17260
  • Les Gonds :  1 550(2011)  Habitants, code postal :  17100
  • Gourvillette : 107(2011)  Habitants, code postal :  17490
  • Grandjean : 260(2011)  Habitants, code postal :  17350
  • Le Grand-Village-Plage :  1 018(2011)  Habitants, code postal :  17370
  • La Grève-sur-Mignon :  445(2011)  Habitants, code postal :  17170
  • Grézac : 738(2011)  Habitants, code postal :  17120
  • La Gripperie-Saint-Symphorien : 485(2011)  Habitants, code postal :  17620
  • Le Gua :  2 077(2011)  Habitants, code postal :  17600
  • Le Gué-d’ Alleré : 674(2011)  Habitants, code postal :  17540
  • Guitinières : 425(2011)  Habitants, code postal :  17500
  • Haimps : 524(2011)  Habitants, code postal :  17160
  • Hiers-Brouage :  651(2011)  Habitants, code postal :  17320
  • L’ Houmeau :  2 154(2011)  Habitants, code postal :  17137
  • Île-d’ Aix :  239(2011)  Habitants, code postal :  17123
  • La Jard : 310(2011)  Habitants, code postal :  17460
  • Jarnac-Champagne : 776(2011)  Habitants, code postal :  17520
  • La Jarne :  2 318(2011)  Habitants, code postal :  17220
  • La Jarrie :  2 871(2011)  Habitants, code postal :  17220
  • La Jarrie-Audouin :  269(2011)  Habitants, code postal :  17330
  • Jazennes : 489(2011)  Habitants, code postal :  17260
  • Jonzac :  3 914(2011)  Habitants, code postal :  17500
  • Juicq : 184(2011)  Habitants, code postal :  17770
  • Jussas : 113(2011)  Habitants, code postal :  17130
  • Lagord :  7 445(2011)  Habitants, code postal :  17140
  • La Laigne : 296(2011)  Habitants, code postal :  17170
  • Landes : 584(2011)  Habitants, code postal :  17380
  • Landrais : 682(2011)  Habitants, code postal :  17290
  • Léoville :  318(2011)  Habitants, code postal :  17500
  • Loire-les-Marais : 336(2011)  Habitants, code postal :  17870
  • Loiré-sur-Nie :  305(2011)  Habitants, code postal :  17470
  • Loix-en-Ré 740(2011)  Habitants, code postal :  17111
  • Longèves :  744(2011)  Habitants, code postal :  17230
  • Lonzac : 246(2011)  Habitants, code postal :  17520
  • Lorignac : 470(2011)  Habitants, code postal :  17240
  • Loulay :  775(2011)  Habitants, code postal :  17330
  • Louzignac : 172(2011)  Habitants, code postal :  17160
  • Lozay :  162(2011)  Habitants, code postal :  17330
  • Luchat : 391(2011)  Habitants, code postal :  17600
  • Lussac : 51(2011)  Habitants, code postal :  17500
  • Lussant : 948(2011)  Habitants, code postal :  17430
  • Macqueville : 299(2011)  Habitants, code postal :  17490
  • Marans :  4 688(2011)  Habitants, code postal :  17230
  • Marennes :  5 573(2011)  Habitants, code postal :  17320
  • Marignac : 389(2011)  Habitants, code postal :  17800
  • Marsais : 888(2011)  Habitants, code postal :  17700
  • Marsilly : 2 545(2011)  Habitants, code postal :  17137
  • Massac : 178(2011)  Habitants, code postal :  17490
  • Matha :  2 259(2011)  Habitants, code postal :  17160
  • Les Mathes :  1 738(2011)  Habitants, code postal :  17570
  • Mazeray : 937(2011)  Habitants, code postal :  17400
  • Mazerolles : 269(2011)  Habitants, code postal :  17800
  • Médis :  2 715(2011)  Habitants, code postal :  17600
  • Mérignac : 202(2011)  Habitants, code postal :  17210
  • Meschers-sur-Gironde :  2 789(2011)  Habitants, code postal :  17132
  • Messac : 113(2011)  Habitants, code postal :  17130
  • Meursac : 1 287(2011)  Habitants, code postal :  17120
  • Meux : 300(2011)  Habitants, code postal :  17500
  • Migré :  344(2011)  Habitants, code postal :  17330
  • Migron :  632(2011)  Habitants, code postal :  17770
  • Mirambeau :  1 537(2011)  Habitants, code postal :  17150
  • Moëze : 551(2011)  Habitants, code postal :  17780
  • Moings : 174(2011) Habitants, code postal :  17500
  • Mons : 461(2011)  Habitants, code postal :  17160
  • Montendre :  3 256(2011)  Habitants, code postal :  17130
  • Montguyon :  1 491(2011)  Habitants, code postal :  17270
  • Montils :  738(2011)  Habitants, code postal :  17800
  • Montlieu-la-Garde :  1 355(2011)  Habitants, code postal :  17210
  • Montpellier-de-Médillan 652(2011)  Habitants, code postal :  17260
  • Montroy :  668(2011)  Habitants, code postal :  17220
  • Moragne : 463(2011)  Habitants, code postal :  17430
  • Mornac-sur-Seudre :  798(2011)  Habitants, code postal :  17113
  • Mortagne-sur-Gironde :  1 049(2011)  Habitants, code postal :  17120
  • Mortiers : 194(2011)  Habitants, code postal :  17500
  • Mosnac : 484(2011)  Habitants, code postal :  17240
  • Le Mung : 264(2011)  Habitants, code postal :  17350
  • Muron :  1 239(2011)  Habitants, code postal :  17430
  • Nachamps : 224(2011)  Habitants, code postal :  17380
  • Nancras : 652(2011)  Habitants, code postal :  17600
  • Nantillé : 3335(2011)  Habitants, code postal :  17770
  • Néré :  756(2011)  Habitants, code postal :  17510
  • Neuillac : 292(2011)  Habitants, code postal :  17520
  • Neulles : 143(2011)  Habitants, code postal :  17500
  • Neuvicq : 439(2011)  Habitants, code postal :  17270
  • Neuvicq-le-Château : 415(2011)  Habitants, code postal :  17490
  • Nieul-lès-Saintes : 1 018(2011)  Habitants, code postal :  17810
  • Nieulle-sur-Seudre : 970(2011)  Habitants, code postal :  17600
  • Nieul-le-Virouil : 586(2011)  Habitants, code postal :  17150
  • Nieul-sur-Mer :  5 806(2011)  Habitants, code postal :  17137
  • Les Nouillers : 631(2011)  Habitants, code postal :  17380
  • Nuaillé-d’ Aunis : 1 008(2011)  Habitants, code postal :  17540
  • Nuaillé-sur-Boutonne :  206(2011)  Habitants, code postal :  17470
  • Orignolles :  627(2011)  Habitants, code postal :  17210
  • Ozillac : 686(2011)  Habitants, code postal :  17500
  • Paillé : 340(2011)  Habitants, code postal :  17470
  • Péré :  349(2011)  Habitants, code postal :  17700
  • Pérignac :  994(2011)  Habitants, code postal :  17800
  • Périgny :  6 990(2011)  Habitants, code postal :  17180
  • Pessines :  790(2011)  Habitants, code postal :  17810
  • Le Pin : 71(2011)  Habitants, code postal :  17210
  • Pisany : 459(2011)  Habitants, code postal :  17600
  • Plassac : 594(2011)  Habitants, code postal :  17240
  • Plassay : 681(2011)  Habitants, code postal :  17250
  • Polignac : 135(2011)  Habitants, code postal :  17210
  • Pommiers-Moulons : 190(2011)  Habitants, code postal :  17130
  • Pons :  4 601(2011)  Habitants, code postal :  17800
  • Pont-l’Abbé-d’Arnoult :  2026(2011)  Habitants, code postal :  17250
  • Port-d’Envaux :  1 083(2011)  Habitants, code postal :  17350
  • Port-des-Barques :   1 894(2011)  Habitants, code postal :  17730
  • Les Portes-en-Ré :  665(2011)  Habitants, code postal :  17880
  • Pouillac 232(2011)  Habitants, code postal : 17210
  • Poursay-Garnaud : 299(2011)  Habitants, code postal :  17400
  • Préguillac :  437(2011)  Habitants, code postal :  17460
  • Prignac : 291(2011)  Habitants, code postal :  17160
  • Puilboreau :  5 328(2011)  Habitants, code postal :  17138
  • Puy-du-Lac : 388(2011)  Habitants, code postal :  17380
  • Puyravault : 577(2011)  Habitants, code postal :  17700
  • Puyrolland : 211(2011)  Habitants, code postal :  17380
  • Réaux :  464(2011)  Habitants, code postal :  17500
  • Rétaud :  982(2011)  Habitants, code postal :  17460
  • Rioux 922(2011)  Habitants, code postal :  17460
  • Rivedoux-Plage :  2 328(2011)  Habitants, code postal :  17940
  • Rochefort :  26 455(2011)  Habitants, code postal :  17300
  • La Rochelle :  78 424(2011)  Habitants, code postal :  17000
  • Romazières :  70(2011)  Habitants, code postal :  17510
  • Romegoux :  629(2011)  Habitants, code postal :  17250
  • La Ronde : 957(2011)  Habitants, code postal :  17170
  • Rouffiac :  446(2011)  Habitants, code postal :  17800
  • Rouffignac : 448(2011)  Habitants, code postal :  17130
  • Royan :  19 249(2011)  Habitants, code postal :  17200
  • Sablonceaux :  1 222(2011)  Habitants, code postal :  17600
  • Saint-Agnant :  2 467(2011)  Habitants, code postal :  17620
  • Saint-Aigulin :  1 963(2011)  Habitants, code postal :  17360
  • Saint-André-de-Lidon : 922(2011)  Habitants, code postal :  17260
  • Saint-Augustin 1 210(2011)  Habitants, code postal :  17570
  • Saint-Bonnet-sur-Gironde :  876(2011)  Habitants, code postal :  17150
  • Saint-Bris-des-Bois : 420(2011)  Habitants, code postal :  17770
  • Saint-Césaire :  929(2011)  Habitants, code postal :  17770
  • Saint-Christophe :  1 176(2011)  Habitants, code postal :  17220
  • Saint-Ciers-Champagne :  389(2011)  Habitants, code postal :  17520
  • Saint-Ciers-du-Taillon : 512(2011)  Habitants, code postal :  17240
  • Saint-Clément-des-Baleines :  736(2011)  Habitants, code postal :  17590
  • Saint-Coutant-le-Grand : 342(2011)  Habitants, code postal :  17430
  • Saint-Crépin : 258(2011)  Habitants, code postal :  17380
  • Saint-Cyr-du-Doret : 575(2011)  Habitants, code postal :  17170
  • Saint-Denis-d’ Oléron 1 320(2011)  Habitants, code postal :  17650
  • Saint-Denis-du-Pin : 790(2011)  Habitants, code postal :  17400
  • Saint-Dizant-du-Bois : 108(2011)  Habitants, code postal :  17150
  • Saint-Dizant-du-Gua : 545(2011)  Habitants, code postal :  17240
  • Sainte-Colombe :  123(2011)  Habitants, code postal :  17210
  • Sainte-Gemme : 1 298(2011)  Habitants, code postal :  17250
  • Sainte-Lheurine : 469(2011)  Habitants, code postal :  17520
  • Sainte-Marie-en-Ré :  3 197(2011)  Habitants, code postal :  17740
  • Sainte-Même : 253(2011)  Habitants, code postal :  17770
  • Sainte-Radegonde : 489(2011)  Habitants, code postal :  17250
  • Sainte-Ramée : 135(2011)  Habitants, code postal :  17240
  • Saintes :  27 934(2011)  Habitants, code postal :  17100
  • Sainte-Soulle :  3 535(2011)  Habitants, code postal :  17220
  • Saint-Eugène : 322(2011)  Habitants, code postal :  17520
  • Saint-Félix : 301(2011)  Habitants, code postal :  17330
  • Saint-Fort-sur-Gironde :  902(2011)  Habitants, code postal :  17240
  • Saint-Froult : 303(2011)  Habitants, code postal :  17780
  • Saint-Genis-de-Saintonge :  1 302(2011)  Habitants, code postal :  17240
  • Saint-Georges-Antignac : 418(2011)  Habitants, code postal :  17240
  • Saint-Georges-de-Didonne :  5 136(2011)  Habitants, code postal :  17110
  • Saint-Georges-de-Longuepierre :  228(2011)  Habitants, code postal :  17470
  • Saint-Georges-des-Agoûts : 262(2011)  Habitants, code postal :  17150
  • Saint-Georges-des-Coteaux :  2 578(2011)  Habitants, code postal :  17810
  • Saint-Georges-d’ Oléron :  3 569(2011)  Habitants, code postal :  17190
  • Saint-Georges-du-Bois :  1 760(2011)  Habitants, code postal :  17700
  • Saint-Germain-de-Lusignan :  1 339(2011)  Habitants, code postal :  17500
  • Saint-Germain-de-Marencennes :  1 230(2011)  Habitants, code postal :  17700
  • Saint-Germain-de-Vibrac : 202(2011)  Habitants, code postal :  17500
  • Saint-Germain-du-Seudre 366(2011)  Habitants, code postal :  17240
  • Saint-Grégoire-d’Ardennes : 131(2011)  Habitants, code postal :  17240
  • Saint-Hilaire-de-Villefranche : 1 192(2011)  Habitants, code postal :  1770
  • Saint-Hilaire-du-Bois : 293(2011)  Habitants, code postal :  17500
  • Saint-Hippolyte :  1 331(2011)  Habitants, code postal :  17430
  • Saint-Jean-d’Angély :  8 101(2011)  Habitants, code postal :  17400
  • Saint-Jean-d’Angle : 551(2011)  Habitants, code postal :  17620
  • Saint-Jean-de-Liversay : 2 329(2011)  Habitants, code postal :  17170
  • Saint-Julien-de-l’Escap : 918(2011)  Habitants, code postal :  17400
  • Saint-Just-Luzac :  1 856(2011)  Habitants, code postal :  17320
  • Saint-Laurent-de-la-Barrière : 96(2011)  Habitants, code postal :  17380
  • Saint-Laurent-de-la-Prée :  1 798(2011)  Habitants, code postal : 17450
  • Saint-Léger :  585(2011)  Habitants, code postal :  17800
  • Saint-Loup : 278(2011)  Habitants, code postal :  17380
  • Saint-Maigrin : 563(2011)  Habitants, code postal :  17520
  • Saint-Mandé-sur-Brédoire :  323(2011)  Habitants, code postal :  17470
  • Saint-Mard : 1 029(2011)  Habitants, code postal :  17700
  • Saint-Martial :  125(2011)   Habitants, code postal :  17330
  • Saint-Martial-de-Mirambeau 234(2011)  Habitants, code postal :  17150
  • Saint-Martial-de-Vitaterne : 482(2011)  Habitants, code postal :  17500
  • Saint-Martial-sur-Né : 383(2011)  Habitants, code postal :  17520
  • Saint-Martin-d’Ary : 518(2011)  Habitants, code postal :  17270
  • Saint-Martin-de-Coux : 411(2011)  Habitants, code postal :  17360
  • Saint-Martin-de-Juillers :  164(2011)  Habitants, code postal :  17400
  • Saint-Martin-de-Ré :  2 617(2011)  Habitants, code postal :  17410
  • Saint-Maurice-de-Tavernole : 139(2011)  Habitants, code postal :  17500
  • Saint-Médard : 98(2011)  Habitants, code postal :  17500
  • Saint-Médard-d’Aunis :  1694(2011)  Habitants, code postal :  17220
  • Saint-Nazaire-sur-Charente 1 120(2011)  Habitants, code postal :  17780
  • Saint-Ouen : 135(2011)  Habitants, code postal :  17490
  • Saint-Ouen-d’Aunis : 1 240(2011)  Habitants, code postal :  17230
  • Saint-Palais-de-Négrignac : 389(2011)  Habitants, code postal :  17210
  • Saint-Palais-de-Phiolin : 252(2011)  Habitants, code postal :  17800
  • Saint-Palais-sur-Mer :  4 010(2011)  Habitants, code postal :  17420
  • Saint-Pardoult :  218(2011)  Habitants, code postal :  17400
  • Saint-Pierre-d’Amilly : 449(2011)  Habitants, code postal :  17700
  • Saint-Pierre-de-Juillers 376(2011) Habitants, code postal :  17400
  • Saint-Pierre-de-L’Isle :  260(2011)  Habitants, code postal :  17330
  • Saint-Pierre-d’Oléron : 6521(2011)  Habitants, code postal :  17310
  • Saint-Pierre-Du-Palais : 354(2011)  Habitants, code postal :  17270
  • Saint-Porchaire : 1636(2011)  Habitants, code postal :  17250
  • Saint-Quantin-de-Rancanne :  269(2011)  Habitants, code postal :  17800
  • Saint-Rogatien :  1 891(2011)  Habitants, code postal :  17220
  • Saint-Romain-De-Benet : 1 646(2011)  Habitants, code postal :  17600
  • Saint-Romain-Sur-Gironde : 50(2011)  Habitants, code postal :  17240
  • Saint-Saturnin-Du-Bois :  875(2011)  Habitants, code postal :  17700
  • Saint-Sauvant : 527(2011)  Habitants, code postal :  17610
  • Saint-Sauveur-D’Aunis :  1482(2011)  Habitants, code postal :  17540
  • Saint-Savinien :  2 543(2011)  Habitants, code postal :  17350
  • Saint-Seurin-De-Palenne :  152(2011)  Habitants, code postal :  17800
  • Saint-Sever-De-Saintonge :   630(2011)  Habitants, code postal :  17800
  • Saint-Severin-Sur-Boutonne :   129(2011)  Habitants, code postal :  17330
  • Saint-Sigismond-De-Clermont : 170(2011)  Habitants, code postal :  17240
  • Saint-Simon-De-Bordes 681(2011)  Habitants, code postal :  17500
  • Saint-Simon-De-Pellouaille 520(2011)  Habitants, code postal :  17260
  • Saint-Sorlin-De-Conac 214(2011)  Habitants, code postal :  17150
  • Saint-Sornin : 313(2011)  Habitants, code postal :  17600
  • Saint-Sulpice-D’Arnoult :  655(2011)  Habitants, code postal :  17250
  • Saint-Sulpice-De-Royan :  2787(2011)  Habitants, code postal :  17200
  • Saint-Thomas-De-Conac 559(2011)  Habitants, code postal :  17150
  • Saint-Trojan-les-Bains :  1522(2011)  Habitants, code postal :  17370
  • Saint-Vaize :  586(2011)  Habitants, code postal :  17100
  • Saint-Vivien :  964(2011)  Habitants, code postal :  17220
  • Saint-Xandre :  4 708(2011)  Habitants, code postal :  17138
  • Saleignes :  67(2011)  Habitants, code postal :  17510
  • Salignac-De-Mirambeau : 160(2011)  Habitants, code postal :  17130
  • Salignac-Sur-Charente : 641(2011)  Habitants, code postal :  17800
  • Salles-Sur-Mer 2 026(2011)  Habitants, code postal :  17220
  • Saujon :  6 648(2011)  Habitants, code postal :  17600
  • Seigné :  104(2011)  Habitants, code postal :  17510
  • Semillac : 67(2011)  Habitants, code postal :  17150
  • Semoussac : 276(2011)  Habitants, code postal :  17150
  • Semussac :  1 956(2011)  Habitants, code postal :  17120
  • Le Seure : 244(2011)  Habitants, code postal :  17770
  • Siecq : 214(2011)  Habitants, code postal :  17490
  • Sonnac : 537(2011)  Habitants, code postal :  17160
  • Soubise :  3 067(2011)  Habitants, code postal :  17780
  • Soubran : 388(2011)  Habitants, code postal :  17150
  • Soulignonne : 722(2011)  Habitants, code postal :  17250
  • Souméras :  344(2011)  Habitants, code postal :  17130
  • Sousmoulins : 219(2011)  Habitants, code postal :  17130
  • Surgères 6 520(2011)  Habitants, code postal :  17700
  • Taillant : 162(2011)  Habitants, code postal :  17350
  • Taillebourg : 749(2011)  Habitants, code postal :  17350
  • Talmont-Sur-Gironde :  79(2011)  Habitants, code postal :  17120
  • Tanzac : 285(2011)  Habitants, code postal :  17260
  • Taugon : 758(2011)  Habitants, code postal :  17170
  • Ternant : 340(2011)  Habitants, code postal :  17400
  • Tesson :  1 024(2011)  Habitants, code postal :  17460
  • Thaims : 344(2011)  Habitants, code postal :  17120
  • Thairé 1 462(2011)  Habitants, code postal :  17290
  • Thénac :  1 842(2011)  Habitants, code postal :  17460
  • Thézac : 328(2011)  Habitants, code postal :  17600
  • Thors : 414(2011)  Habitants, code postal :  17160
  • Le Thou : 1 457(2011)  Habitants, code postal :  17290
  • Tonnay-Boutonne : 1 178(2011)  Habitants, code postal :  17380
  • Tonnay-Charente :  7 985(2011)  Habitants, code postal :  17430
  • Torxé : 249(2011)  Habitants, code postal :  17380
  • Les Touches-De-Périgny : 546(2011)  Habitants, code postal :  17160
  • La Tremblade :  4 608(2011)  Habitants, code postal :  17390
  • Trizay :  1 308(2011)  Habitants, code postal :  17250
  • Tugéras-Saint-Maurice : 361(2011)  Habitants, code postal :  17130
  • La Vallée :  696(2011)  Habitants, code postal :  17250
  • Vandré : 771(2011)  Habitants, code postal :  17700
  • Vanzac : 174(2011)  Habitants, code postal :  17500
  • Varaize :  600(2011)  Habitants, code postal :  17400
  • Varzay :  770(2011)  Habitants, code postal :  17460
  • Vaux-Sur-Mer :  3 895(2011)  Habitants, code postal :  17640
  • Vénérand : 699(2011)  Habitants, code postal :  17100
  • Vergeroux :  1005(2011)  Habitants, code postal :  17300
  • Vergné :  151(2011)  Habitants, code postal :  17330
  • La Vergne : 719(2011)  Habitants, code postal :  17400
  • Vérines : 1 820(2011)  Habitants, code postal :  17540
  • Vervant : 211(2011)  Habitants, code postal :  17400
  • Vibrac : 159(2011)  Habitants, code postal :  17130
  • Villars-En-Pons :  572(2011)  Habitants, code postal :  17260
  • Villars-Les-Bois : 250(2011)  Habitants, code postal :  17770
  • La Villedieu : 228(2011)  Habitants, code postal :  17470
  • Villedoux :  1153(2011)  Habitants, code postal :  17230
  • Villemorin :  114(2011)  Habitants, code postal :  17470
  • Villeneuve-La-Comtesse :  713(2011)  Habitants, code postal :  17330
  • Villexavier : 315(2011)  Habitants, code postal :  17500
  • Villiers-Couture 153(2011)  Habitants, code postal :  17510
  • Vinax 65(2011)  Habitants, code postal :  17510
  • Virollet :  261(2011)  Habitants, code postal :  17260
  • Virson : 685(2011)  Habitants, code postal :  17290
  • Voissay : 159(2011)  Habitants, code postal :  17400
  • Vouhé : 610(2011)  Habitants, code postal :  17700
  • Yves : 1 438(2011)  Habitants, code postal :  17340
Category: Non classé  Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,  Comments off

Aube(10)

Le département de l ‘ Aube (10) situé dans la région Champagne-Ardenne, compte 303 298 habitants en 2009.

Pour vous déplacer plus rapidement sur la page, cliquez sur un des liens ci-dessous :

 ligne

 

La région du département :

 

champagne

ligne

Son Blason et Logo :

 

blason

logo

ligne

Le Département :

 

département

ligne

 

L’ Histoire du département :

 

La tribu gauloise des Tricasses, qui, dans l’origine, occupait le territoire formant la plus grande partie de l’Aube, est une des moins connues des historiens ; elle dépendait sans doute de la confédération rémoise et sénonaise, et son histoire se confond avec celle des Remi et des Senones, ces fidèles alliés des Romains. César ne fait pas mention des Tricasses ; Pline et Ptolémée ne font que les nommer.

Le pays des Tricasses appartenait à la Gaule celtique et fut compris d’abord dans la première, puis dans la quatrième Lyonnaise. Ravagé par les Bagaudes en 286, il fut, en 451, le théâtre d’une sanglante bataille, que les Romains et les Francs leurs alliés livrèrent à l’armée d’Attila dans les Champs catalauniques, plaines voisines de Troyes. Attila, vaincu, dut se retirer, laissant, dit-on, trois cent mille hommes sur le champ de bataille.image 1

Nous trouvons, dès le Ve siècle, ce pays, ainsi que celui des Remi (Reims) et des Catalauni (ChâIons), désigné, à cause de son apparence physique, sous le nom de Campagnia, Champagne, le pays des plaines. Après l’invasion des barbares, la Champagne fut divisée entre le royaume des Burgondes et celui des Francs, puis, au partage de la Gaule entre les fils de Clovis, elle fit partie du royaume d’Austrasie. Jusqu’au Xe siècle, des chefs militaires, nommés à vie et révocables titre de comtes ou ducs de Champagne. Deux de ces ducs sont connus pour la rôle important qu’ils semblent avoir joué à l’époque sanglante de Frédégonde e et de Brunehaut l’un, Lupus, fut le conseiller et le favori de Brunehaut ; l’autre, Wintrio, d’abord partisan de la reine d’Austrasie, finit par conspirer contre elle et fut mis à mort par son ordre (597). Quelques-uns mentionnent encore comme ducs de Champagne, vers la fin du siècle suivant, Drogon, Grimoald, Théodoald, qu’ils font fils et petits-fils de pépin d’Héristal.

La dynastie des comtes de Champagne commence avec Robert, troisième fils de ce comte de Vermandois, Herbert II, descendant de Charlemagne, allié de Hugues le Grand et qui trahit Charles le Simple. Robert n’avait hérité de son père que de Vitry et de quelques bourgades ; comme tant. d’autres, il profita des années tumultueuses qui préparèrent l’avènement définitif de la race capétienne ; il s’empara de Troyes contre l’évêque Anségise, s’agrandit encore d’Arcis, de Rhetel, de Mézières, de Donchéry et prit le titre de comte de Troyes. C’est lui, dit-on, qui institua le conseil des sept pairs de Champagne, qui tenaient les états et les grands jours de la province ; ces sept pairs étaient (ou furent plus tard) les comtes de Joigny, de Rhetel, de Braine, de Roucy, de Brienne, de Grand-Pré et de Bar-sur-Seine.

Son frère Herbert et Étienne, fils de celui-ci, régnèrent pieux et paisibles sous le roi Robert. Étienne étant mort sans enfant, son cousin Eudes, petit-fils de Thibaut le Tricheur, déjà comte de Blois, Chartres, Tours, Beauvais, Meaux, fonde la seconde maison de Champagne et la plus illustre.

Le chef de la maison de Blois et de Champagne, Thibaut le Tricheur, était, suivant les uns, d’origine normande et parent de Rollon ; suivant Raoul Glaber, il était fils d’un Champenois, Hastang ou Hastings, les Normands étant venus piller la Champagne, Hastings s’enrôla et fit fortune. Son fils Thibaut, élevé de bonne heure dans le métier, se rit remarquer de ses compagnons et devint un de leurs chefs. Il seconda Hugues le Grand dans ses intrigues et ses luttes contre Louis d’Outre-mer et obtint le comté de Troyes en épousant une fille d’Herbert Il de Vermandois. Les vieux vers suivants expliquent le surnom qu’on lui donna :

 

Thibaud de Chartres fut fil et enguigaux,
Chevalier fut moult et proux et moult chevaliroux,
Mais moult par fut cruel et moult fut envioux.
Thibaud fut plein d’engein et plein de feintie ;
A homme ne à femme ne porta amitié ;
De franc ne de chétif n’ot mercy ne pitié,
Ne ne douta de faire maloeuvre ne péché.

Le fils de Thibaut le Tricheur, Eudes, fut le premier mari de la fameuse Berthe, qui épousa le roi Robert et en eut un fils nommé également Eudes ou Odon. Eudes II et le roi Robert se prétendirent tous deux parents d’Étienne et se disputèrent sa succession ; Eudes s’en empara et la garda. Par la réunion de ces deux grands fiefs de Blois et de Champagne, il comptait plus de grands vassaux et a il se trouva plus puissant que le roi capétien. Il fut le plus turbulent, le plus ambitieux des comtes de Champagne. Il commença par soutenir la reine Constance et son fils Robert contre Henri Ier ; puis il se sentit assez fort pour s’attaquer à l’empereur d’Allemagne. Il prétendit contre Conrad II à la couronne d’Arles, à celle de Lorraine et rêva un nouveau royaume d’Austrasie.image 2

Le roi de Bourgogne, Rodolphe III, avait légué ses États à l’empereur Conrad Il. Eudes, neveu de Rodolphe par sa mère Berthe, réclama et courut se mettre en possession de la Bourgogne. Il en soumit tout d’abord la plus grande partie. Une députation de la ville de Milan, révoltée contre l’empereur, vint lui offrir la couronne d’Italie ; la Lorraine l’appela contre son nouveau duc, Gothelon, créature de Conrad. Eudes pensait déjà se faire couronner à Aix-la-Chapelle. Il envahit la Lorraine et s’empara de Bar. Mais les vassaux de l’empire marchèrent contre lui ; Eudes fut défait et tué, de la main même de Gothelon, qui lui trancha la tête. Il ne put être retrouvé parmi les morts que par sa femme, Ermangarde (1037). Cette puissance redoutable du comte de Champagne s’affaiblit sous ses deux fils, qui se partagèrent ses États. Thibaut Ier, l’aîné, finit cependant par les réunir, à la mort de son frère Étienne.

Étienne III, fils de Thibaut Ier, fut tué en Palestine, où il était allé secourir Baudouin. L’aîné de ses fils, Étienne, hérita de Blois et disputa à Henri Plantagenêt le trône d’Angleterre, qu’il finit par occuper ; le puîné Thibaut Il ou le Grand, eut la Champagne. Thibaut Il fut l’ami de saint Bernard. Par la protection qu’il accorda au neveu d’Innocent III, nommé malgré le roi Louis VII à l’archevêché de Bourges, il attira d’effroyables malheurs sur la Champagne. Louis VII vint ravager toute la province. Vitry fut. incendiée ; treize cents personnes, hommes, femmes et enfants, qui s’étaient réfugiées dans l’église, périrent au milieu des flammes. Saint Bernard conclut le traité de paix.

Son successeur, Henri Ier le Large ou le Libéral, fit faire de grands travaux. La Seine fut partagée au-dessus de Troyes en trois canaux, dont deux traversèrent la ville, qui se trouva assainie et où de nouvelles manufactures s’établirent. Il enferma les faubourgs dans la ville en les entourant d’une nouvelle enceinte et de tours. C’est également sous son règne que fut achevée l’église Saint-Étienne.

Henri II le Jeune se croisa avec Philippe-Auguste, s’attacha à Richard Coeur de Lion et devint roi de Jérusalem en épousant, malgré l’excommunication lancée contre lui, Isabelle, soeur et héritière de Baudouin V. Thibaut III, son frère, comte de Blois et de Chartres, réunit de nouveau les deux domaines ; il épousa la fille de Don Sanche de Navarre et mit cette nouvelle couronne dans sa famille. Il était suzerain de plus de dix-huit cents fiefs, lorsqu’il fut choisi pour conduire la croisade que prêchait Foulques de Neuilly. La mort le surprit au moment du départ, et le commandement passa au comte de Flandre, son beau-frère. La plupart de ses vassaux partirent cependant, et parmi eux le maréchal de Champagne, Geoffroi de Villehardouin, qui devait être l’historien éloquent. de cette merveilleuse expédition.

image 3Le plus célèbre des comtes de Blois, Champagne et Brie fut son fils, Thibaut IV le Posthume ou le Chansonnier, non pour sa gloire de souverain : il porta la couronne de Navarre, alla en croisade comme la plupart de ses prédécesseurs et n’en joua guère un plus grand rôle ; mais l’homme, le prince libéral, l’amant de la reine Blanche, l’imitateur original des troubadours, le poète gracieux et spirituel est resté populaire.

Pendant sa minorité, sa mère, Blanche de Navarre, gouverna ; c’était une femme forte comme la mère de saint Louis. Un compétiteur, mari d’une fille du comte Henri II, appuyé de plusieurs puissants seigneurs, Erard de Brienne, ayant attaqué la Champagne, Blanche leva aussitôt l’armée de ses vassaux fidèles, en appela à la cour des pairs de France, se fit rendre justice, obtint du pape une excommunication contre l’envahisseur et assura l’héritage de son fils.

Thibaut fut de bonne heure envoyé par sa mère à la cour de Philippe-Auguste. Il fit ses premières armes sous Louis VIII, au siège de La Rochelle ; il s’y comporta vaillamment. C’est vers ce temps, dit-on, qu’il tomba amoureux de la reine et que son génie poétique s’éveilla. « Il se partit tout pensif, et lui venoit souvent en remembrance le doux regard de la reine et sa belle contenance. Lors si entroit dans son cœur la douceur amoureuse ; mais quand il lui souvenoit qu’elle estoit si haute dame et de si bonne renommée, et de sa bonne vie et nette, si muoit sa douce pensée en grande tristesse. Et pour ce que profondes pensées engendrent mélancolie, il lui fut dit d’aucuns sages hommes qu’il s’estudiât en beaux sons et doux chants d’instruments, et si fit-il. » Lui-même a dit :

 

Au revenir que je fis de Florence
S’émut mon cœur au petit de chanter,
Quand j’approchois de la terre de France
Où celle maint que ne puis oublier.
Celle que j’aime est de tel signorie
Que sa beauté me fit ontrequider ;
Quand je la vois, je ne sais que je die,
Si suis surpris que ne l’ose prier.

Louis VIII mourut en revenant du siège d’Avignon. Thibaut fut accusé de l’avoir empoisonné. Durant la minorité de saint Louis, Thibaut fut, malgré sa versatilité, le meilleur appui de la régente. L’amour et la jalousie, à ce qu’il semble, eurent plus de part à sa conduite que la politique. « Il couroit vers ce temps-là un bruit-, savoir que le seigneur légat et la reine Blanche ne se comportoient pas ensemble ainsi qu’il estoit convenable. »

Aussi Thibaut penthotal d’abord du côté des barons ; mais il se ravisa et vint rendre hommage au roi. La ligue se trouva une première fois dissoute. Afin de gagner plus sûrement Thibaut à la cause féodale, Pierre Mauclerc, le chef des mécontents, lui offrit sa fille Yolande, et Thibaut accepta. Yolande fut amenée jusqu’à Valserre. Le mariage allait être célébré, quand un billet de la reine rengagea Thibaut. Pierre Mauclerc, ainsi outrageusement joué, s’en retourna en Bretagne, et la guerre commença aussitôt ; elle ne devait pas tarder à punir Thibaut de ses légèretés et de ses trahisons et à amener de grands malheurs en Champagne.

La reine avait convoqué le ban royal contre Mauclerc ; la plupart des seigneurs, bien que du parti de celui-ci, obéirent. Leur service féodal était de quarante jours ; dès qu’ils furent expirés, le duc de Bourgogne, les comtes de Boulogne, de Bar, de Sorez, les sires de Coucy, de Châtillon et d’autres quittèrent l’armée du roi pour aller envahir la Champagne. Tout le pays fut dévasté. Le comte de Champagne lui-même, pour se défendre, fut contraint de brûler plusieurs de ses villes, Chaumes, Épernay, Les Vertus et Sézanne. Les bourgeois de Troyes, auxquels s’étaient joints les hommes d’armes du sire de Joinville (père de l’historien), réussirent à se débarrasser du duc de Bourgogne, qui les assiégeait.

Mais il fallut que Thibaut implorât le secours du roi. Saint Louis s’avança en personne à la tête de son armée, et les barons se retirèrent. Mais dès l’année suivante, après le débarquement du roi d’Angleterre, Henri III, ils revinrent plus nombreux saccager les terres du comte de Champagne. Ils l’accusaient plus haut que jamais d’empoisonnement. Thibaut leur livra bataille et fut vaincu ; deux cents de ses chevaliers furent faits prisonniers ; lui-même s’enfuit comme il put jusqu’à Paris. Louis et Blanche s’entremirent, et la paix fut conclue à la condition que Thibaut prendrait la croix et irait combattre les ennemis du crucifié.

Thibaut ne se hâta point et ne partit que neuf ans après avec un grand nombre de ses vassaux et de ses anciens ennemis, entre autres Pierre Mauclerc, et le duc de Bourgogne. Dans l’intervalle, il était devenu roi de Navarre par la mort de Don Sanche (1234). La croisade finit assez honteusement pour tous. Thibaut revint la même année, abandonnant soixante-dix de ses chevaliers. Depuis, dit Roderic, il s’appliqua à gouverner ses États de Champagne et de Navarre avec -justice et douceur et à y maintenir la paix. Il résidait tantôt à Pampelune, tantôt dans son château de Provins, où, entre autres magnificences, il avait fait peindre en or et en azur ses chansons, paroles et musique, au milieu d’Amours et de cœurs percés de flèches. Le commerce de Champagne prospéra d’ailleurs sous ce règne, et Thibaut établit un grand nombre de « communautés de bourgeois et de villageois en qui il se fiait plus qu’en ses soldats (Albéric). » Il mourut quelques mois avant Blanche de Castille, à Pampelune (1253).

Son fils et son successeur, Thibaut V, épousa Isabelle de France, fille de saint Louis ; la demande en avait été faite par son sénéchal de Champagne, le sire de Joinville. La roi de Navarre suivit son beau-père à sa seconde croisade et mourut comme lui de fatigue au retour ; il mourut en Sicile. Sa couronne et ses seigneuries furent l’héritage de son frère Henri III, qui n’est célèbre que pour son excessif embonpoint et mourut en 1274 d’une attaque d’apoplexie.

Henri III ne laissait qu’une fille, Jeanne, âgée de trois ans. La Navarre se souleva et fut menacée à la fois par les rois d’Aragon et de Castille. Jeanne alors fut confiée par sa mère au roi Philippe III, qui, se déclarant le tuteur de la mère et de la fille, envoya une armée en Navarre pour assurer les droits de l’héritière. Jeanne épousa Philippe le Bel, qui gouverna avec sa femme la Navarre et la Champagne. C’était une princesse remarquable par sa beauté et son esprit ; c’est elle qui fonda le collège de Navarre, à Paris. Avec elle s’éteignit la maison de Champagne (1304). « Famille plus aimable que guerrière, dit AI. Michelet, poètes, pèlerins, croisés, les comtes de Blois et Champagne n’eurent ni l’esprit de suite ni la ténacité de leurs rivaux de Normandie et d’Anjou. » Le fils aîné de Jeanne, Louis le Hutin, devint roi de Navarre et comte de Champagne avant d’être roi de France ; on sait qu’il ne laissa qu’une fille également nommée Jeanne. Philippe le Long s’empara à la fois de la couronne de France, de la Navarre et du comté de Champagne ; en 1324, Charles la Bel obtint de Jeanne elle-même et de son mari, la comte d’Évreux, une renonciation à ses droits sur la Champagne et sur la Navarre. Cette renonciation, parait-il, n’avait été consentie qu’en faveur de Charles et de ses héritiers directs, et à l’avènement de Philippe de Valois, les contestations recommencèrent entre le roi et Jeanne. Philippe rendit la Navarre et obtint une renonciation nouvelle à la couronne de Champagne. Depuis cette époque, malgré les réclamations et les tentatives du fils de Jeanne, Charles le Mauvais, roi de Navarre, la Champagne fut regardée comme une province dépendante du domaine royal. Elle y fut solennellement réunie par le roi Jean en 1361.

Plus qu’aucune autre, la province de Champagne, ouverte de tous côtés, eut à souffrir des calamités de la guerre de, Cent ans ; les Anglais, les grandes compagnies, les malandrins la ravagèrent incessamment ; c’est en Champagne que se forma (1362) la grande compagnie composée d’Anglais, d’Allemands, de Gascons, de Belges, qui se donnaient à eux-mêmes le nom de Tard-Venus, « parce qu’ils avaient encore peu pillé au royaume de France et s’en voulaient dédommager âprement. »

Rappelons seulement la belle conduite de Henri de Poitiers, évêque de Troyes, qui se mit à la tête d’une armée, battit et chassa Robert Knolles, et la victoire de Barbazan à La Croisette (1430). La Champagne fut donnée par Henri V, roi d’Angleterre, au duc de Bourgogne, et l’une des conditions du traité d’Arras, conclu en 1437 entre Charles VII et Philippe le Bon, fut la cession au duc du comté de Bar-sur-Seine. Ce traité, qui assura la retraite définitive de l’étranger, mit fin aux malheurs de la Champagne dans cette période. La Champagne peut disputer à la Lorraine l’honneur d’avoir donné Jeanne D’arc à la France. Au siècle suivant, les troupes de Charles-Quint envahirent deux fois la Champagne et incendièrent Troyes.

La Réforme amena des désastres plus terribles encore. La noblesse de Champagne entra tout d’abord dans l’Union catholique. Le prince de Condé, voulant renforcer le parti protestant, y appela les Allemands du comte palatin Casimir. Les reîtres y commirent longtemps toutes sortes d’excès, et lorsqu’en 1576 Henri III se soumit à payer ces pillards afin de les renvoyer chez eux, l’argent se faisant attendre, ils vécurent encore trois mois à discrétion dans le pays. Presque tout entière à la Ligue, la province ne se soumit à Henri IV qu’après son abjuration (1594).

Constitué dans sa forme actuelle, en 1790, par l’Assemblée nationale, le département de l’Aube n’eut pas à souffrir de l’invasion de 1792, arrêtée à Valmy, ni du règne de la Terreur en 1793, mais il fut en 1814 le théâtre principal de la lutte de Napoléon contre les armées alliées ; les noms de Brienne, de La Rothière, de Rosnay, d’Arcis-sur-Aube, de Nogent, de Méry appartiennent à l’histoire de cette immortelle campagne, où les habitants de la Champagne rivalisèrent avec nos soldats de patriotisme et de courage.

Après les Cent-Jours, en 1815, l’étranger envahit de nouveau le département de l’Aube et ne s’en retira qu’après une occupation de trois ans, en 1818. Une ère de prospérité suivit de 1818 à 1870, pendant laquelle la Champagne vit son industrie et son commerce prendre un rapide et profitable essor.

Si, pendant l’invasion de 1870-1871, il ne se livra point de nouveaux combats dans le département de l’Aube, il eut cruellement à souffrir des excès et des pillages des Prussiens, qui y séjournèrent près de dix mois. On évalue à 6 672 783 francs 16 centimes les pertes éprouvées par le département de l’Aube pendant cette funeste époque.

( source : http://www.france-pittoresque.com/)

ligne

 

 Liste des communes de l’ Aube :

 

Le département de l’ Aube compte 433 communes repartis en population de la manière suivante ( si la commune à un site web, cliquer sur le panneau de celle-ci ):

  • Ailleville : 273  Habitants, code postal :  10200
  • Aix-en-Othe : 2 417  Habitants, code postal :  10160
  • Allibaudières : 256  Habitants, code postal :  10700
  • Amance : 267  Habitants, code postal :  10140
  • Arcis-sur-Aube : 3 015  Habitants, code postal :  10700
  • Arconville : 113  Habitants, code postal :  10200
  • Argançon : 101  Habitants, code postal :  10140
  • Arrelles : 86  Habitants, code postal :  10340
  • Arrembécourt : 45  Habitants, code postal :  10330
  • Arrentières : 207  Habitants, code postal :  10200
  • Arsonval : 342  Habitants, code postal :  10200
  • Assenay : 151  Habitants, code postal :  10320
  • Assencières : 191  Habitants, code postal :  10220
  • Aubeterre : 232  Habitants, code postal :  10150
  • Aulnay : 119  Habitants, code postal :  10240
  • Auxon : 977  Habitants, code postal :  10130
  • Avant-lès-Marcilly : 493  Habitants, code postal :  10400
  • Avant-lès-Ramerupt : 146  Habitants, code postal :  10240
  • Avirey-Lingey : 224  Habitants, code postal :  10340
  • Avon-la-Pèze : 180  Habitants, code postal :  10290
  • Avreuil : 166  Habitants, code postal :  10130
  • Bagneux-la-Fosse : 177  Habitants, code postal :  10340
  • Bailly-le-Franc : 29  Habitants, code postal :  10330
  • Balignicourt : 80  Habitants, code postal :  10330
  • Balnot-la-Grange : 148  Habitants, code postal :  10210
  • Balnot-sur-Laignes : 156  Habitants, code postal :  10110
  • Barberey-Saint-Sulpice : 1 207  Habitants, code postal :  10600
  • Barbuise : 416  Habitants, code postal :  10400
  • Baroville : 349  Habitants, code postal :  10200
  • Bar-sur-Aube : 5 345  Habitants, code postal :  10200
  • Bar-sur-Seine : 3 303  Habitants, code postal :  10110
  • Bayel : 854  Habitants, code postal :  10310
  • Bercenay-en-Othe : 413  Habitants, code postal :  10190
  • Bercenay-le-Hayer : 135  Habitants, code postal :  10290
  • Bergères : 123  Habitants, code postal :  10200
  • Bernon : 201  Habitants, code postal :  10130
  • Bertignolles : 67  Habitants, code postal :  10110
  • Bérulle : 264  Habitants, code postal :  10160
  • Bessy : 131  Habitants, code postal :  10170
  • Bétignicourt : 31  Habitants, code postal :  10500
  • Beurey : 188  Habitants, code postal :  10140
  • Blaincourt-sur-Aube : 96  Habitants, code postal :  10500
  • Blignicourt : 43  Habitants, code postal :  10500
  • Bligny : 198  Habitants, code postal :  10200
  • Les bordes-Aumont : 486  Habitants, code postal :  10800
  • Bossancourt : 202  Habitants, code postal :  10140
  • Bouilly : 1 063  Habitants, code postal :  10320
  • Boulages : 234  Habitants, code postal :  10380
  • Bouranton : 524  Habitants, code postal :  10270
  • Bourdenay : 101  Habitants, code postal :  10290
  • Bourguignons : 277  Habitants, code postal :  10110
  • Bouy-Luxembourg : 195  Habitants, code postal :  10220
  • Bouy-sur-Orvin : 59  Habitants, code postal :  10400
  • Bragelogne-Beauvoir : 271  Habitants, code postal :  10340
  • Braux : 111  Habitants, code postal :  10500
  • Bréviandes : 2 259  Habitants, code postal :  10450
  • Brévonnes : 703  Habitants, code postal :  10220
  • Briel-sur-Barse : 201  Habitants, code postal :  10140
  • Brienne-la-Vieille : 450  Habitants, code postal :  10500
  • Brienne-le-Château : 3 154  Habitants, code postal :  10500
  • Brillecourt : 89  Habitants, code postal :  10240
  • Bucey-en-Othe : 431  Habitants, code postal :  10190
  • Buchères : 1 404  Habitants, code postal :  10800
  • Buxeuil : 140  Habitants, code postal :  10110
  • Buxières-sur-Arce : 155  Habitants, code postal :  10110
  • Celles-sur-Ource : 473  Habitants, code postal :  10110
  • Chacenay : 62  Habitants, code postal :  10110
  • La Chaise : 35  Habitants, code postal :  10500
  • Chalette-sur-Voire : 144  Habitants, code postal :  10500
  • Chamoy : 478  Habitants, code postal :  10130
  • Champfleury : 155  Habitants, code postal :  10700
  • Champignol-lez-Mondeville : 346  Habitants, code postal :  10200
  • Champigny-sur-Aube : 86  Habitants, code postal :  10700
  • Champ-sur-Barse : 33  Habitants, code postal :  10140
  • Channes : 126  Habitants, code postal :  10340
  • Chaource : 1 103  Habitants, code postal :  10210
  • La Chapelle-Saint-Luc : 13 463  Habitants, code postal :  10600
  • Chapelle-Vallon : 213  Habitants, code postal :  10700
  • Chappes : 303  Habitants, code postal :  10260
  • Charmont-sous-Barbuise : 1 017  Habitants, code postal :  10150
  • Charmoy : 59  Habitants, code postal :  10290
  • Charny-le-Bachot : 198  Habitants, code postal :  10380
  • Chaserey : 50  Habitants, code postal :  10210
  • Châtres : 620  Habitants, code postal :  10510
  • Chauchigny : 253  Habitants, code postal :  10170
  • Chaudrey : 153  Habitants, code postal :  10240
  • Chauffour-lès-Bailly : 116  Habitants, code postal :  10110
  • Chaumesnil : 86  Habitants, code postal :  10500
  • Chavanges : 665  Habitants, code postal :  10330
  • Le Chêne : 254  Habitants, code postal :  10700
  • Chennegy : 461  Habitants, code postal :  10190
  • Chervey : 187  Habitants, code postal :  10110
  • Chesley : 341  Habitants, code postal :  10210
  • Chessy-les-Prés : 526  Habitants, code postal :  10130
  • Clérey : 1 121  Habitants, code postal :  10390
  • Coclois : 190  Habitants, code postal :  10240
  • Colombé-la-Fosse : 215  Habitants, code postal :  10200
  • Colombé-le-Sec : 135  Habitants, code postal :  10200
  • Cormost : 286  Habitants, code postal :  10800
  • Coucelles-sur-Voire : 38  Habitants, code postal :  10500
  • Courceroy : 114  Habitants, code postal :  10400
  • Coursan-en-Othe : 99  Habitants, code postal :  10130
  • Courtaoult : 76  Habitants, code postal :  10130
  • Courtenot : 220  Habitants, code postal :  10260
  • Courteranges : 589  Habitants, code postal :  10270
  • Courteron : 120  Habitants, code postal :  10250
  • Coussegrey : 156  Habitants, code postal :  10210
  • Couvignon : 235  Habitants, code postal :  10200
  • Crancey : 820  Habitants, code postal :  10100
  • Creney-près-Troyes : 1 586  Habitants, code postal :  10150
  • Crésantignes : 274  Habitants, code postal :  10320
  • Crespy-le-Neuf : 147  Habitants, code postal :  10500
  • Les Croûtes : 102  Habitants, code postal :  10130
  • Cunfin : 212  Habitants, code postal :  10360
  • Cussangy : 207  Habitants, code postal :  10210
  • Dampierre : 297  Habitants, code postal :  10240
  • Davrey : 270  Habitants, code postal :  10130
  • Dienville : 828  Habitants, code postal :  10500
  • Dierrey-Saint-Julien : 260  Habitants, code postal :  10190
  • Dierrey-Saint-Pierre : 203  Habitants, code postal :  10190
  • Dolancourt : 146  Habitants, code postal :  10200
  • Dommartin-le-Coq : 65  Habitants, code postal :  10240
  • Donnement : 82  Habitants, code postal :  10330
  • Dosches : 294  Habitants, code postal :  10220
  • Dosnon : 107  Habitants, code postal :  10700
  • Droupt-Saint-Basle : 317  Habitants, code postal :  10170
  • Droupt-Sainte-Marie : 236  Habitants, code postal :  10170
  • Eaux-Puiseaux : 233  Habitants, code postal :  10130
  • Echemines : 81  Habitants, code postal :  10350
  • Eclance : 118  Habitants, code postal :  10200
  • Eguilly-sous-Bois : 124  Habitants, code postal :  10110
  • Engente : 43  Habitants, code postal :  10200
  • Epagne : 110  Habitants, code postal :  10500
  • Epothémont : 172  Habitants, code postal :  10500
  • Evry-le-Châtel : 1 224  Habitants, code postal :  10130
  • Essoyes : 693  Habitants, code postal :  10360
  • Estissac : 1 804  Habitants, code postal :  10190
  • Etourvy : 215  Habitants, code postal :  10210
  • Etrelles-sur-Aube : 137  Habitants, code postal :  10170
  • Faux-Villecerf : 219  Habitants, code postal :  10290
  • Fay-lès-Marcilly : 108  Habitants, code postal :  10290
  • Fays-la-Chapelle : 150  Habitants, code postal :  10320
  • Ferreux-Quincey : 347  Habitants, code postal :  10400
  • Feuges : 255  Habitants, code postal :  10150
  • Fontaine : 290  Habitants, code postal :  10200
  • Fontaine-les-Grès : 857  Habitants, code postal :  10280
  • Fontaine-Mâcon : 566  Habitants, code postal :  10400
  • Fontenay-de- Bossery : 80  Habitants, code postal :  10400
  • Fontette : 181  Habitants, code postal :  10360
  • Fontvannes : 579  Habitants, code postal :  10190
  • La Fosse-Corduan : 218  Habitants, code postal :  10100
  • Fouchères : 507  Habitants, code postal :  10260
  • Fralignes : 73  Habitants, code postal :  10110
  • Fravaux : 50  Habitants, code postal :  10200
  • Fresnay : 42  Habitants, code postal :  10200
  • Fresnoy-le-Château : 246  Habitants, code postal :  10270
  • Fuligny : 51  Habitants, code postal :  10200
  • Gélannes : 722  Habitants, code postal :  10100
  • Géraudot : 294  Habitants, code postal :  10220
  • Les Grandes-Chapelles : 366  Habitants, code postal :  10170
  • Grandville : 96  Habitants, code postal :  10700
  • Les Granges : 80  Habitants, code postal :  10210
  • Gumery : 228  Habitants, code postal :  10400
  • Gyé-sur-Seine : 529  Habitants, code postal :  10250
  • Hampigny : 259  Habitants, code postal :  10500
  • Herbisse : 177  Habitants, code postal :  10700
  • Isle-Aubigny : 155  Habitants, code postal :  10240
  • Isle-Aumont : 516  Habitants, code postal :  10800
  • Jasseines : 161  Habitants, code postal :  10330
  • Jaucourt : 177  Habitants, code postal :  10200
  • Javernant : 164  Habitants, code postal :  10320
  • Jessains : 280  Habitants, code postal :  10140
  • Jeugny : 454  Habitants, code postal :  10320
  • Joncreuil : 85  Habitants, code postal :  10330
  • Jully-sur-Sarce : 292  Habitants, code postal :  10260
  • Juvancourt : 159  Habitants, code postal :  10310
  • Juvanzé : 30  Habitants, code postal :  10140
  • Juzanvigny : 123  Habitants, code postal :  10500
  • Lagesse : 184  Habitants, code postal :  10210
  • Laines-aux-Bois : 510  Habitants, code postal :  10120
  • Landreville : 538  Habitants, code postal :  10110
  • Lantages : 240  Habitants, code postal :  10210
  • Lassicourt : 65  Habitants, code postal :  10500
  • Laubressel : 462  Habitants, code postal :  10270
  • Lavau : 813  Habitants, code postal :  10150
  • Lentilles : 92  Habitants, code postal :  10330
  • Lesmont : 348  Habitants, code postal :  10500
  • Lévigny : 105  Habitants, code postal :  10200
  • Lhuître : 272  Habitants, code postal :  10700
  • Lignières : 231  Habitants, code postal :  10130
  • Lignol-le-Château : 203  Habitants, code postal :  10200
  • Lirey : 96  Habitants, code postal :  10320
  • Loches-sur-Ource : 367  Habitants, code postal :  10110
  • La Loge-aux-chèvres : 81  Habitants, code postal :  10140
  • La Loge-Pomblin : 67  Habitants, code postal :  10210
  • Les Loges-Margueron : 231  Habitants, code postal :  10210
  • Longchamps-sur-Aujon : 419  Habitants, code postal :  10310
  • Longeville-sur-Mogne : 105  Habitants, code postal :  10320
  • Longpré-le-Sec : 81  Habitants, code postal :  10140
  • Longsols : 128  Habitants, code postal :  10240
  • Longueville-sur-Aube : 128  Habitants, code postal :  10170
  • La Louptière-Thénard : 271  Habitants, code postal :  10400
  • Lusigny-sur-Barse : 1 727  Habitants, code postal :  10270
  • Luyères : 433  Habitants, code postal :  10150
  • Macey : 884  Habitants, code postal :  10300
  • Machy : 109  Habitants, code postal :  10320
  • Magnant : 178  Habitants, code postal :  10110
  • Magnicourt : 67  Habitants, code postal :  10240
  • Magny-Fouchard : 263  Habitants, code postal :  10140
  • Mailly-le-Camp : 1 726  Habitants, code postal :  10230
  • Maison-des-Champs : 40  Habitants, code postal :  10140
  • Maisons-lès-Chaource : 182  Habitants, code postal :  10210
  • Maisons-lès-Soulaines : 81  Habitants, code postal :  10200
  • Maizières-la-Grande-Paroisse : 1 408  Habitants, code postal :  10510
  • Maizières-lès-Brienne : 178  Habitants, code postal :  10500
  • Maraye-en-Othe : 497  Habitants, code postal :  10160
  • Marcilly-le-Hayer : 665  Habitants, code postal :  10290
  • Marigny-le-Châtel : 1 645  Habitants, code postal :  10350
  • Marnay-sur-Seine : 246  Habitants, code postal :  10400
  • Marolles-lès-Bailly : 102  Habitants, code postal :  10110
  • Marolles-sous-Lignières : 320  Habitants, code postal :  10130
  • Mathaux : 239  Habitants, code postal :  10500
  • Maupas : 98  Habitants, code postal :  10320
  • Mergey : 677  Habitants, code postal :  10600
  • Le Mériot : 569  Habitants, code postal :  10400
  • Merrey-sur-Arce : 326  Habitants, code postal :  10110
  • Méry-sur-Seine : 1 399  Habitants, code postal :  10170
  • Mesgrigny : 270  Habitants, code postal :  10170
  • Mesnil-la-Comtesse : 36  Habitants, code postal :  10700
  • Mesnil-Lettre : 61  Habitants, code postal :  10240
  • Mesnil-Saint-Loup : 556  Habitants, code postal :  10190
  • Mesnil-Saint-Père : 415  Habitants, code postal :  10140
  • Mesnil-Sellières : 557  Habitants, code postal :  10220
  • Messon : 440  Habitants, code postal :  10190
  • Metz-Robert : 54  Habitants, code postal :  10210
  • Meurville : 177  Habitants, code postal :  10200
  • Molins-sur-Aube : 117  Habitants, code postal :  10500
  • Montaulin : 752  Habitants, code postal :  10270
  • Montceaux-lès-Vaudes : 264  Habitants, code postal :  10260
  • Montfey : 137  Habitants, code postal :  10130
  • Montgueux : 402  Habitants, code postal :  10300
  • Montiéramey : 448  Habitants, code postal :  10270
  • Montier-en-l’Isle : 202  Habitants, code postal :  10200
  • Montigny-les-Monts : 260  Habitants, code postal :  10130
  • Montmartin-le-Haut : 60  Habitants, code postal :  10140
  • Montmorency-Beaufort : 125  Habitants, code postal :  10330
  • Montpothier : 327  Habitants, code postal :  10400
  • Montreuil-sur-Barse : 301  Habitants, code postal :  10270
  • Montsuzain : 342  Habitants, code postal :  10150
  • Morembert : 47  Habitants, code postal :  10240
  • Morvilliers : 305  Habitants, code postal :  10500
  • La Motte-Tilly : 371  Habitants, code postal :  10400
  • Moussey : 545  Habitants, code postal :  10800
  • Mussy-sur-Seine : 1 155  Habitants, code postal :  10250
  • Neuville sur Seine : 387  Habitants, code postal :  10250
  • Neuville-sur-Vanne : 429  Habitants, code postal :  10190
  • Noé-les-Mallets : 117  Habitants, code postal :  10360
  • Les Noës-près-Troyes : 3 171  Habitants, code postal :  10420
  • Nogent-en-Othe : 37  Habitants, code postal :  10160
  • Nogent-sur-Aube : 348  Habitants, code postal :  10240
  • Nogent-sur-Seine : 6  100  Habitants, code postal :  10400
  • Nozay : 138  Habitants, code postal :  10700
  • Onjon : 247  Habitants, code postal :  10220
  • Origny-le-Sec : 631  Habitants, code postal :  10510
  • Ormes : 196  Habitants, code postal :  10700
  • Ortillon : 35  Habitants, code postal :  10700
  • Orvilliers-Saint-Julien : 308  Habitants, code postal :  10170
  • Ossey-les-Trois-Maisons : 586  Habitants, code postal :  10100
  • Paisy-Cosdon : 335  Habitants, code postal :  10160
  • Palis : 612  Habitants, code postal :  10190
  • Pargues : 120  Habitants, code postal :  10210
  • Pars-lès-Chavanges : 72  Habitants, code postal :  10330
  • Pars-lès-Romilly : 775  Habitants, code postal :  10100
  • Le Pavillon-Sainte-Julie : 317  Habitants, code postal :  10350
  • Payns : 1 198  Habitants, code postal :  10600
  • Pel-et-Der : 145  Habitants, code postal :  10500
  • Périgny-la-Rose : 110  Habitants, code postal :  10400
  • Perthes-lès-Brienne : 80  Habitants, code postal :  10500
  • Petit-Mesnil : 240  Habitants, code postal :  10500
  • Piney : 1 271  Habitants, code postal :  10220
  • Plaines-Saint-Lange : 303  Habitants, code postal :  10250
  • Plancy-l’Abbaye : 937  Habitants, code postal :  10380
  • Planty : 200  Habitants, code postal :  10160
  • Plessis-Barbuise : 154  Habitants, code postal :  10400
  • Poivres : 168  Habitants, code postal :  10700
  • Poligny : 68  Habitants, code postal :  10110
  • Polisot : 345  Habitants, code postal :  10110
  • Polisy : 175  Habitants, code postal :  10110
  • Pont-Sainte-Marie : 4 791  Habitants, code postal :  10150
  • Pont-sur-Seine : 993  Habitants, code postal :  10400
  • Pouan-les-Vallées : 502  Habitants, code postal :  10700
  • Pougy : 275  Habitants, code postal :  10240
  • Pouy-sur-Vannes : 145  Habitants, code postal :  10290
  • Praslin : 77  Habitants, code postal :  10210
  • Précy-Notre-Dame : 79  Habitants, code postal :  10500
  • Précy-Saint-Martin : 208  Habitants, code postal :  10500
  • Prémierfait : 103  Habitants, code postal :  10170
  • Proverville : 262  Habitants, code postal :  10200
  • Prugny : 420  Habitants, code postal :  10190
  • Prunay-Belleville : 221  Habitants, code postal :  10350
  • Prusy : 107  Habitants, code postal :  10210
  • Puits-et-Nuisement : 202  Habitants, code postal :  10140
  • Racines : 183  Habitants, code postal :  10130
  • Radonvilliers : 384  Habitants, code postal :  10500
  • Ramerupt : 386  Habitants, code postal :  10240
  • Rances : 40  Habitants, code postal :  10500
  • Rhèges : 222  Habitants, code postal :  10170
  • Les Riceys : 1 344  Habitants, code postal :  10340
  • Rigny-la-Nonneuse : 144  Habitants, code postal :  10290
  • Rigny-le-Ferron : 378  Habitants, code postal :  10160
  • Rilly-Sainte-Syre : 253  Habitants, code postal :  10280
  • La Rivière-de-Corps : 2 925  Habitants, code postal :  10440
  • Romilly-sur-Seine : 13 758  Habitants, code postal :  10100
  • Roncenay : 135  Habitants, code postal :  10320
  • Rosières-près-Troyes : 3 172  Habitants, code postal :  10430
  • Rosnay-l’Hôpital : 226  Habitants, code postal :  10500
  • La Rothière : 107  Habitants, code postal :  10500
  • Rouilly-Sacey : 373  Habitants, code postal :  10220
  • Rouilly-Saint-Loup : 547  Habitants, code postal :  10800
  • Rouvres-les-Vignes : 118  Habitants, code postal :  10200
  • Rumilly-lès-Vaudes : 468  Habitants, code postal :  10260
  • Ruvigny : 447  Habitants, code postal :  10410
  • Saint-André-les-Vergers : 11 296  Habitants, code postal :  10120
  • Saint-Aubin : 598  Habitants, code postal :  10400
  • Saint-Benoist-sur-Vanne : 233  Habitants, code postal : 10160
  • Saint-Benoît-sur-Seine : 403  Habitants, code postal :  10180
  • Saint-Christophe-Dodinicourt : 35  Habitants, code postal :  10500
  • Sainte-Maure : 1 417  Habitants, code postal :  10150
  • Sainte-Savine : 10 176  Habitants, code postal :  10300
  • Saint-Etienne-sous-Barbuise : 134  Habitants, code postal :  10700
  • Saint-Flavy : 267  Habitants, code postal :  10350
  • Saint-Germain : 2 279  Habitants, code postal :  10120
  • Saint-Hilaire-sous-Romilly : 384  Habitants, code postal :  10100
  • Saint-Jean-de-Bonneval : 383  Habitants, code postal :  10320
  • Saint-Julien-les-Villas : 6 781  Habitants, code postal :  10800
  • Saint-léger-près-Troyes : 728  Habitants, code postal :  10800
  • Saint-Léger-sous-Brienne : 395  Habitants, code postal :  10500
  • Saint-Léger-sous-Margerie : 56  Habitants, code postal :  10330
  • Saint-Loup-de-Buffigny : 185  Habitants, code postal :  10100
  • Saint-Lupien : 240  Habitants, code postal :  10350
  • Saint-Lyé : 2 904  Habitants, code postal :  10180
  • Saint-Mards-en-Othe : 652  Habitants, code postal :  10160
  • Saint-Martin-de-Bossenay : 390  Habitants, code postal :  10100
  • Saint-Mesmin : 887  Habitants, code postal :  10280
  • Saint-Nabord-sur-Aube : 132  Habitants, code postal :  10700
  • Saint-Nicolas-la-Chapelle : 77  Habitants, code postal :  10400
  • Saint-Oulph : 217  Habitants, code postal :  10170
  • Saint-Parres-aux-Tertres : 2 851  Habitants, code postal :  10410
  • Saint-Parres-lès-Vaudes : 994  Habitants, code postal :  10260
  • Saint-Phal : 540  Habitants, code postal :  10130
  • Saint-Pouange : 896  Habitants, code postal :  10120
  • Saint-Remy-sous-Barbuise : 182  Habitants, code postal :  10700
  • Saint-Thibault : 466  Habitants, code postal :  10800
  • Saint-Usage : 90  Habitants, code postal :  10360
  • Salon : 150  Habitants, code postal :  10700
  • Saulcy : 86  Habitants, code postal :  10200
  • La Saulsotte : 648  Habitants, code postal :  10400
  • Savières : 952  Habitants, code postal :  10600
  • Semoine : 220  Habitants, code postal :  10700
  • Soligny-les-Etangs : 220  Habitants, code postal :  10400
  • Sommeval : 326  Habitants, code postal :  10320
  • Soulaines-Dhuys : 311  Habitants, code postal :  10200
  • Souligny : 412  Habitants, code postal :  10320
  • Spoy : 142  Habitants, code postal :  10200
  • Thennelières : 336  Habitants, code postal :  10410
  • Thieffrain : 159  Habitants, code postal :  10140
  • Thil : 158  Habitants, code postal :  10200
  • Thors : 75  Habitants, code postal :  10200
  • Torcy-le-Grand : 421  Habitants, code postal :  10700
  • Torcy-le-Petit : 80  Habitants, code postal :  10700
  • Torvilliers : 860  Habitants, code postal :  10440
  • Traînel : 1 058  Habitants, code postal :  10400
  • Trancault : 206  Habitants, code postal :  10290
  • Trannes : 257  Habitants, code postal :  10140
  • Trouans : 236  Habitants, code postal :  10700
  • Troyes : 61 188  Habitants, code postal :  10000
  • Turgy : 42  Habitants, code postal :  10210
  • Unienville : 114  Habitants, code postal :  10140
  • Urville : 153  Habitants, code postal :  10200
  • Vailly : 293  Habitants, code postal :  10150
  • Val-d’Auzon : 406  Habitants, code postal :  10220
  • Vallant-Saint-Georges : 388  Habitants, code postal :  10170
  • Vallentigny : 201  Habitants, code postal :  10500
  • Vallières : 142  Habitants, code postal :  10210
  • Vanlay : 307  Habitants, code postal :  10210
  • Vauchassis : 516  Habitants, code postal :  10190
  • Vauchonvilliers : 138  Habitants, code postal :  10140
  • Vaucogne : 80  Habitants, code postal :  10240
  • Vaudes : 631  Habitants, code postal :  10260
  • Vaupoisson : 149  Habitants, code postal :  10700
  • Vendreuvre-sur-Barse : 2 403  Habitants, code postal :  10140
  • la Vendue-Mignot : 238  Habitants, code postal :  10800
  • Vernonvilliers : 83  Habitants, code postal :  10200
  • Verpillières-sur-Ource : 115  Habitants, code postal :  10360
  • Verricourt : 42  Habitants, code postal :  10240
  • Verrières : 1 740  Habitants, code postal :  10390
  • Viâpres-le-Petit : 125  Habitants, code postal :  10380
  • Villacerf : 502  Habitants, code postal :  10600
  • Villadin : 128  Habitants, code postal :  10290
  • la Ville-aux-Bois : 19  Habitants, code postal :  10500
  • Villechétif : 888  Habitants, code postal :  10410
  • Villeloup : 125  Habitants, code postal :  10350
  • Villemaur-sur-Vanne : 494  Habitants, code postal :  10190
  • Villemereuil : 238  Habitants, code postal :  10800
  • Villemoiron-en-Othe : 225  Habitants, code postal :  10160
  • Villemorien : 208  Habitants, code postal :  10110
  • Villemoyenne : 719  Habitants, code postal :  10260
  • Villenauxe-la-Grande : 2 768  Habitants, code postal :  10370
  • La Villeneuve-au-Châtelot : 143  Habitants, code postal :  10400
  • Villeneuve-au-Chemin : 181  Habitants, code postal :  10130
  • La Villeneuve-au-Chêne : 436  Habitants, code postal :  10140
  • Villeret : 63  Habitants, code postal :  10330
  • Villery : 277  Habitants, code postal :  10320
  • Ville-sous-la-Ferté : 1 189  Habitants, code postal :  10310
  • Ville-sur-Arce : 247  Habitants, code postal :  10110
  • Ville-sur-Terre : 122  Habitants, code postal :  10200
  • Villette-sur-Aube : 221  Habitants, code postal :  10700
  • Villiers-Herbisse : 93  Habitants, code postal :  10700
  • Villiers-le-Bois : 100  Habitants, code postal :  10210
  • Villiers-sous-Praslin : 76  Habitants, code postal :  10210
  • Villy-en-Trodes : 276  Habitants, code postal :  10140
  • Villy-le-Bois : 63  Habitants, code postal :  10800
  • Villy-le-Maréchal : 159  Habitants, code postal :  10800
  • Vinets : 175  Habitants, code postal :  10700
  • Virey-sous-Bar : 636  Habitants, code postal :  10260
  • Vitry-le-Croisé : 260  Habitants, code postal :  10110
  • Viviers-sur-Artaut : 109  Habitants, code postal :  10110
  • Voigny : 179  Habitants, code postal :  10200
  • Vosnon : 199  Habitants, code postal :  10130
  • Voué : 580  Habitants, code postal :  10150
  • Vougrey : 49  Habitants, code postal :  10210
  • Vulaines : 226  Habitants, code postal :  10160
  • Yèvres-le-Petit : 74  Habitants, code postal :  10500

 

Category: Non classé  Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,  Comments off